Slate.fr - ECONOMIE http://www.slate.fr/rubriques/7899/ECONOMIE fr Et si l’on se refaisait une crise financière? http://www.slate.fr/story/99475/crise-financiere Si l’on en croit le Fonds monétaire international, la croissance mondiale devrait accélérer doucement pour passer de 3,3% en 2013 et 2014 à 3,5% cette année et à 3,7% en 2016.&nbsp; La baisse du prix du pétrole explique une partie de ce regain de vigueur, mais l’essentiel vient de la politique extrêmement stimulante menée par les grandes banques centrales. Aux Etats-Unis, cela fait près de sept ans que la Réserve fédérale mène une politique de taux zéro et la croissance semble solidement établie à plus de 2,5% l’an. Ne serait-il pas temps de revenir à une politique plus tempérée? Déjà, la banque centrale a arrêté ses injections massives de liquidités; elle s’apprête maintenant à remonter ses taux directeurs, mais elle avance avec beaucoup de précautions. Au point d’inquiéter des économistes qui craignent une action trop tardive. Ainsi que le rappelle Philippe Weber, responsable étude et stratégie de <a href="http://www.cpr-am.fr/fr/index.php">CPR AM</a>, «il faut entre six et huit trimestres pour qu’une hausse des taux fasse de l’effet». Mieux vaudrait donc ne pas trop attendre. Vers de nouveaux excès Après s’être montré longtemps très prudente, la Banque centrale européenne se lance à son tour dans la bataille des achats massifs de titres sur le marché pour faire baisser les taux d’intérêt et écarter les risques de déflation. Dans les milieux économiques et financiers, beaucoup de gens s’en réjouissent. Mais des commentaires plus nuancés se font ... <a href="http://www.slate.fr/story/99475/crise-financiere">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99475/crise-financiere#comments ECONOMIE finance crise financière croissance économique dette publique récession chine Etats-Unis japon Union européenne Grèce crise grecque privatisations inflation endettement endettement des ménages consommation pays développés pays émergents désendettement Bourse déflation banque centrale européenne reserve federale liquidité Fonds Monétaire International Fri, 27 Mar 2015 10:07:36 +0000 Gérard Horny 99475 at http://www.slate.fr Le crash de Germanwings fait ressurgir le débat sur le pilotage à deux http://www.slate.fr/story/99563/crash-germanwings-retour-debat-pilotage-deux Avec ses commandes électroniques, l’Airbus A320 a déclenché une véritable révolution à l’intérieur des cockpits dans les années 80. Une révolution qui se manifestait par un mode de pilotage à deux des appareils, alors que dans les avions d’ancienne génération, le personnel navigant technique était composé de trois membres: le pilote et le copilote, plus un mécanicien navigant. Mais avec l’introduction des ordinateurs de bord et l’automatisation d’un certain nombre de tâches, notamment au niveau de la navigation, ce dernier fut chassé hors du cockpit. Compte tenu de l’économie réalisée, les compagnies plébiscitèrent la formule, mais pas les équipages. Au départ, les pilotes ruèrent dans les brancards, refusant que l’introduction de l’informatique à bord empiète sur le pilotage manuel et, par là, sur leur domaine d’intervention. Ils acceptaient mal que le progrès technologique vint ainsi banaliser leurs compétences, entraînant en plus la disparition d’une profession et réduisant le nombre de postes à bord. Malgré tout, <a href="http://www.airbus.com/aircraftfamilies/passengeraircraft/a320family/">la carrière de l’Airbus A320</a>, de 150 places dans la version d’origine, entamée en 1988 avec le vol inaugural du «Ville de Paris», s’est poursuivie. Vingt-sept ans plus tard, on compte plus de 11.500 appareils commandés dans les différentes versions, de 100 places pour l’A318 à 220 places pour l’A321, et les 6.200 unités aujourd’hui en exploitation dans le monde ont transporté quelque 6 ... <a href="http://www.slate.fr/story/99563/crash-germanwings-retour-debat-pilotage-deux">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99563/crash-germanwings-retour-debat-pilotage-deux#comments ECONOMIE FRANCE vol 4U9525 Germanwings A320 transport aérien Airbus boeing pilotes Fri, 27 Mar 2015 06:45:15 +0000 Gilles Bridier 99563 at http://www.slate.fr Facebook veut devenir le maître de l’info, et personne ne va pouvoir l’en empêcher http://www.slate.fr/story/99489/facebook-medias Le projet de Facebook de prendre le pouvoir des médias a été <a href="http://www.nytimes.com/2014/10/27/business/media/facebook-offers-life-raft-but-publishers-are-wary.html">verbalisé pour la première fois en octobre</a> 2014 par David Carr, journaliste au New York Times. Le réseau social est devenu une source dominante d’actualités en ligne pour son milliard et quelques d’utilisateurs. Or, il a découvert que ces derniers étaient frustrés par la lecture des infos sur Facebook, tout particulièrement sur leurs téléphones. La démarche nécessite en effet de cliquer sur les liens de sites de médias tiers dont les pages sont longues à charger, criblées de publicités et qui souvent ne sont pas à la hauteur de leurs unes racoleuses. Se passer du clic sur le lien Facebook a tenté de résoudre ce problème depuis plusieurs angles différents, et j’ai d’ailleurs déjà écrit sur pas mal d’entre eux. Mais la solution finale est celle exposée par Carr: le réseau social va tout simplement héberger des contenus de sites d’information sur sa propre plateforme, puis partager une partie des revenus publicitaires générés. En janvier j’ai écrit en profondeur sur <a href="http://www.slate.fr/story/96973/facebook-medias">le projet de Facebook de se passer d'intermédiaire</a>, en expliquant comment cela pourrait fonctionner et pourquoi les éditeurs allaient se sentir obligés de participer au mouvement. <br /> <br /> À LIRE AUSSI <a href="http://www.slate.fr/story/96973/facebook-medias">Comment Facebook est en train de dévorer les médias, menaçant leur survie </a> <a class="black" href="http://www.slate.fr/story/96973/facebook-medias">Lire</a> <br /> <br /> A l’époque, Facebook venait juste de publier une note de blog encourageant les éditeurs à <a href="http://media.fb.com/2015/01/07/what-the-shift-to-video-means-for-creators/">poster des vidéos de façon nativ</a> ... <a href="http://www.slate.fr/story/99489/facebook-medias">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99489/facebook-medias#comments ECONOMIE Dans la prochaine version Facebook medias internet publicité Wed, 25 Mar 2015 11:36:21 +0000 Will Oremus 99489 at http://www.slate.fr Vous voyez une banlieue? Les Suédois de Yump voient un gisement d'entrepreneur(e)s http://www.slate.fr/story/99441/yump-suede-quartiers-france-entreprises La Suède est certainement davantage connue pour son Etat-providence que pour ses quartiers difficiles et son esprit entrepreneurial. Elle ne manque pourtant ni des uns, ni de l'autre: <a href="http://www.slate.fr/story/73037/suede-modele">quelques troubles </a>viennent régulièrement rappeler que ce grand pays d'accueil n'arrive pas toujours à intégrer harmonieusement ses populations immigrées; <a href="http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/03/wallenberg-le-capitalisme-suedois-enterre-son-patriarche_4568763_3234.html">la récente disparition de Peter Wallenberg</a>, patriarche de la famille qui contrôle quelques-uns des fleurons suédois, constitue quant à elle une occasion de constater que cette économie est, de fait, plutôt puissante et diversifiée.&nbsp; C'est pourquoi a été lancé il y a quelques années dans les cités suédoises <a href="http://www.yumpacademy.com/">le programme Yump</a>, qui, prononcé à la suédoise, devient une sorte de «Jump» britannique, bref, de «sautez!».&nbsp; Un programme assez peu académique, visant à promouvoir les jeunes des cités à l'esprit entrepreneurial, et à les aider à obtenir tout ce qu'ils n'ont pas facilement: des modèles, des méthodes, et des relations. Avec une idée forte: puisque les jeunes des cités les plus talentueux se heurtent plus souvent que les autres au fameux plafond de verre, l'entrepreneuriat peut pour certains constituer un bon moyen d'exprimer leurs ambitions et leurs capacités. Et d'intégrer petit à petit le cercle des décideurs économiques du pays.&nbsp; Inspirés par&nbsp; cette expérience, quelques Suédois francophiles ont rapidement décidé de tenter l'expérience en région parisienne. Et ils ont, au ... <a href="http://www.slate.fr/story/99441/yump-suede-quartiers-france-entreprises">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99441/yump-suede-quartiers-france-entreprises#comments ECONOMIE FRANCE Yump Suède emploi entreprises entrepreneurs diversité quartiers Sciences Po Paris Sciences Po banlieues seine-saint-denis Val-de-Marne Paris marseille Ile-de-France Essonne Tomas Fellborn formation en ligne internet Annika Joelsson mécennat Sarah Ourahmoune Wed, 25 Mar 2015 10:51:01 +0000 Catherine Bernard 99441 at http://www.slate.fr Pour réduire les inégalités sociales, il faut «refaire société» http://www.slate.fr/story/99425/reduire-inegalites-sociales-refaire-societe <br /> <br /> Préférence pour l'inégalité : Comprendre la crise des solidarités de François Dubet <a class="black" href="http://amzn.to/1BoEGU2" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> Le sociologue François Dubet, tente, dans un court essai au titre presque provocateur, La préférence pour l’inégalité, de saisir comment la société française en est aujourd’hui arrivée à un tel délitement de ses liens de solidarité. Comment les acteurs d’une société républicaine, du citoyen jusqu’au plus haut niveau des pouvoirs publics, peuvent-ils faire ce choix collectif de l’inégalité?&nbsp; Selon l’auteur, l’augmentation des inégalités –à tous niveaux– depuis presque vingt ans, a mené à un réel épuisement de la solidarité au sein de la société française. Dans son premier chapitre, il revient sur les différents types d’(in)égalité, reprenant notamment quelques répartitions marquantes, évoquant ainsi «les 50% des Français les plus pauvres (qui) partagent 4% du capital, alors que les 10% les plus riches en partagent 62% de manière très inéquitable.» Toutes les inégalités sont rapidement passées au crible: sociales, de genre, spatiales, économiques, etc. Il montre que si les inégalités économiques, la globalisation, tous les phénomènes dits structurels ou systémiques peuvent créer et aggraver les inégalités, c’est aussi et peut-être surtout par les choix des citoyens que les inégalités se font et ne se défont plus. Même si son rôle est indéniable, on est donc loin du spectre de ... <a href="http://www.slate.fr/story/99425/reduire-inegalites-sociales-refaire-societe">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99425/reduire-inegalites-sociales-refaire-societe#comments ECONOMIE FRANCE société sociologie inégalité solidarité Education entre-soi François Dubet crise économique inégalités Tue, 24 Mar 2015 17:01:42 +0000 Romain Liagre 99425 at http://www.slate.fr Le nouveau défi de l'insertion, c'est enrayer la solitude des vieux http://www.slate.fr/story/99129/insertion-enrayer-solitude-vieux Vivre plus vieux... mais de quelle manière? L’espérance de vie progresse. Pour <a href="http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/graphiques-interpretes/esperance-vie-france/">l’Ined</a>, elle a doublé en un siècle. Et sur les dix dernières années, elle a augmenté de trois ans pour les hommes et de deux ans pour les femmes, observe <a href="http://www.insee.fr/fr/mobile/etudes/document.asp?reg_id=0&amp;id=4153">l’Insee</a>. Ainsi, si on considère <a href="http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1089">les personnes de 75 ans et plus</a> qui composaient 7% de la population en 2000, elles sont aujourd’hui 9% et devraient représenter 16% des Français vers 2050.&nbsp; C'est-à-dire que, en un demi-siècle seulement, la proportion de ces personnes au sein de la population française aura été multipliée par deux. Et à cet horizon, la France comptera quatre fois plus de personnes de 85 ans et plus qu’aujourd’hui. Bravo à la médecine qui, associée à l’évolution des modes de vie et de l’hygiène, permet de vivre plus longtemps. Mais les personnes âgées trouvent-elles leur place au sein de leur environnement social? Pas sûr. Car vieillir isole. Selon la <a href="http://www.fondationdefrance.org/Nos-Actions/Aider-les-personnes-vulnerables/En-France/La-Fondation-de-France-agit-contre-les-solitudes">Fondation de France</a>, 21% des personnes de plus de 75 ans éprouvent un sentiment de solitude. On vieillit plus longtemps, mais aussi plus seul. Aussi, les personnes âgées sont-elles aujourd’hui surreprésentées parmi les Français qui souffrent d’une rupture du lien social: 23% des personnes en situation d’isolement ont plus de 75 ans, soit plus de deux fois leur poids démographique. Moins d’insertion, plus de solitude Cet isolement est subi, pas choisi. Et il progresse très vite: parmi cette population, le sentiment ... <a href="http://www.slate.fr/story/99129/insertion-enrayer-solitude-vieux">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99129/insertion-enrayer-solitude-vieux#comments ECONOMIE inclusion sociale personnes âgées vieillir vieillissement autonomie lien social dépendance silver market gérontotechnologie Tue, 24 Mar 2015 14:30:27 +0000 Gilles Bridier 99129 at http://www.slate.fr Minsk, le Las Vegas biélorusse http://www.slate.fr/story/98831/minsk-las-vegas-bielorussie On les remarque rapidement, tassés dans les rues proprettes du centre-ville. Des dizaines de casinos aux devantures flamboyantes. Ils s’appellent Shangri La, Victoria, X.O. ou Belaya Veja. Chaque soir, ils engloutissent des centaines de touristes fortunés. Tout ce que la Russie et les pays environnants comptent de flambeurs en mal de jeux. «Pas besoin d’aller à Monte Carlo», proclame l’un d’entre eux <a href="http://www.belaveja.by/en/casino/">sur son site</a>. «Vous êtes en Biélorussie depuis dix jours et vous n’avez pas testé nos casinos!», s’étonne même Vyacheslav. L’amateur des nuits minskoises en rigole encore: «Vous n’êtes quand même pas venus pour voir les statues de Lénine?» <br /> <br /> Le jeu d’argent, plus bel attrait d’un pays plus célèbre pour son héritage marxiste? C’est aussi l’avis de Vladimir, serveur au bar du casino Shangri La. «Tous les soirs, il y a des sommes folles qui défilent sous mes yeux», assure-t-il, en racontant les «stars du foot» qui viennent s’y défouler, comme l’ancien international ukrainien Andreï Chevtchenko ou la star locale Alexander Hleb, croit-il se souvenir. C’est l’un des paradoxes biélorusses. Depuis vingt ans, le pays a été mis en coupe réglée par son président <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Loukachenko">Alexandre Loukachenko</a> et son clan. Une économie contrôlée par l’Etat, héritée de l’ère soviétique, aux mains de grands groupes privés confiés à des proches du pouvoir. Dans la <a href="http://www.slate.fr/story/41873/bielorussie-derniere-dictature-europe">«dernière dictature d’Europe»</a>, plus des deux tiers de l’économie ... <a href="http://www.slate.fr/story/98831/minsk-las-vegas-bielorussie">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/98831/minsk-las-vegas-bielorussie#comments ECONOMIE MONDE Biélorussie Minsk jeux d'argent Russie tourisme dictature Alexandre Loukachenko Tue, 24 Mar 2015 11:39:18 +0000 Mathieu Perisse 98831 at http://www.slate.fr Après l'hôtellerie, Airbnb peut-il bouleverser le marché des guides touristiques? http://www.slate.fr/story/99421/airbnb-bouleverser-marche-guides-touristiques Très souvent pris comme exemple avec Uber des plateformes numériques dites «disruptives», c’est-à-dire ayant complètement bouleversé les règles d’un secteur économique traditionnel, Airbnb pourrait perturber d’autres activités que l’hôtellerie. Devenue le <a href="http://www.usine-digitale.fr/editorial/airbnb-1er-hotelier-mondial-blablacar-vaut-un-cinquieme-de-sncf-combien-pese-l-economie-du-partage.N304695">premier acteur hôtelier</a> mondial en nombre de chambres proposées (<a href="https://www.airbnb.fr/about/about-us">plus d’un million de logements</a> dans plus de 190 pays) et valorisée à 13 milliards de dollars, l’entreprise de location entre particuliers pourrait, <a href="http://www.mondaynote.com/2015/03/22/beware-of-airbnb-entering-the-hyperlocal-travel-guide-business/">selon Frédéric Filloux</a> dans un article repris sur Quartz, <a href="http://qz.com/368229/with-a-few-tweaks-airbnb-could-disrupt-yet-another-multi-billion-dollar-industry/">s’attaquer au marché des médias et guides touristiques.</a> L’auteur indique qu’en novembre, Airbnb a publié le premier numéro de Pineapple, <a href="http://blog.airbnb.com/meet-pineapple-magazine-local-stories-travel-inspiration-belonging/">un magazine de 128 pages</a> sans publicité, écrit en grande partie par des loueurs et des voyageurs ayant utilisé ses services et racontant leurs expériences de voyage à Londres, Séoul et San Francisco. Un premier pas qui a plus valeur de symbole, dans la mesure où c’est sur le mobile et non dans l’édition papier que l’entreprise pourrait mettre le plus à profit sa communauté pour proposer des adresses aux hôtes: bars, épiceries bio, galeries, boutiques, etc. Car la start-up devenue poids lourd a déjà fait la partie la plus difficile du chemin pour s’imposer dans ce secteur: la construction d’une marque digne de confiance. Et pour cause, Airbnb se présente comme «une plateforme communautaire de confiance», laquelle est basée sur les avis des utilisateurs du ... http://www.slate.fr/story/99421/airbnb-bouleverser-marche-guides-touristiques#comments ECONOMIE Dans la prochaine version tourisme guide touristique airbnb économie collaborative édition smartphone appli hotellerie internet Tue, 24 Mar 2015 10:01:42 +0000 jlcassely 99421 at http://www.slate.fr Les retraités grecs touchent plus d'argent que les retraités allemands http://www.slate.fr/story/99413/retraites-grecs-allemands Voilà qui ne va ni arranger les relations diplomatiques germano-grecques, ni adoucir l'aigreur des citoyens allemands qui en ont assez de donner «des milliards aux avides Grecs», comme le clamaient récemment le tabloïd Bild et ses lecteurs <a href="http://www.bild.de/politik/inland/griechenland-krise/keine-weiteren-milliarden-fuer-die-gierigen-griechen-39925224.bild.html">lors d'une haineuse campagne anti-aides à la Grèce</a> consistant à se prendre en photo avec un article du journal barré d'un énorme «NEIN!». D'après les quotidiens allemands Die Welt et Handelsblatt, qui ont eu accès à des données qui circulent ces derniers jours dans les salles de réunion du FMI, de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne, <a href="http://www.welt.de/wirtschaft/article138674711/Geldgeber-halten-griechische-Renten-fuer-zu-hoch.html">les retraités grecs touchent des pensions plus élevées que leurs homologues allemands</a>: en Grèce, un retraité qui a cotisé durant 45 ans sans interruption toucherait 80% du salaire moyen, soit environ 1.100 euros par mois, alors qu'en Allemagne, un retraité dans le même cas ne perçoit que 48% du salaire moyen, soit environ 1.280 euros par mois s'il était employé dans les Länder de l'Ouest, et 1.180 euros à l'Est. «Selon ces chiffres, un retraité grec reçoit certes moins d'argent qu'un senior allemand. Mais rapporté à son salaire passé, bien plus», souligne Die Welt, affinant l'analyse: «La pension standard ne montre cependant pas combien gagne en réalité un retraité. Pour cela, il faut regarder la pension moyenne. En Grèce, elle représente 63% du salaire moyen, d'après les données des groupes de négociations [des institutions de l'UE, ... http://www.slate.fr/story/99413/retraites-grecs-allemands#comments ECONOMIE Allemagne Grèce retraites niveau de vie Union européenne Mon, 23 Mar 2015 23:57:32 +0000 ANNABERLIN 99413 at http://www.slate.fr Quand une nouvelle monnaie donne du sens à l'économie locale http://www.slate.fr/story/99107/sonantes-nouvelle-monnaie C'est presque une épidémie: depuis le début de la décennie, l'Hexagone se peuple de monnaies locales qui s'invitent dans les portefeuilles à côté de l'euro. Elles portent des noms qui fleurent bon le terroir, version légèrement décalée: en visite au Pays basque, l'on peut ainsi faire ses emplettes en <a href="http://www.euskalmoneta.org/">Eusko</a>, à Toulouse a cours <a href="http://www.sol-violette.fr/">le Sol Violette</a>, à Strasbourg <a href="http://www.lestuck.eu/">le Stück</a>, en Ille-et-Vilaine <a href="http://www.galleco.fr/">le Galleco</a>, à Brest <a href="http://www.heol.infini.fr/">l'Héol</a>, à Montreuil <a href="http://peche-monnaie-locale.fr/">la Pêche,</a> à Boulogne-sur-Mer la <a href="http://www.bou-sol.fr/">Bou'Sol</a>,&nbsp; à Villeneuve-sur-Lot <a href="http://agirpourlevivant.org/">les Abeilles</a>, à Angers <a href="http://www.lamuse-monnaie.fr/">la Muse</a>, à Chambéry <a href="http://www.lamonnaieautrement.org/index.php/monnaie-citoyenne">l'Elef</a>... Initié par des groupes d'habitants, ou par des mouvements tel le <a href="http://www.sol-reseau.org/">mouvement Sol</a>, animé notamment par <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Viveret">l'économiste et essayiste Patrick Viveret</a>, le processus est désormais largement soutenu par les collectivités locales qui n'hésitent pas, au besoin, à lancer elles-mêmes ces nouvelles monnaies. Leur finalité? Soutenir le commerce et les producteurs locaux, si possible environnementalement et socialement engagés. A Nantes, la municipalité a voulu aller plus loin: depuis quelques jours, n'importe quelle entreprise, commerce, association ou individu peut ouvrir un compte en Sonantes à la Sonao, une filiale spécialisée constituée à ces fins par le Crédit municipal de la ville. Chaque Sonantes a la même valeur qu'un euro. Mais ici, pas besoin –sauf pour les particuliers<a href="#sonantes">[1]</a>– de déposer des euros pour échanger dans la nouvelle monnaie, qui est du reste totalement numérique et non convertible. Car il ... <a href="http://www.slate.fr/story/99107/sonantes-nouvelle-monnaie">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99107/sonantes-nouvelle-monnaie#comments ECONOMIE monnaie monnaies locales Nantes inclusion sociale Mon, 23 Mar 2015 13:22:26 +0000 Catherine Bernard 99107 at http://www.slate.fr Nicolas Sarkozy désavoue son auto-entrepreneuriat. Enfin? Non, trop tard http://www.slate.fr/story/99275/sarkozy-auto-entrepreneur Tout à sa communication politique qui ne cible rien d’autre que l’élection présidentielle de 2017 en zappant toutes les consultations intermédiaires –départementales ou régionales–, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à dérouter une partie de l’électorat qui n’avait pour lui que les yeux de Chimène: les auto-entrepreneurs. Déclenchant <a href="http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/03/16/31007-20150316ARTFIG00112-lettre-ouverte-des-auto-entrepreneurs-a-nicolas-sarkozy.php">une lettre ouverte des auto-entrepreneurs</a> et la contradiction de ses amis. Déclarant le 13 mars sur France Info qu’il considère aujourd’hui ce régime comme<a href="http://autoentrepreneurinfo.com/sarkozy-relance-la-polemique-de-la-concurrence-deloyale-des-auto-entrepreneurs"> «un caillou dans sa chaussure»</a>, il lance une sorte de <a href="http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/les-auto-entrepreneurs-irrites-par-les-propos-de-nicolas-sarkozy-869028.html">provocation</a> à l’endroit de ceux qui l’ont suivi en devenant auto-entrepreneur. Sans qu’on comprenne très bien ce qui a pu motiver ces propos de l’ancien Président... Sauf à considérer qu’il cherche à rallier à sa cause les artisans qui, fâchés que ce régime simplifié ait vu le jour en 2009, pourraient aller grossir les rangs des sympathisants du Front national. Pour le président de l’UMP, il ne s’agit certainement pas de chercher à améliorer le score de la droite aux départementales; la problématique de l’auto-entreprenariat n’est pas un enjeu de nature locale. Son objectif consiste à se positionner d’ores et déjà pour la prochaine présidentielle. &nbsp; Draguer des artisans tentés par le vote frontiste S’ils sont aujourd’hui <a href="http://www.acoss.fr/home/observatoire-economique/publications/acoss-stat/acoss-stat-n202.html">un peu plus de 900.000 auto-entrepreneurs</a> déclarés en France, dont seulement les trois quarts ont une activité d’après les dernières ... <a href="http://www.slate.fr/story/99275/sarkozy-auto-entrepreneur">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99275/sarkozy-auto-entrepreneur#comments FRANCE ECONOMIE Nicolas Sarkozy auto-entrepreneur auto-entreprise artisans artisanat PME TPE droite UMP extrême droite front national FN présidentielle 2017 Laurent Grandguillaume entreprises emploi concurrence Sun, 22 Mar 2015 15:32:41 +0000 Gilles Bridier 99275 at http://www.slate.fr Vous ne voulez pas des populismes? Souciez-vous des classes moyennes http://www.slate.fr/story/99291/populisme-classes-moyennes Derrière le vote pour les populistes, derrière l'angoisse de l'avenir, derrière la perte de crédibilité des politiques et des élites, derrière la désaffection pour la démocratie elle-même, il y a toujours la même cause: le sort de la classe moyenne. Tous les pays industrialisés sont concernés avec des ampleurs différentes, mais fondamentalement de la même façon. L'économie, qui l'avait privilégiée dans l'après-guerre, la laisse en déshérence depuis quarante ans. L'initiative d'Obama De 1948 à 1973, les revenus des salariés de la classe moyenne américaine ont grimpé de 2,8% l'an, c'est-à-dire qu'ils doublaient en vingt-cinq ans, à chaque génération. L'avenir était sûr, celui des enfants aussi. Depuis cette date, crise du pétrole et début des années Reagan, la classe moyenne a vu son revenu stagner. Elle ne s'enrichit plus et, au contraire, elle s'angoisse de perdre son emploi et de tomber dans une catégorie sociale inférieure, le déclassement. Cette évolution radicale, les partis politiques en ont conscience, mais ils n'en ont pas tiré les conséquences. Autant la politique vis-à-vis des classes populaires a fait l'objet de beaucoup de réflexions et de décisions ces dernières décennies (smic, aides sociales, abaissement des charges salariales…), autant les gouvernements semblent beaucoup plus désarmés en face d'une classe moyenne qui, en gros, s'était jusque-là toujours débrouillée toute seule. En outre, vu son nombre, ... <a href="http://www.slate.fr/story/99291/populisme-classes-moyennes">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/99291/populisme-classes-moyennes#comments ECONOMIE MONDE populisme classes moyennes Etats-Unis Barack Obama croissance économique productivité emploi marché de l'emploi riches pauvres 1% inégalités Sun, 22 Mar 2015 12:06:58 +0000 Eric Le Boucher 99291 at http://www.slate.fr Camps nazis, bunkers, églises: les nouveaux logements pour demandeurs d’asile en Europe http://www.slate.fr/story/98923/camps-nazis-bunkers-eglises-les-nouveaux-logements-demandeurs-asile Des demandeurs d’asile hébergés dans des anciens baraquements SS. C’est <a href="http://www.lepoint.fr/monde/en-allemagne-des-demandeurs-d-asile-abrites-dans-des-baraquements-ss-16-01-2015-1897142_24.php">le projet lumineux</a> de la mairie de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Schwerte">Schwerte</a>, petite ville située dans le nord-est de l’Allemagne, pour économiser des frais d’hébergement. Vingt-et-un requérants, qui vont pouvoir dormir dans les casernes intactes des officiers nazis du camp de concentration de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Buchenwald">Bunchenwald</a>, où plus de <a href="http://www.buchenwald.de/fr/72/">56.000 personnes sont mortes</a> pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis quelques mois, face à la hausse du nombre de demandes d’asile en Allemagne, les autorités germaniques ne savent plus où donner de la tête pour trouver des solutions de logement. L’Allemagne est le premier pays d’accueil en Europe, et compte à elle seule <a href="http://www.tdg.ch/monde/europe/Berlin-decide-de-durcir-sa-politique-d-asile/story/16231619">29% des demandes d’asile de l’Union européenne</a> pour l’année 2013. Environ 200.000 demandes d’asile ont même été déposées pendant l’année 2014, <a href="http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/09/droit-d-asile-partisans-et-opposants-defilent-en-allemagne_4537064_3214.html">un chiffre en hausse de 60%</a> par rapport à l’année précédente. En Bavière, des demandeurs d’asile ont été accueillis en urgence dans la zone VIP du stade des JO 1972 de Munich. Pendant l’Oktoberfest, la célèbre Fête de la bière de Munich, une tente a même été mise à disposition comme abri pour demandeurs d’asile. Dans les villes allemandes, les requérants sont parfois hébergés dans des garages, des gymnases, des casernes militaires, quand ils ne montent pas eux-mêmes des campements sauvages, comme dans le centre-ville de Berlin. Alertés par le problème, des Berlinois ont décidé de lancer <a href="http://www.slate.fr/story/96203/berlin-refugies-colocation">une </a> ... <a href="http://www.slate.fr/story/98923/camps-nazis-bunkers-eglises-les-nouveaux-logements-demandeurs-asile">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/98923/camps-nazis-bunkers-eglises-les-nouveaux-logements-demandeurs-asile#comments ECONOMIE inclusion sociale demandeurs d'asile logement camps nazis Bunker églises Bunchenwald Allemagne Suisse France Berlin Suède hébergement Sicile Saint-Etienne HCR réfugiés Sat, 21 Mar 2015 17:13:34 +0000 Mathieu Martiniere 98923 at http://www.slate.fr Le droit du travail traverse une mauvaise passe http://www.slate.fr/story/98973/mauvaise-passe-pour-droit-du-travail <br /> <br /> Il faut sauver le droit du travail de Pascal Lokiec <a class="black" href="http://amzn.to/1wZevbj" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> Le titre du livre Il faut sauver le droit du travail! pourrait prêter à mauvaise interprétation car, passé l’introduction, il y est moins question des critiques récurrentes qu’essuie désormais le droit du travail et des contre-arguments qu’on pourrait leur opposer, que de l’amoindrissement des protections qu’il offre ou pourrait offrir à l’avenir si l’on n’y prenait garde. Il s’agit donc moins d’une défense ou d’un plaidoyer en faveur du droit du travail que d’un constat des atteintes qu’il subit. L’auteur –professeur à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense et associé du cabinet Corpus Consultants qui réunit des professeurs de droit et qui a maintenant sa collection chez Odile Jacob– identifie ainsi trois défis auxquels le droit du travail est confronté. Premièrement, le fait de dénier la subordination du salarié à son employeur pour justifier d’un moindre besoin de protection (salaire minimum, limitation de la durée du travail, congés, protection contre le licenciement, etc.). Deuxièmement, la priorité donnée à l’emploi pour justifier d’une réduction de celle-ci. Et troisièmement, le primat de la logique de marché qui achève de dynamiter la protection des salariés. L’autonomie présumée du salarié est utilisée pour abaisser les protections dont il bénéficie L’importance prise par le travail intellectuel, les nouvelles ... <a href="http://www.slate.fr/story/98973/mauvaise-passe-pour-droit-du-travail">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/98973/mauvaise-passe-pour-droit-du-travail#comments ECONOMIE FRANCE droit du travail entreprise salariés protection sociale monde du travail Pascal Lokiec entreprises Fri, 20 Mar 2015 17:07:03 +0000 Jean Bastien 98973 at http://www.slate.fr Dans les pays en développement, Internet est jugé bon pour l’éducation, mauvais pour la moralité http://www.slate.fr/story/99279/pays-en-developpement-internet-moralite Alors que l’accès à Internet s’est généralisé dans les pays anciennement industrialisés, les pays du Sud ont des taux d’accès moins élevés, avec de forts écarts selon les régions: ont accès à Internet ou possèdent un smartphone 76% des citoyens au Chili, 67% au Venezuela, 60% en Chine, au Liban et en Argentine. L’accès au moins occasionnel à Internet est de 20% à 30% dans les pays africains, de 11% au Bangladesh et de seulement 8% au Pakistan. L’institut de sondage américain Pew Research Center publie les résultats d’une étude internationale analysant <a href="http://www.pewglobal.org/2015/03/19/internet-seen-as-positive-influence-on-education-but-negative-influence-on-morality-in-emerging-and-developing-nations/">la perception d’Internet</a> dans ces pays en développement. Et rélève un paradoxe. Une majorité des internautes interrogés estime qu’Internet a un effet positif avant tout sur l’éducation (64%), sur les relations interpersonnelles (53%) et sur l’économie (52%). Les opinions sur l’influence d’Internet sur la politique sont plus mitigées, avec 36% qui considèrent que le web a un impact positif. Mais surtout, une majorité se dégage pour considérer d’un mauvais œil l’influence d’Internet sur la moralité. Source: <a href="http://www.pewglobal.org/2015/03/19/internet-seen-as-positive-influence-on-education-but-negative-influence-on-morality-in-emerging-and-developing-nations/technology-report-23/">Pew Research Center</a>. La part de ces répondants inquiets par pays indique peut-être un lien avec la religiosité: c’est en Tunisie, en Indonésie, au Chili et en Russie qu’Internet est perçu le plus fréquemment comme moralement néfaste, comme on peut le constater sur le site Quartz qui <a href="http://qz.com/366087/people-in-developing-nations-think-the-internet-is-bad-for-morality/">publie ces chiffres détaillés</a>. Les opinions sur Internet sont ... http://www.slate.fr/story/99279/pays-en-developpement-internet-moralite#comments ECONOMIE MONDE Dans la prochaine version internet Pays en développement Education développement smartphone high-tech Fri, 20 Mar 2015 09:27:24 +0000 jlcassely 99279 at http://www.slate.fr