Slate.fr - ECONOMIE http://www.slate.fr/rubriques/7899/ECONOMIE fr Acquisitions: jouez à notre Pac-Man Google et dévorez toutes les entreprises! http://www.slate.fr/story/86015/acquisitions-jouez-google-pacman Et une de plus! Google <a href="http://www.forbes.com/sites/gregorymcneal/2014/04/14/fight-for-internet-drones-heats-up-as-google-buys-drone-company-originally-sought-by-facebook/">vient de faire l'acquisition d'une nouvelle société, Titan Aerospace</a>, a-t-on appris ce mardi 15 avril. Spécialisée dans la construction de drones, <a href="http://www.slate.fr/life/84175/facebook-acquisition-drones-titanaerospace">convoitée par Facebook</a>, cette nouvelle emplette vient parfaire un tableau de chasse savamment entretenu par Google. Et ce depuis ses tout premiers pas. Un parcours atypique qui illustre bien l'histoire réticulaire de Google, de ses activités de moteur de recherche à la maison connectée et l'intelligence artificielle, en passant par le mobile ou la cartographie. Un parcours que Slate vous propose de revivre, en jeu. Au coeur d'un Pac-Man revisité, incarnez Google et faites l'expérience de ce que ressentent Larry Page et Sergey Brin: croquez toutes les boîtes qui se présentent à vous le plus vite possible et évitez vos adversaires comme l'éternel concurrent Mark Zuckerberg ou le Gaulois <a href="http://www.slate.fr/story/83195/arnaud-montebourg-google-hors-de-france">Arnaud Montebourg</a>! Et surtout, appréciez la valeur de vos différents achats qui défilent à droite de l'écran! Au-delà de son caractère ludique, cette petite appli résume l'application déployée par Google pour grossir d'une part, mais aussi et surtout multiplier ses secteurs d'activités. <a href="http://techcrunch.com/2014/02/25/the-age-of-acquisitions/?ncid=twittersocialshare">«Tu vieillis, tu ralentis et tu meurs. Sauf si tu injectes du sang frais»</a>: tel est l'impératif stratégique qui s'impose aux colosses du web, sous peine de se voir reléguer dans les limbes du Net. Une formule très juste, et que l'on doit à TechCrunch, qui réalisait en février dernier une visualisation des ... <a href="http://www.slate.fr/story/86015/acquisitions-jouez-google-pacman">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/86015/acquisitions-jouez-google-pacman#comments ECONOMIE Google Facebook acquisition Pacman économie numérique jeu Tue, 15 Apr 2014 17:26:35 +0000 Andréa Fradin et Julien Verkest 86015 at http://www.slate.fr Etats-Unis: les quatre révolutions qui montrent que la superpuissance ne se porte pas si mal http://www.slate.fr/story/85933/etats-unis-quatre-revolutions Beaucoup croient les Etats-Unis au fond du trou. Ils en veulent pour preuve les conflits qui se jouent en Crimée et en Syrie, des pays où les effets du pouvoir américain ne sont nulle part visibles. Les Etats-Unis sont un pays fragmenté politiquement, où la répartition des richesses laisse à désirer. Dans le même temps, l’essor de leur rival chinois s’accélère. La liste des handicaps qui pèsent sur cette superpuissance accablée ne s’arrête pas là. Elle est en fait aussi longue que trompeuse. Certes, toutes ces faiblesses existent, et certaines d’entre elles sont graves, à l’image des inégalités. Mais il est d’autres domaines où les Etats-Unis brillent par un leadership qu’ils devraient en outre asseoir un peu plus dans l’avenir. Prenez l’industrie manufacturière. Elle bénéficie d’une combinaison de facteurs –faibles coûts de l’énergie, technologies de l’information les plus avancées et innovantes, nouveaux matériaux et robotique– qui engendrera une révolution manufacturière. Et cette révolution, outre de transformer l’économie américaine, aura des répercussions qui nous concerneront tous. Avant de détailler ce point, il est utile de rappeler quelques données. Selon Martin Baily et Barry Bosworth, experts au think tank <a href="http://www.brookings.edu/">Brookings Institution</a>, ces 50&nbsp;dernières années, <a href="http://www.brookings.edu/research/papers/2014/02/us-manufacturing-past-and-potential-future-baily-bosworth">la production industrielle des Etats-Unis a crû</a> au même rythme (et parfois plus vite) que le PIB. Résultat, la part du PIB américain ... <a href="http://www.slate.fr/story/85933/etats-unis-quatre-revolutions">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85933/etats-unis-quatre-revolutions#comments ECONOMIE Etats-Unis superpuissance robotique gaz de schiste robots impression 3D big data données usines industrie manufacturière nanotechnologies emploi biotechnologie énergie matériaux Tue, 15 Apr 2014 08:49:44 +0000 Moisés Naím 85933 at http://www.slate.fr Des entreprises trop riches, ça existe http://www.slate.fr/story/85641/ces-entreprises-qui-se-portent-trop-bien Le premier trimestre de l'année est aux analystes financiers ce que décembre est aux magasins de jouets: la haute saison. Les unes après les autres, les entreprises cotées publient en effet leurs résultats pour l'année précédente qui sont, tout naturellement, scrutés, interprétés, et discutés par la communauté financière. Cette année a réservé son lot des pertes records —pour GDFSuez qui déprécie ses centrales à gaz, et de bénéfices en progression confortable —pour AXA, EDF ou encore LVMH. Mais in fine, le cru 2013 n'est pas mauvais pour les entreprises du CAC 40 dont plus de la moitié voit ses bénéfices progresser. Gare cependant, certaines entreprises sont menacées d'un mal encore relativement rare dans l'hexagone: une trop grande richesse. Certaines entreprises, en effet, ne savent pas vraiment quoi faire de leurs bénéfices.&nbsp; L'exemple le plus fameux est celui de l'américain Apple:<a href="http://www.apple.com/pr/library/2014/01/27Apple-Reports-First-Quarter-Results.html"> au 28 décembre 2013, la firme à la pomme détenait des avoirs à court terme de 40 milliards de dollars</a>, et des avoirs financiers de marché à long terme de 118 milliards de dollars. Soit, au total, 158 milliards de dollars d'actifs «de portefeuille» sur un total de bilan de 225 milliards. Celui qui achèterait donc aujourd'hui pour 100 dollars d'actions Apple financerait donc, à hauteur de 70 dollars, le portefeuille de placements géré par Apple et sur lequel <a href="http://www.slate.fr/story/68483/apple">mon confrère Gérard Horny</a> a déjà écrit dans ces colonnes. Seulement 30 dollars ... <a href="http://www.slate.fr/story/85641/ces-entreprises-qui-se-portent-trop-bien">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85641/ces-entreprises-qui-se-portent-trop-bien#comments ECONOMIE entreprises CAC 40 investissement cash financement entreprise Apple Tim Cook Cap Gemini Total Lafarge Sanofi Schneider Electric Axa EDF LVMH GDFSuez Sun, 13 Apr 2014 14:39:12 +0000 Catherine Bernard 85641 at http://www.slate.fr Amazon: Jeff Bezos propose jusqu'à 5.000 dollars à ses employés pour démissionner http://www.slate.fr/economie/85873/amazon-jeff-bezos-paie-employes-demissionner Voici notre passage préféré de la <a href="http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1018724/000119312514137753/d702518dex991.htm">lettre annuelle du PDG d'Amazon Jeff Bezos</a> aux actionnaires. Il décrit comment l'entreprise va payer les travailleurs des entrepôts d'Amazon jusqu'à 5.000 dollars pour qu'ils démissionnent. Le but du programme est de s'assurer qu'Amazon ne garde que les gens qui veulent vraiment, vraiment travailler chez Amazon: «Le deuxième programme s'appelle "une paie pour démissionner" ["Pay To Quit" en anglais]. Il a été inventé par les gens intelligents de Zappos, et les centres de distribution d'Amazon l'ont réitéré. "Une paie pour démissionner" est assez simple. Une fois par an, nous offrons à nos associés de les payer pour démissionner. La première année où l'offre est faite, c'est contre 2.000 dollars. Ensuite ça monte de 1.000 dollars par an jusqu'à atteindre 5.000 dollars. La manchette de cette offre est "s'il vous plaît, ne saisissez pas cette offre". Nous espérons qu'ils ne saisissent pas l'offre; nous voulons qu'ils restent. Pourquoi faisons-nous cette offre? Le but est d'encourager les gens à réfléchir à ce qu'ils veulent vraiment. Sur le long terme, un employé qui reste quelque part sans le vouloir n'est pas sain, ni pour l'employé, ni pour l'entreprise.» <br /> Vous pouvez <a href="http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1018724/000119312514137753/d702518dex991.htm">lire la lettre entière ici</a>. Jim Edwards Traduit par G.F. &Agrave; lire aussi sur Slate.fr<a href="/story/79626/amazon-jeff-bezos">L&#039;histoire de Jeff Bezos, fascinant et inquiétant patron d&#039;Amazon</a><a href="/life/76226/cinq-choses-savoir-jeff-bezos-amazon-achete-washington-post">Cinq choses à savoir sur Jeff Bezos et le Washington Post</a><a href="/culture/79899/amazon-peut-il-sauver-la-poste">Amazon peut-il sauver</a> ... <a href="http://www.slate.fr/economie/85873/amazon-jeff-bezos-paie-employes-demissionner">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/economie/85873/amazon-jeff-bezos-paie-employes-demissionner#comments ECONOMIE Taux Zéro Amazon démission Jeff Bezos actionnaires Sat, 12 Apr 2014 07:39:18 +0000 Slate.com 85873 at http://www.slate.fr L'affligeante pub anti-française de Cadillac http://www.slate.fr/tribune/85883/cadillac-publicite-french-bashing Il est vaguement ironique qu'une marque automobile qui tire son nom du fondateur français du Fort Ponchartrain, devenu la ville de Detroit, décide de faire du french-bashing. Ah oui, ces Frogs, ces cheese-eating surrender monkeys, connus pour leur paresse, les 35 heures, <a href="http://www.slate.fr/economie/85825/employes-google-facebook-france-mails-deconnexion">la déconnexion de leurs mails professionnel à 18h</a> et les quatre semaines passées à bronzer parmi les coquillages et crustacés en août! Quelle différence avec ces Yankees travailleurs, se délectant des heures passées à tout faire sauf ne rien faire. C'est justement le trait de caractère qu'utilise Cadillac, la gamme de luxe de General Motors, qui tire son nom d'un certain <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_de_Lamothe-Cadillac">Antoine Laumet de La Mothe,</a> sieur de Cadillac, dans une pub télé pour son modèle ELR mettant en scène l'acteur Neil McDonough (Frères d'armes, Desperate Housewives, etc.). Dans ce spot, McDonough se promène de sa belle piscine vers sa non moins belle villa, de la superbe cuisine de celle-ci vers son vaste salon, en nous posant une question existentielle: pourquoi travaille-t-on autant? Pour tous ces biens matériels? Pour une marque de luxe, il va de soi que la réponse, après un discours un peu erratique sur la folie américaine, sera «oui». «N'est-ce pas?» en français dans le texte Durant ce plaidoyer en faveur du matérialisme, McDonough oppose aux Américains «d'autres pays» (en fait, la France) où, après le boulot, on se prélasse à la terrasse d'un café, où l'on passe tout le mois d'août en vacances, ... <a href="http://www.slate.fr/tribune/85883/cadillac-publicite-french-bashing">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/tribune/85883/cadillac-publicite-french-bashing#comments ECONOMIE Ford Detroit Cadillac automobile publicité matérialisme general motors french bashing France Etats-Unis salariés travail Fri, 11 Apr 2014 13:44:51 +0000 Marc Naimark 85883 at http://www.slate.fr La France n'a pas interdit aux salariés d'envoyer des mails après 18h http://www.slate.fr/economie/85825/employes-google-facebook-france-mails-deconnexion Vu des Etats-Unis ou de l'Angleterre, le droit du travail français est souvent résumé à un ensemble de règles créées pas des bureaucrates pour faire en sorte que les travailleurs fainéants puissent en faire le moins possible. Quand Les Echos ont rapporté lundi 7 avril la signature <a href="http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203424438907-syntec-reconnait-le-droit-des-cadres-a-la-deconnexion-662543.php">d'un accord entre patronat et syndicats</a>&nbsp;instaurant une «obligation de déconnexion» dans le secteur de l'ingénierie, de l'informatique et du conseil, plusieurs médias anglo-saxons ont saisi l'occasion pour s'amuser de la surprotection des salariés, au détriment de l'exactitude journalistique.&nbsp; <a href="http://www.independent.co.uk/news/world/europe/french-workers-now-have-legal-right-not-to-be-contacted-after-they-leave-the-office-9249506.html">«C'est comme si le smartphone n'avait jamais été inventé» </a>s'amuse The Independent.&nbsp;<a href="http://www.engadget.com/2014/04/09/french-labor-law-work-emails/">«Pas d'emails de travail après 18h s'il vous plaît, nous sommes Français»</a>, titre le site technologique américain Engadget, qui écrit: «D'accord, les Français ont la belle vie avec une semaine de travail de 35 heures et cinq semaines ou plus de congés payés. Mais (Mon Dieu!) les travailleurs sont encore bombardés d'emails de travail une fois leur journée terminée. [...] Un nouvel accord légalement contraignant signé par les employeurs du numérique signifie que de nombreuses entreprises ont désormais l'interdiction de contacter leurs employés par un moyen électronique après la fin de leur journée de travail.» <br /> Dans le Guardian, la journaliste Lucy Mangan <a href="http://www.theguardian.com/money/shortcuts/2014/apr/09/french-6pm-labour-agreement-work-emails-out-of-office">fait dans l'enfilage de clichés</a>, et semble avoir du mal à différencier le français de l'italien: «Au cas où vous ... <a href="http://www.slate.fr/economie/85825/employes-google-facebook-france-mails-deconnexion">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/economie/85825/employes-google-facebook-france-mails-deconnexion#comments ECONOMIE Taux Zéro négociation collective patronat syndicats Syntec heures de travail Santé 35 heures convention collective droit du travail numérique Fri, 11 Apr 2014 12:38:48 +0000 Grégoire Fleurot 85825 at http://www.slate.fr Le lent poison des inégalités http://www.slate.fr/story/85665/inegalites-capitalisme-poison-piketty François Hollande a gagné l’élection présidentielle de 2012 en dénonçant Nicolas Sarkozy comme le <a href="http://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/892139-nicolas-sarkozy-le-president-riches-selon-etude-terra-nova">«président des riches»</a>, en promettant <a href="http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/07/la-taxe-a-75-histoire-d-un-coup-politique-du-candidat-hollande_1757049_823448.html">de taxer à 75%</a> les revenus de plus d’un million d’euros et en clamant que la finance était son <a href="http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120122trib000679586/hollande-mon-veritable-adversaire-c-est-le-monde-de-la-finance.html">«véritable adversaire»</a>. Barack Obama, aux Etats-Unis, a fait de la lutte contre les inégalités et de la <a href="http://edition.cnn.com/2008/POLITICS/09/28/campaign.wrap/">défense de la classe moyenne</a> des arguments décisifs de sa campagne en 2008 <a href="http://www.theglobeandmail.com/news/world/worldview/obama-finds-his-campaign-focus-inequality/article4399261/">puis de celle de 2012</a>. Son discours sur l’Etat de l’Union de janvier 2013, juste après sa réélection, portait même avant tout sur la <a href="http://money.cnn.com/2012/01/24/news/economy/state_of_the_union/">réduction des inégalités</a>. Mais l'un et l'autre président ont échoué à transformer des slogans accrocheurs en politiques efficaces. En dépit de la crise financière, les inégalités de revenus ont continué à se creuser rapidement aux Etats-Unis. Les 1% d'Américains les plus riches ont vu leurs revenus augmenter de 31% entre 2009 et 2012 tandis que ceux des 99% restants stagnaient. En France, le gouvernement n'a pas réduit les inégalités en augmentant la pression fiscale: les 1% les plus riches n’ont <a href="http://www.slate.fr/economie/84669/cinq-familles-riches-france-patrimoine-menages">quasiment pas été affectés</a>. En revanche, le pouvoir socialiste s’est aliéné les classes moyennes et a effrayé les entrepreneurs et les investisseurs. Il a aujourd’hui toutes les peines du monde à regagner leur confiance et promet maintenant de baisser les impôts. Piketty et Occupy Wall Street La question des inégalités est au cœur des débats politiques et économiques en Europe, aux ... <a href="http://www.slate.fr/story/85665/inegalites-capitalisme-poison-piketty">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85665/inegalites-capitalisme-poison-piketty#comments ECONOMIE inégalités capitalisme Thomas Piketty trente glorieuses Occupy Wall Street marxisme lutte des classes oligarchie mondialisation technologie classes moyennes XIXème siècle riches fortunes XXIéme siècle capital Fri, 11 Apr 2014 05:26:29 +0000 Eric Leser 85665 at http://www.slate.fr Pourquoi la France mise sur le Mexique http://www.slate.fr/story/85857/pourquoi-la-france-mise-sur-le-mexique On se souvient des embrassades, en 2009 à Brasilia, entre Nicolas de Sarkozy et Lula. C’était le temps où l’Elysée était quasi certain que le Rafale de Dassault (et 100% de sa technologie) remporterait le mirifique contrat brésilien de 36 avions de combat. Quitte à vendre la peau de l’ours un peu trop vite (Brasilia a fini par opter pour le Gripen suédois). C’était aussi le temps où le Brésil de Lula déployait son ambitieuse diplomatie sur la scène internationale, faisait grossir de 40 millions de personnes les rangs des classes moyennes et décoller le PIB du pays (+7,5% en 2010). Aujourd’hui, malgré les perspectives de la Copa cet été et des JO dans deux ans, le Brésil est moins fringant, avec une croissance en berne, des mouvements sociaux, une corruption récurrente et un goût modéré de sa présidente actuelle Dilma Rousseff &nbsp;pour le soft power. Certes, il n’est pas question pour François Hollande, qui a dès le début affiché son désir de rapprochement avec l’Amérique latine, de négliger la première économie du sous-continent. Mais il semble aujourd’hui que c’est avec la seconde —le Mexique— que le courant passe le mieux, y compris les courants d’affaires. La visite d’Etat, jeudi et vendredi, du président français au Mexique, accompagné d’une importante délégation d’entreprises et de plusieurs ministres, doit en être la démonstration, tant par son caractère symbolique —50 ans après la visite du ... <a href="http://www.slate.fr/story/85857/pourquoi-la-france-mise-sur-le-mexique">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85857/pourquoi-la-france-mise-sur-le-mexique#comments ECONOMIE mexique France relations commerciales diplomatie diplomatie économique Lula François Hollande laurent fabius Carlos Slim Peña Nieto Nicolas Sarkozy Felipe Caldéron Florence Cassez Maude Versini aviation Bresil Enrique Peña Nieto Rafale Dassault aéronautique Airbus Gripen énergie petrole Total Fri, 11 Apr 2014 05:26:00 +0000 Anne Denis 85857 at http://www.slate.fr Budget: la France doit combler son déficit de crédibilité http://www.slate.fr/story/85635/budget-deficit-credibilite Une petite phrase prononcée par François Hollande <a href="http://www.lepoint.fr/politique/remaniement-hollande-s-adressera-aux-francais-a-20-heures-31-03-2014-1807611_20.php">dans son allocution télévisée du 31 mars,</a> par laquelle il a officialisé le changement de gouvernement, a beaucoup retenu l’attention, en France comme dans les autres pays européens: «Le gouvernement aura aussi à convaincre l’Europe que cette contribution de la France à la compétitivité et à la croissance doit être prise en compte dans le respect de nos engagements.» <br /> Tout le monde a bien compris que le président, conscient de la difficulté qu’il y aurait à ramener notre déficit public dans les normes européennes, envisageait de demander un nouveau délai. La réaction n’a pas tardé: tout de suite, le commissaire en charge des affaires économiques et monétaires Olli Rehn et le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem se sont empressés de rappeler que la France avait déjà obtenu des délais <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/01/deficit-dette-europe-bruxelles-eurogroupe_n_5069146.html">et qu’elle devrait cette fois tenir ses engagements.</a> Cela veut-il dire que la discussion est close avant même d’avoir commencé? C’est probablement un peu plus compliqué que cela. L'affaire est mal engagée Une chose est certaine: l’affaire est mal engagée. Le projet de loi de programmation des finances publiques pour 2012-2017 préparé par le gouvernement Ayrault pendant l’été 2012 prévoyait que le déficit de l’ensemble des administrations publiques (Etat, collectivités locales, Sécurité sociale) serait ramené à 3% du PIB fin 2013. Mais il est vite apparu que cet objectif ne ... <a href="http://www.slate.fr/story/85635/budget-deficit-credibilite">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85635/budget-deficit-credibilite#comments ECONOMIE déficits publics François Hollande Olli Rehn Jeroen Dijsselbloem Michel Sapin Arnaud Montebourg budget Thu, 10 Apr 2014 08:58:45 +0000 Gérard Horny 85635 at http://www.slate.fr Il faut supprimer le statut de cadre http://www.slate.fr/tribune/85639/cadres-disparition-managers Apparue <a href="http://www.amazon.fr/LES-CADRES-formation-groupe-social/dp/2707306177/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1396812648&amp;sr=8-1&amp;keywords=boltanski+cadres">dans les années 1930,</a> la catégorie socioprofessionnelle des cadres regroupait alors soit des experts (des ingénieurs, des juristes, des financiers…), soit des managers servant de courroie de transmission entre la direction générale et les exécutants. Les cadres formaient une catégorie sociale à part du fait de leur autonomie au travail, de leurs responsabilités, de leur proximité avec le pouvoir, de leurs ressemblances culturelles avec les dirigeants, etc. On parlait d'un <a href="http://www.social-sante.gouv.fr/publications/Revue_Travail-et-Emploi/pdf/86_1437.pdf">«salariat de confiance»</a> pour distinguer cette population des ouvriers et des employés qui sont, eux, à encadrer et à surveiller. L’accord tacite avec la direction générale était le suivant: un cadre ne compte pas ses heures, intériorise les contraintes de l’entreprise, représente la direction et fait preuve d’une loyauté totale. En échange, l’entreprise lui assure l’emploi à vie et récompense sa fidélité par un plan de carrière et des augmentations salariales régulières. Dans la société, les cadres, qui ne représentaient encore <a href="http://www.epsilon.insee.fr/jspui/bitstream/1/19402/1/estat_1984_171_9.pdf">que 2% de la population active dans les années 1950,</a> faisaient figure d’élite. Une catégorie fourre-tout Qu’en est-il aujourd’hui? La condition des cadres n’a presque plus rien à voir avec ce positionnement initial. Tout d’abord, cette catégorie socioprofessionnelle s’est banalisée. Le nombre de cadres a notamment doublé depuis les années 1980 <a href="http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=eec11">pour représenter aujourd’hui 15% de la population active</a> (voire 20% ... <a href="http://www.slate.fr/tribune/85639/cadres-disparition-managers">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/tribune/85639/cadres-disparition-managers#comments ECONOMIE cadres emploi management manager managers employés pouvoir d'achat métiers Wed, 09 Apr 2014 16:06:47 +0000 Denis Monneuse 85639 at http://www.slate.fr Travailler six heures par jour, un nouveau projet suédois http://www.slate.fr/economie/85775/travailler-six-heures-par-jour-suedois Et si l’on ne travaillait plus que <a href="http://www.thelocal.se/20140408/swedish-workers-to-test-six-hour-work-days?_ga=1.56423211.1098638885.1377242419">six heures par jour?</a> C’est ce que propose Mats Pilhem, maire adjoint de Göteborg, en Suède. Le journal The Local explique que ce politicien, membre du parti de gauche, veut mener une expérimentation dans sa ville, en réduisant le nombre d’heures de travail. Mercredi 9 avril, il présentera son idée au conseil municipal. Dans deux secteurs de la ville, les employés de l’un travailleront six heures, tandis que dans l’autre, ils continueront de travailler sept heures. «Tous les employés seront payés pareil», explique The Local. Mats Pilhem détaille son projet: «A la fin, nous comparerons les deux et nous verrons ce qui diffère. Nous espérons que les employés prendront moins de congés maladie et se sentiront mieux psychologiquement et physiquement après des journées de travail raccourcies» <br /> L’objectif de cette expérimentation: créer de l’emploi, et augmenter la productivité des travailleurs. En effet, plusieurs études démontrent que <a href="http://www.economist.com/blogs/freeexchange/2013/09/working-hours">des journées plus courtes affectent positivement la productivité</a>. The Economist, en s’appuyant sur les chiffres de l’OCDE, montre que <a href="http://www.policymic.com/articles/87195/sweden-has-a-brilliant-plan-to-boost-worker-efficiency-and-every-american-business-should-try-it">«plus on travaille, plus notre productivité diminue»</a>, comme le synthétise Policy Mic. Actuellement, <a href="http://stats.oecd.org/Index.aspx?lang=fr">les Suédois travaillent en moyenne 36,5 heures par semaine</a> (données de 2011). La Suède fait partie des pays de l’OCDE où les semaines de travail sont les plus courtes. Chez nous, malgré le régime officiel des 35 heures, un ... <a href="http://www.slate.fr/economie/85775/travailler-six-heures-par-jour-suedois">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/economie/85775/travailler-six-heures-par-jour-suedois#comments ECONOMIE Taux Zéro heures de travail temps de travail 35 heures réduction du temps de travail coût du travail congés Suède France PIB productivité Wed, 09 Apr 2014 12:27:16 +0000 Camille Jourdan 85775 at http://www.slate.fr General Motors: pourquoi les constructeurs peuvent encore jouer tranquillement avec notre sécurité http://www.slate.fr/story/85669/general-motors-securite Un problème de conception d'un modèle automobile de General Motors provoque des dizaines d'accidents de la route et de nombreux décès. Arguant que l'entreprise n'a pas corrigé un défaut dont elle connaissait l'existence, des avocats intentent plus de cent procès au constructeur automobile. GM contre-attaque en engageant des enquêteurs pour mettre en cause les motivations de ses détracteurs. Les politiques et les médias finissent par s'intéresser de plus près à l'affaire. Au final, le dirigeant de GM finit par s'excuser au nom de son entreprise. Si cette histoire vous donne comme une impression de déjà-lu, c'est sans doute parce que la presse a <a href="http://www.slate.com/blogs/the_slatest/2014/03/31/general_motors_expands_recall_to_another_1_3_million_cars_for_power_steering.html">récemment parlé d'une affaire semblable</a>. En réalité, cette histoire remonte à 1965, date de parution de <a href="http://amzn.to/1g0C05e">Ces voitures qui tuent</a>, de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Ralph_Nader">Ralph Nader</a>. L'ouvrage accusait General Motors de vendre en toute connaissance de cause des voitures Corvairs dangereuses –et accusait l'industrie automobile dans son ensemble de préférer les profits à la sécurité de ses clients. Près de cinquante ans ont passé. Pourquoi les Etats-Unis ont toujours du mal à garantir l'absence de dangerosité des véhicules conçus par les constructeurs automobiles? Et pourquoi en sommes-nous encore réduit à nous demander si les organismes de régulation prennent au sérieux leur mission de protection de la santé publique? En 1966, le mouvement des consommateurs a –peu après son apparition– convaincu le Congrès de voter le National ... <a href="http://www.slate.fr/story/85669/general-motors-securite">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85669/general-motors-securite#comments ECONOMIE automobile sécurité routière general motors industrie automobile constructeurs automobiles Tue, 08 Apr 2014 14:47:00 +0000 Nicholas Freudenberg 85669 at http://www.slate.fr Richard Olivier, président de la DNCG: «On applique un fair-play financier depuis 25 ans en France» http://www.slate.fr/story/85567/fair-play-financier-dncg-platini-france Sept ans après le lancement du projet, en 2007, par un Michel Platini fraîchement élu président de l'UEFA, le mécanisme du fair-play financier va entrer dans le vif du sujet au cours des prochaines semaines. L'UEFA, qui a récemment annoncé <a href="http://www.bbc.com/sport/0/football/26390770">qu'elle enquête sur 76 clubs</a> ayant possiblement violé ces nouvelles règles censées <a href="http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/05/28/l-uefa-adopte-le-fair-play-financier_1364225_3242.html">assurer la santé financière du football européen</a> en contraignant les clubs à équilibrer leur comptes, devrait prononcer ses premières sanctions fin avril à travers l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), créée pour l'occasion. Si tout le monde s'accorde sur la nécessité de mettre fin aux dérives financières des clubs, tous les acteurs du monde du football ne sont pas convaincus par la méthode qu'a choisie l'UEFA pour y arriver. Richard Olivier, président de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), l'organisme chargé de surveiller les comptes des clubs de football français, fait partie de cette dernière catégorie. Nous sommes allés à la rencontre de ce fin connaisseur de l'économie du foot hexagonal pour obtenir son éclairage sur les enjeux et les difficultés que risque de poser l'application du fair-play financier en France,&nbsp;un des rares pays européens, avec l'Allemagne notamment, à déjà appliquer un mécanisme similaire à celui proposé par Platini.&nbsp;«Qu'est-ce que ça veut dire, d'appliquer un fair-play, alors que nous le faisons déjà depuis 25 ans?», s'interroge dès le début ... <a href="http://www.slate.fr/story/85567/fair-play-financier-dncg-platini-france">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85567/fair-play-financier-dncg-platini-france#comments ECONOMIE fair-play financier DNCG UEFA Michel Platini Richard Olivier Frédéric Thiriez Paris Saint-Germain Qatar investissements investisseurs football français Ligue 1 Chelsea fc Manchester City économie du football dettes Manchester United Gianni Infantino comptabilité Tue, 08 Apr 2014 10:54:38 +0000 Grégoire Fleurot et Jean-Marie Pottier 85567 at http://www.slate.fr Le Quai d’Orsay veut régner sur la diplomatie économique http://www.slate.fr/story/85683/quai-orsay-diplomatie-economique Rares sont ceux qui l’ignorent encore: depuis 2012, et sous la houlette de Laurent Fabius, le ministère des Affaires étrangères a une nouvelle priorité, la diplomatie économique. Une «Direction des entreprises et de l’économie internationale» (DEEI) de 75 personnes a été créée, la plupart des ambassades se sont dotées d’un «conseil économique», une petite dizaine de représentants spéciaux, «personnalités à l’expertise reconnue», <a href="http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/diplo_eco_gif_version_accessible_cle08e644.pdf">ont été nommés dans plusieurs zones du monde jugées stratégiques</a>, des diplomates de carrière ont été mis à la disposition des régions pour rapprocher les entreprises du réseau diplomatique, des plans d’action interministériels par pays ont été lancés. Désormais, le Quai d’Orsay dorlote les entrepreneurs. La deuxième édition des <a href="http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/evenements-et-actualites-du/actualites-du-mae/article/rencontres-quai-d-orsay-111529">«Rencontres Quai d’Orsay Entreprises»,</a> organisée mardi 8 avril par le ministère et où quelque 800 personnes sont attendues, sera donc, pour Laurent Fabius, l’occasion de dresser un premier bilan de cette stratégie, d’en fixer de nouveaux caps et, sans doute, d’en revendiquer un peu plus la maîtrise. Au début, le concept a été accueilli avec scepticisme, souvent au motif qu’il n’était pas vraiment nouveau et qu’en outre, il risquait de déclencher une guerre de territoires avec Bercy. La guerre a bien eu lieu, une guerre d’usure que Bercy a sans doute aujourd’hui perdue puisque, selon les derniers arbitrages, le secrétariat d’Etat au Commerce ... <a href="http://www.slate.fr/story/85683/quai-orsay-diplomatie-economique">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/85683/quai-orsay-diplomatie-economique#comments ECONOMIE diplomatie économique laurent fabius quai d'orsay ministère des Affaires étrangères Arnaud Montebourg commerce exterieur Jacques Maire exportations contrats France Tue, 08 Apr 2014 07:57:51 +0000 Anne Denis 85683 at http://www.slate.fr La carte des inégalités de revenus femmes-hommes en France http://www.slate.fr/economie/85661/carte-inegalites-salariales-departements La journée de l’égalité salariale entre hommes et femmes, qui a lieu en France ce lundi 7 avril, est l’occasion d’observer, grâce à la carte ci-dessus, <a href="http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=99&amp;ref_id=t_1001D">dans quels départements les différences de salaires entre hommes et femmes</a> sont les plus importantes, selon les chiffres publiés l'an dernier pour l'année 2010 par l'Insee. Le résultat n’est pas glorieux. En moyenne, en France, les hommes gagnent 23,6% de plus que les femmes. C’est dans les départements d’outre-mer, et en particulier en Guyane (8,3%), que les différences sont les plus faibles. Au contraire, dans les Yvelines, le niveau de rémunération des femmes est de 32,8% inférieur à celui des hommes. Les écarts sont également élevés en Loire-Atlantique, dans les Hauts-de-Seine, en Moselle, en Isère et dans le Territoire de Belfort. Trois grandes explications Quelques exemples frappants: une femme qui travaille dans la Creuse gagne en moyenne, à 70 euros près, le même salaire qu'une femme qui travaille dans le Haut-Rhin, à savoir autour de 16.600 euros annuels. La première est cependant mieux traitée que la seconde en comparaison des travailleurs hommes, qui touchent respectivement 19.240 et 22.687 euros en moyenne. De la même manière, les salariées du Territoire de Belfort et de Corse du Sud gagnent un peu moins de 17.000 euros par an. Leurs homologues masculins, eux, gagnent respectivement 25.000 et 21.000 euros environ. Pourquoi ces inégalités? <a href="http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=17876">Trois grandes explications ressor</a> ... <a href="http://www.slate.fr/economie/85661/carte-inegalites-salariales-departements">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/economie/85661/carte-inegalites-salariales-departements#comments ECONOMIE Classé X ou Y inégalité homme-femme inégalités salariales France salaires rémunération temps partiel departements régions La Réunion Isère Moselle conditions de travail condition de la femme Mon, 07 Apr 2014 16:43:06 +0000 Camille Jourdan 85661 at http://www.slate.fr