Santé

Risque-t-on de divorcer après une psychanalyse?

Temps de lecture : 3 min

Entendre ce que l'inconscient a à nous dire comporte généralement des risques.

Est-ce la psychanalyse qui peut mener à une séparation amoureuse, ou nous aide-t-elle juste à y voir plus clair? | Eric Ward via Unsplash
Est-ce la psychanalyse qui peut mener à une séparation amoureuse, ou nous aide-t-elle juste à y voir plus clair? | Eric Ward via Unsplash

Dans Ça tourne pas rond, Mardi Noir, psychologue et psychanalyste, revient chaque semaine sur une question ou problématique psychologique.

Et si je me focalisais sur le terme «risquer». Oui, il y a un bien un risque salutaire à prendre pour aller à la rencontre de sa vérité, de son désir. Plus on l'approche et moins on est sûr de vouloir en savoir plus. Pourtant, c'est enclenché. Il est toujours possible de faire marche arrière, seulement, ce qui a poussé le sujet au démarrage à devoir détricoter ses symptômes risque de continuer à faire du bruit, malgré ses supplications.

Dans le documentaire Rendez-vous chez Lacan, Gérard Miller se souvient des paroles du célèbre psychanalyste. Miller lui avait partagé la difficulté qu'il rencontrait à poursuivre sa propre analyse et Lacan lui avait répondu que ce qu'on y trouve n'est pas toujours ce qu'on croyait souhaiter. Tant et si bien qu'il était dubitatif face à ceux qui venaient le voir pour mieux se connaître. Raison insuffisante, selon lui, pour prendre le risque d'entendre ce que l'inconscient a à nous dire. Il faut que quelque chose cloche pour s'y risquer.

Risquer, du latin resecum: ce qui coupe. Toujours dans ce documentaire, que je vous conseille avec enthousiasme, Gérard Miller interroge un ancien analysant de Lacan, Antonio Di Ciaccia, qui, au moment d'entrer en analyse, était prêtre. Pour lui, Lacan «a provoqué une scission entre un idéal auquel [il] tenait depuis petit. [Il est] entré au couvent à 10 ans et ordonné prêtre à 25. [Lacan] a fait une coupure entre cet idéal et ce qui était [sa] passion.» J'imagine que ce monsieur entend «passion» au sens religieux, cette action de supporter sa souffrance.

Et puis, un symptôme surgit

Ce qui est à noter c'est qu'au moment du tournage, il est marié et père de famille. Il a, en quelque sorte, divorcé de l'Église. Et à la question, sans doute plus pertinente encore: «La psychanalyse vous a détaché de l'Église, mais aussi de Dieu?», Di Ciaccia répond: «C'est bizarre, c'est resté la même chose. Je doutais avant et je doute maintenant.» Pourtant, peut-on considérer cela comme bizarre? Ou au contraire d'une logique presque implacable? Je n'ai aucune idée du pourquoi il est entré en analyse, seulement, le changement de situation peut nous mener à quelques pistes.

Nous sommes la plupart du temps engoncés, empêtrés dans tout un tas de projections imaginaires de ce que doivent être nos vies. Pour Di Ciaccia, nous l'avons compris, cela s'organisait par le religieux, baigné dans un environnement culturel fort. Il est tout jeune quand il prend cette voie. Au même titre qu'une jeune fille peut s'identifier à l'endroit de la famille, du couple, de la maternité sans véritablement interroger ce parcours. Se marier à 20 ans, comme l'ont fait ses sœurs, ses cousines, ses tantes, sa mère avant elle. Elle peut s'y épanouir, plus ou moins. Elle peut y trouver des intérêts, de la joie. Et puis, un jour, un symptôme surgit, comme sorti de nulle part.

Pourtant, à bien le considérer, il semblerait qu'il est parfois plus ancien, à bas bruit, qu'il y a de l'écho au fond du puits. Elle consulte. Et le langage, les questions du psy résonnent autrement que lorsqu'elle en parle à ses amies. Comme si ça l'entamait dans ses convictions, qui d'ailleurs ne sont pas si fortes que cela. Comme si ça la divisait.

Faire une analyse, ce n'est pas confortable

À la question «pourquoi vous êtes-vous mariée», la réponse s'énonce d'abord comme suit: «Je ne sais pas, je l'ai rencontré, ça marchait pas trop mal et on s'est marié parce que c'est la suite normale, et puis je suis tombée enceinte, je ne sais pas, tout le monde fait ça.»

Or, en psychanalyse, c'est au «un par un» que les choses fonctionnent. Le travail engagé n'est pas massifié, généralisé, même (surtout?) face à des situations que la norme valide comme étant le cours de la vie. Et quand la réponse sonne comme un «Je ne me suis jamais tellement posé la question, c'est comme ça que ça marche» et que paradoxalement, un symptôme hurle le contraire, alors c'est le symptôme que nous allons faire parler et ce qu'il a à dire va peut-être chambouler ce long fleuve pas si tranquille.

Oui, le risque existe. Faire une analyse n'est pas confortable. On y vient parce qu'il y a quelque chose qui est de plus en plus insupportable et qui commence à faire beaucoup trop de bruit. Alors, est-ce vraiment la psychanalyse en elle-même qui va causer ce changement? Ou le changement est-il déjà amorcé, d'une façon désorganisée, désagréable voire odieuse, et le rôle de la psychanalyse, à défaut de soigner ou de guérir, est d'y voir un peu plus clair. Un tout petit peu. C'est déjà un début.

Ça tourne pas rond
Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

Épisode 34

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

Pourquoi mon psy a-t-il un divan sur lequel je ne m'allonge jamais?

Épisode 36

Pourquoi mon psy a-t-il un divan sur lequel je ne m'allonge jamais?

Newsletters

Des chercheurs ont peut-être trouvé les origines du Covid long

Des chercheurs ont peut-être trouvé les origines du Covid long

Des réservoirs de virus cachés dans le corps pourraient expliquer que certaines personnes infectées au Covid-19 continuent d'en ressentir les symptômes longtemps après.

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

Selon des experts, elles seraient davantage susceptibles de faire l'objet d'enquêtes de la part des autorités.

Allons-nous tous stocker notre caca dans des banques?

Allons-nous tous stocker notre caca dans des banques?

C'est en tout cas ce que préconisent nombre de spécialistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio