Slate.fr - ECONOMIE http://www.slate.fr/rubriques/7899/ECONOMIE fr Bertrand Badie, penseur de l’humiliation http://www.slate.fr/story/94035/bertrand-badie-penseur-humiliation <br /> <br /> Le Temps des humiliés Bertrand Badie <a class="black" href="http://amzn.to/1wcToz4" target="_blank">Acheter</a> <br /> <br /> Qui est Bertrand Badie? Ce professeur franco-perse de Sciences-Po, ayant formé des générations de diplomates, est un pourfendeur de l’idée de territoire (On se souvient bien de son livre de 1995, annonçant la «fin des territoires»). C’est aussi un sociologue de l’Etat, un analyste de la souveraineté, un observateur de la diplomatie et un théoricien de la puissance. Au total, c’est à travers une vingtaine d’ouvrages que l’œuvre polymorphe de Bertrand Badie se décline. La dernière pièce en date de ce puzzle est son livre Le Temps des humiliés: pathologie des relations internationales. <br /> Pendant de La diplomatie de connivence (son dernier livre, qui avait trait à la question de l’oligarchie), il explore de manière tant historique que théorique le paradigme de l’humiliation dans les relations internationales. Si l’oligarchie est une des faces visibles du pouvoir, le concept d’humiliation, lui, est un aspect plus sombre. Difficile enjeu que de parler d’humiliation avec les outils des sciences sociales! C’est pourtant ce défi que Badie s’est efforcé de relever. Parti de souvenirs personnels sur l’expérience de son père en tant qu’Iranien installé en France, le projet de cet ouvrage est de mettre en lumière un non-dit, celui de l’humiliation des peuples au sein de la communauté internationale. Véritable «pathologie», au sens durkheimien du terme, l’humiliation se décline, ... <a href="http://www.slate.fr/story/94035/bertrand-badie-penseur-humiliation">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/94035/bertrand-badie-penseur-humiliation#comments ECONOMIE MONDE Histoire humiliation relations inter Bertrand Badie sciences politiques Durkheim Russie ukraine daesh Fri, 31 Oct 2014 09:52:24 +0000 Valentin Schmite 94035 at http://www.slate.fr En France, le chômage de très longue durée se développe dix fois plus vite qu’il y a cinq ans http://www.slate.fr/story/93963/chomage-tres-longue-duree Entre août 2008 et <a href="http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-3.pdf">août 2009</a>, un an après le début de la crise bancaire, le nombre des chômeurs de très longue durée était passé de 272.000 à 282.000, soit dix mille personnes de plus recensées comme demandeurs d’emploi de plus de trois ans. Ils représentaient alors 7,6% de l’ensemble des chômeurs des catégories A, B et C (chômeurs sans aucun emploi ou en situation professionnelle précaire) en France métropolitaine. Depuis, la situation n’a cessé de se dégrader. Entre août 2013 et <a href="http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-FE4419.pdf">août 2014</a>, le nombre de ces chômeurs de très longue durée est passé de 560.000 à 660.000, soit 100.000 personne de plus. Non seulement cette population a plus que doublé en cinq ans, mais surtout, la progression sur un an a été multipliée par dix! Et les dernières statistiques montrent que l’emballement se poursuit. Cette population a encore augmenté de 12.500 en un seul mois, entre août et <a href="http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-TP2016.pdf">septembre</a> 2014: c'est-à-dire que la hausse du nombre de chômeurs de très longue durée&nbsp; correspond aujourd’hui en un seul mois à la progression de toute une année au début de la crise. La panne de croissance explique l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi. Toutefois, pour 57% des chômeurs, les tensions sur le marché du travail se traduisent par des périodes sans emploi qui ne durent pas plus d’un an. Pour eux, le turn over fonctionne. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Avec une population au chômage qui n’a cessé de croître ... <a href="http://www.slate.fr/story/93963/chomage-tres-longue-duree">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93963/chomage-tres-longue-duree#comments ECONOMIE chômage emploi chômage de longue durée formation professionnelle exclusion exclusion sociale indemnisation RSA pôle emploi marché du travail retour à l'emploi crise économique croissance économique Thu, 30 Oct 2014 14:57:24 +0000 Gilles Bridier 93963 at http://www.slate.fr Victime de son succès, le TGV est à bout de souffle http://www.slate.fr/story/94047/tgv-cout À force de tordre le concept de la grande vitesse ferroviaire, il fallait bien qu’il craque. «Porté au-delà de sa pertinence», selon les mots de <a href="https://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/La-grande-vitesse-ferroviaire-un-modele-porte-au-dela-de-sa-pertinence">la Cour des comptes</a> dans un récent rapport, le modèle du TGV a été victime de son succès, Entre autres aberrations, à force de vouloir irriguer le territoire de TGV même lorsqu’il n’existe pas de ligne à grande vitesse, ces rames de train passent 40% de leur temps sur des lignes classiques, où la grande vitesse est inaccessible. Au départ, c’était un atout de pouvoir aussi circuler sur ces lignes, mais à force, il s’est transformé en surcoût. Ce n’est pas le seul. Des TGV bons à tout faire Le concept originel était cohérent: le TGV devait desservir des bassins de population importants pour justifier une grande fréquence de circulation et un taux de remplissage optimum, avec peu ou pas d’arrêts intermédiaires pour ne pas allonger la durée des trajets. La première liaison, ouverte en 1981 entre Paris et Lyon, avait le parfait calibrage. Mais ensuite, sur d’autres lignes, pour atteindre la fréquentation requise, il fallut consentir des dessertes intermédiaires pour drainer un plus grand nombre de passagers. Problème: si on intègre le temps consommé pendant les phases de ralentissement et de relance de trains, chaque arrêt coûte au moins six minutes, ce qui réduit véritablement l’intérêt des gains de temps aux seuls trains directs. La sagesse aurait donc voulu que les décideurs ... <a href="http://www.slate.fr/story/94047/tgv-cout">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/94047/tgv-cout#comments ECONOMIE TGV Ferroviaire train cour des comptes transports collectivités locales Thu, 30 Oct 2014 08:27:48 +0000 Gilles Bridier 94047 at http://www.slate.fr Fleur Pellerin est dans une logique qui enterre l'idée même d'un ministère de la Culture http://www.slate.fr/story/93921/politique-culturelle-pellerin Du 16 au 18 octobre ont eu lieu les<a href="http://www.cnc.fr/web/fr/flux/-/journal_content/56_INSTANCE_k0Tr/18/5772494?refererPlid=64476"> 24e Rencontres cinématographiques de Dijon</a>, officieux sommet des professionnels français du cinéma organisé chaque année par l’ARP (Société civile Auteurs Réalisateurs Producteurs). Comme il est d’usage, les travaux ont été clos par un discours de la ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin faisant pour l’occasion <a href="http://www.dailymotion.com/video/x287wiv_quelle-regulation-peut-encore-enrayer-la-depreciation-du-cinema-et-de-la-culture_news">sa première grande intervention publique dans ce milieu</a>&nbsp;–même si elle s’était déjà exprimé <a href="http://www.culturecommunication.gouv.fr/Presse/Discours/Discours-de-Fleur-Pellerin-prononce-a-l-occasion-du-congres-des-exploitants-mercredi-1er-octobre-2014-a-Deauville">notamment lors du Congrès des exploitants</a>, le 1er octobre. Au cours de son intervention à Dijon, la ministre a sacrifié aux quelques formules de rhétorique qu’exige sa fonction en pareille circonstance, et proposé quelques commentaires sur les –importants– dossiers techniques actuellement en débat. Mais elle a surtout dévoilé de manière plus explicite son approche de son propre rôle et de celui de son ministère, selon une vision qui est d’ailleurs loin de concerner le seul cinéma. «L’attention est la ressource rare et pas les contenus» Préférant systématiquement le mot «contenu» à celui d’«œuvre» ou «film», celle qui a avoué récemment <a href="http://www.bfmtv.com/politique/fleur-pellerin-j-avoue-sans-au-842705.html">ne plus lire depuis deux ans que des dépêches et articles de lois</a> –pas de romans– a affirmé avec énergie et assurance une conception entièrement fondée sur l’économie et la technologie. Révélant à cette occasion qu’elle travaille depuis plus d’un an avec Jean Tirole, qui venait juste de recevoir le ... <a href="http://www.slate.fr/story/93921/politique-culturelle-pellerin">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93921/politique-culturelle-pellerin#comments ECONOMIE CULTURE cinéma politique culturelle contenus films oeuvres algorithmes public consommateurs ECONOMIE attention rareté ressource Fleur Pellerin numérique ministère de la Culture Patrick Le Lay Wed, 29 Oct 2014 08:39:27 +0000 Jean-Michel Frodon 93921 at http://www.slate.fr Le socialisme de système confronté à une vive contestation écologique http://www.slate.fr/story/94001/socialisme-systeme-contestation-ecologique Ceux qui contestent, en actes, la société actuelle sont aujourd’hui d’abord d’inspiration écologique. On ne fait pas ici référence à une étiquette partisane mais bien plutôt à une sensibilité radicalement critique à l’endroit du modèle productiviste et consumériste qui nous gouverne. Trois conflits, de nature différente, illustrent cette controverse sans nul doute appelée à prendre de l’ampleur. Le premier concerne le sort à réserver au futur barrage de Sivens, prévu dans la zone humide du Testet, dans le Tarn. Une seconde contestation vise la «ferme-usine» des Mille Vaches, dans la Somme. Enfin, une troisième dispute, pour l’heure moins médiatisée, s’oppose au projet d’un gigantesque centre commercial accouplé à de multiples attractions à Gonesse, dans le Val-d’Oise. A chaque fois, ce sont des «écologistes» au sens large, dès lors qu’il peut s’agir de militants de la Confédération paysanne, qui mènent la lutte. Et ceux-ci se retrouvent face à des dirigeants ou des élus socialistes obsédés par l’emploi et avocats zélés d’impérieuses nécessités économiques. Deux univers antagonistes Les uns et les autres ne vivent visiblement pas dans le même monde. Le drame survenu le dimanche 26 octobre, avec <a href="http://www.mediapart.fr/journal/france/271014/barrage-de-sivens-les-alertes-des-ecolos-ont-ete-ignorees?onglet=full*">le décès de Rémi Fraisse au cours d’un rassemblement mouvementé contre le barrage de Sivens</a>, l’a cruellement révélé. <a href="http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/27/1980186-thierry-carcenac-mourir-idees-est-chose-est-quand-relativement-bete.html">«Mourir pour des idées, c'est une chose, mais c'est quand même relativement stupide e</a> ... <a href="http://www.slate.fr/story/94001/socialisme-systeme-contestation-ecologique">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/94001/socialisme-systeme-contestation-ecologique#comments ECONOMIE FRANCE écologie productivisme consumérisme Sivens Tarn Somme Val d'Oise Bernard Cazeneuve Notre-Dame-des-Landes agriculture Stéphane Le Foll Ségolène Royal Auchan Jean Viard Wed, 29 Oct 2014 06:22:53 +0000 Eric Dupin 94001 at http://www.slate.fr La ville et la formation du capitalisme occidental selon Max Weber http://www.slate.fr/story/93989/ville-formation-capitalisme-occidental-max-weber <br /> <br /> La ville <br /> Max WEBER <a class="black" href="http://amzn.to/ZWdbGg" target="_blank">Acheter</a> <br /> <br /> Passons sur les considérations techniques qui ont abouti à la constitution de ce volume. Les spécialistes de Max Weber (1864-1920) sauront s’y retrouver. La note éditoriale précédant le texte résume les difficultés. Passons aussi sur le jeu des traductions qui n’est pas indifférent, mais qui, là encore, sera aisément repéré par les spécialistes. Le passage de l’allemand au français n’est pas simple, il relève moins de difficultés de langue que de difficultés culturelles, évidemment. Ceci surmonté, il nous reste un volume incontournable de réflexions sur la ville, susceptible de passionner, certes les spécialistes, mais aussi les étudiants en philosophie, en histoire de l’art, en urbanisme, en sociologie, à tout le moins. Encore convient-il de souligner que l’examen auquel l’ouvrage nous entraîne n’a pas pour objet l’urbanisme, mais les rapports entre la ville et le ou les citoyens. Weber poursuit de son commentaire l’établissement en ville des forces sociales, il s’intéresse aux bailleurs de fonds, aux activités commerciales, à la domination des métiers, et au poids des conseils divers à partir des lignages ou des cours de justice du Moyen Âge. Il instaure des chronologies qui, au passage, peuvent déstabiliser un Français, dans la mesure où les Français rapportent systématiquement les institutions modernes à la constitution de l’Etat central, tandis que les Allemands abordent avec ... <a href="http://www.slate.fr/story/93989/ville-formation-capitalisme-occidental-max-weber">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93989/ville-formation-capitalisme-occidental-max-weber#comments FRANCE ECONOMIE Allemagne Histoire Max Weber sociologie ville capitalisme urbanisme philosophie société Tue, 28 Oct 2014 17:21:53 +0000 Christian Ruby 93989 at http://www.slate.fr Halloween contre les 1%: quand la chasse aux bonbons vire à la lutte des classes http://www.slate.fr/story/93957/halloween-lutte-des-classes Aux Etats-Unis pour Halloween, il arrive souvent que des groupes d’enfants de quartiers pauvres <a href="http://www.dailydot.com/opinion/dear-prudence-halloween-cheapskate-column/" style="font-family: Georgia, Georgia, georgia, serif; font-size: 1.02em; line-height: 1.6rem;">viennent dans les quartiers plus aisés</a>&nbsp;pour sonner aux portes et demander des bonbons. Or certains résidents n’apprécient pas que des enfants inconnus débarquent dans leurs rues arborées pour s’adonner au traditionnel «trick or treat» («des bonbons ou la vie», comme on dit maintenant en France). La semaine dernière, un internaute anonyme qui vit «dans un des quartiers les plus riches du pays» a fait part de <a href="http://www.slate.com/articles/life/dear_prudence/2014/10/dear_prudence_on_halloween_poor_kids_come_to_trick_or_treat_in_my_neighborhood.html">son questionnement à Dear Prudence</a>, la chroniqueuse de Slate.com qui aide les gens à résoudre leurs dilemmes éthiques. «Les enfants arrivent des quartiers pauvres dans des voitures pleines à craquer. Je trouve ça gênant.&nbsp;Halloween n’est pas un service social ou une oeuvre de bienfaisance. Je ne comprends pas pourquoi je devrais être obligé d'acheter des bonbons pour les enfants de milieu modeste», a écrit le lecteur, qui signe&nbsp;sous le pseudo «Halloween pour les 99%», en référence au slogan d’Occupy Wall Street.&nbsp; &nbsp; «Evidemment, je me sens complètement égoïste de poser cette question, parce qu’au fond, en ce jour de fête, pourquoi ne pas rendre ces enfants heureux? Mais ça me gêne quand même, parce que nous payons déjà des impôts très élevés pour financer les services sociaux. Halloween doit-il être une activité réservée aux résidents d'un même quartier, ou est-il légitime que des outsiders se ... http://www.slate.fr/story/93957/halloween-lutte-des-classes#comments ECONOMIE MONDE Range ta chambre Halloween quartiers riches inégalités Etats-Unis bonbons Dear Prudence enfants trick or treat Palo Alto 1% 99% Occupy Wall Street lutte des classes Mon, 27 Oct 2014 19:01:06 +0000 clairelevenson 93957 at http://www.slate.fr Uber moins raciste que les taxis? http://www.slate.fr/story/93937/uber-raciste-taxis Uber est régulièrement attaqué pour des pratiques douteuses, que ce soit en France ou aux Etats-Unis. Récemment Uber Lyon a dû renoncer à son idée <a href="http://www.20minutes.fr/lyon/1465683-20141022-lyon-uber-renonce-embaucher-mannequins-amateurs-conduire-clients" target="_blank">d’embaucher des mannequins pour conduire ses clients</a>. Mais l’entreprise de véhicules de tourisme avec chauffeur aurait un effet bénéfique: mettre fin à la discrimination des clients. C’est en tout cas ce que pense Jenna Wortham dans <a href="https://medium.com/matter/ubering-while-black-146db581b9db" target="_blank">un article publié dans le magazine Matter</a>. Car selon elle, il est très difficile pour une personne de couleur d’avoir un taxi aux Etats-Unis: «J’ai enduré des expériences humiliantes en essayant d’avoir un taxi dans différentes villes. Les taxis disponibles, comme l’indique leur lumière sur le toit, fermaient leurs portes dans un bruit de clique embarrassant quand j’approchais.» Le problème est récurrent aux Etats-Unis. <a href="http://abcnews.go.com/GMA/race-cab-hailing-ride-black-white/story?id=7223511" target="_blank">A la fin des années 1990 déjà</a>, l’acteur Danny Glover (de la sage L’arme fatale) portait plainte contre les taxi new-yorkais, expliquant qu’il lui était arrivé que cinq taxis dans la même journée refusent de le prendre parce qu’il était noir. &nbsp; Mais avec l’arrivée d’Uber, les choses semblent changer. En 2012, Latoya Peterson, qui gère le site <a href="http://www.racialicious.com/">Racialicious</a>, expliquait que «ce service de voiture premium enlève le facteur du racisme quand vous avez besoin d’une voiture. […] C’est incroyable que j’ai besoin de payer un service premium pour avoir cette expérience mais ça en vaut la peine». Même constat pour Jenna ... http://www.slate.fr/story/93937/uber-raciste-taxis#comments ECONOMIE racisme taxis Uber économie du partage Mon, 27 Oct 2014 14:28:25 +0000 Vincent Manilève 93937 at http://www.slate.fr Démocratie et capitalisme, le divorce? http://www.slate.fr/story/93881/democratie-capitalisme-divorce <br /> <br /> Du temps acheté: La crise sans cesse ajournée du capitalisme démocratique <br /> Wolfgang Streeck <a class="black" href="http://amzn.to/1nCnwly">Acheter</a> <br /> <br /> Le capitalisme a souvent été présenté comme le seul régime économique propice à l'essor de la démocratie. Toutefois, même s'il s'agissait d'un extrême, l'exemple chilien sous la dictature du général Pinochet a démontré qu'il pouvait en aller autrement. Ces dernières années, les politiques sociales et économiques imposées par la Troïka et/ou le Fond Monétaire International aux pays parfois désignés sous l'acronyme «PIGS» (pour Portugal, Irlande, Grèce et Espagne.) ont remis en cause la souveraineté populaire alors que des gouvernements technocratiques ont même été nommés sans majorité comme en Italie avec Mario Monti. Dans l'essai Du temps acheté. La crise sans cesse ajournée du capitalisme démocratique, le professeur de sociologie allemand Wolfgang Streeck se penche sur les relations désormais très conflictuelles entre capitalisme et démocratie<a href="#1">[1]</a>. Le livre a été rédigé à l'occasion des «conférences Adorno», ce qui explique les nombreuses références à l'un des principaux animateurs de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Francfort">l’École de Francfort</a> et le présupposé pessimiste du propos: les crises ne finissent pas toujours bien. Streeck confronte son analyse de la crise financière et fiscale de nos démocraties contemporaines aux théories de la crise développées à la charnière des années 1960-1970 par l’École de Francfort. Paradoxalement, dans les ... <a href="http://www.slate.fr/story/93881/democratie-capitalisme-divorce">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93881/democratie-capitalisme-divorce#comments ECONOMIE MONDE Histoire politique écononomie capitalisme démocratie Wolfgang Streeck Sun, 26 Oct 2014 13:01:09 +0000 Benjamin Caraco 93881 at http://www.slate.fr Ce que l'art contemporain dit de la France contemporaine http://www.slate.fr/story/93817/fiac 1.Michel Sapin et Emmanuel Macron présentent le budget de la France à Bruxelles <br /> Thomas Hirschhorn, <a href="http://www.fiac.com/fr/Paris/Galerie/Gladstone-Gallery-1538#AR1wAhFLwIYvAQqR.99">Abschlag (Variable)</a>, 2014, Gladstone gallery L’avis de Donovan Gogues, critique d'art pour le magazine italien Avanguardia, cultura e risotto. «C’est une allégorie de la dette. Thomas Hirschhorn nous donne à voir l’envers du décor. Le double sous-titre de l’œuvre, Abschlag (réduction) et Variable, se réfère évidemment aux dérives des marchés financiers mondialisés. On est à la fois dans la construction dépositiviste et dans le cri, celui des âmes flottantes. C’est une juste dénonciation du libéralisme. Plus que jamais, l’artiste est un lanceur d’alerte.» <br /> &nbsp; 2.Débat d'idées à l'UMP &nbsp; <br /> Liz Deschenes, <a href="http://www.fiac.com/fr/Paris/Galerie/Miguel-Abreu-178848#YEKrLeKRE0TX2xdP.99">Stereograph #1 - 4</a>, 2012, Galerie Miguel Abreu L’avis de Donovan: «Liz Deschenes est dans l’épure, la clarté janséniste. Il se joue, dans cet espace structuré autour de la lumière, comme un possible. Le lieu de production est aussi celui de la représentation. Il n’y a rien à voir, rien à entendre, juste à imaginer ou, peut-être, à croire. C’est une audace intérieure, évidemment.» <br /> &nbsp; 3.Comme une inversion de la courbe <br /> Blake Rayne: <a href="http://www.fiac.com/fr/Paris/Galerie/Miguel-Abreu-178848#PU9TTiElAtyoijdP.99">RA: 15h 17m 31.20s DEC: 31° 17m 31.619s, 2014</a>, Galerie Miguel Abreu L’avis de Donovan: «Un artiste ne peut rester insensible aux souffrances de la société. Blake Rayne montre très exactement le point d’inflexion, à partir duquel le redressement d’une courbe s’inverse ... <a href="http://www.slate.fr/story/93817/fiac">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93817/fiac#comments CULTURE ECONOMIE FRANCE Fiac oeuvres Michel Sapin Emmanuel Macron budget courbe art contemporain Eric Zemmour Sun, 26 Oct 2014 11:43:46 +0000 Jean-Marc Proust 93817 at http://www.slate.fr L'empire numérique américain, on le perçoit mieux avec des chiffres http://www.slate.fr/story/93859/etats-unis-hyperdomination-numerique On sait que Google, Apple, Facebook, Amazon (Gafa) succèdent à Microsoft, qui, lui-même, avait remplacé IBM dans la domination de l'informatique mondiale. On sait. On sait que les Européens acceptent cette suprématie comme bienveillante, bénéfique, et en tout cas inéluctable après les nombreux échecs de tentatives de réponses dans les années 1970 comme le Plan Calcul ou Unidata. La Chine a lancé Alibaba et Baidu pour concurrencer Amazon et Google, la Russie les affronte avec Yandex et Vkontakte, rien de tel en Europe, malgré quelques velléités. L'Europe ne veut pas, ne veut plus, être un empire. Une domination écrasante En outre, l'acceptation de la domination s'appuie sur l'avance indéniable et la qualité réelle des services fournis par les acteurs américains, qui scellent un attachement subjectif des millions d'internautes européens à ces «good guys» du Gafa. Le taux de pénétration d'un Google est supérieur sur le Vieux Continent, en particulier en France, à ce qu'il est aux Etats-Unis, où les opérateurs téléphoniques ont gardé une main puissante. L'autre argument qui favorise les géants d'outre-Atlantique est qu'ils véhiculent à merveille le message de la liberté. Ils se présentent comme les vecteurs universels de l'initiative, de la créativité, du progrès, ils sont la fin des vieilles méthodes, les vertus de la concurrence, ils sont l'émancipation, le voyage hors du «vieux» monde, la libération des rentes et des antiques ... <a href="http://www.slate.fr/story/93859/etats-unis-hyperdomination-numerique">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93859/etats-unis-hyperdomination-numerique#comments ECONOMIE MONDE Dans la prochaine version Etats-Unis numérique entreprises entreprises numériques Bourse capitalisation Union européenne Google Amazon Apple Facebook Gafa Sun, 26 Oct 2014 08:26:30 +0000 Eric Le Boucher 93859 at http://www.slate.fr Dans le Bronx, il n'y a qu'une librairie pour plus d'un million d'habitants (et elle va probablement bientôt disparaître) http://www.slate.fr/story/93891/bronx-librairie L'unique librairie du Bronx, une branche locale de la chaîne Barnes &amp; Noble, a failli fermer cette semaine. Le mercredi 22 octobre, <a href="http://www.nydailynews.com/new-york/bronx/barnes-noble-leaves-bronx-book-less-article-1.1982413">la presse avait annoncé</a> la disparition imminente de la librairie, qui fait aussi café.&nbsp; Cette nouvelle était particulièrement tragique, écrivait&nbsp;Brian O'Connor dans The New Republic,&nbsp;car elle semblait confirmer que le Bronx est bien <a href="http://www.newrepublic.com/article/119967/last-bookstore-bronx-closes-reflections-bronx-bookseller">«</a><a href="http://www.newrepublic.com/article/119967/last-bookstore-bronx-closes-reflections-bronx-bookseller">un désert culturel</a><a href="http://www.newrepublic.com/article/119967/last-bookstore-bronx-closes-reflections-bronx-bookseller">»</a>.&nbsp; Après des pressions exercées par le président de l'arrondissement, un compromis de dernière minute a pu être négocié entre la chaîne et le propriétaire de l'immeuble, qui a accepté de prolonger le bail sans augmenter le loyer.&nbsp; Pendant deux ans de plus, les 1,4 million d'habitants du Bronx auront encore une librairie. «N'oubliez pas que c'est plus qu'une librairie», avait déclaré <a href="http://bronxboropres.nyc.gov/">Ruben Diaz Jr</a>., le président du district. «C'est un endroit où les jeunes peuvent lire, élargir leurs horizons, faire leurs devoirs.» Malgré quelques signes de revitalisation et un regain d'intérêt de la part de certains investisseurs, le Bronx demeure <a href="http://www.nydailynews.com/new-york/south-bronx-poorest-district-nation-u-s-census-bureau-finds-38-live-poverty-line-article-1.438344">le comté urbain le plus pauvre des Etats-Unis</a>. Ceci dit, la librairie Barnes &amp; Noble n'était pas menacée par la pauvreté, mais par l'augmentation des loyers. Plusieurs nouveaux centres commerciaux ont ouvert dans les alentours, et le propriétaire avait trouvé des locataires qui acceptaient de payer davantage que la librairie. <a href="http://www.crainsnewyork.com/article/20140107/RETAIL_APPAREL/140109914/barnes-noble-closes-the-book-on-fifth-ave-store">A Manhattan aussi</a>, la chaîne a récemment fermé plusieurs branches. Dans ... http://www.slate.fr/story/93891/bronx-librairie#comments CULTURE ECONOMIE librairie Bronx New York Barnes & Noble pauvreté loyer Etats-Unis désert culturel Sat, 25 Oct 2014 01:13:03 +0000 clairelevenson 93891 at http://www.slate.fr L'autre transition énergétique, ou comment EDF, Areva, Total, GDF Suez doivent se redéfinir http://www.slate.fr/story/93783/autre-transition-energetique-edf-areva-total-gdf-suez C’est au moment du <a href="http://www.developpement-durable.gouv.fr/-La-transition-energetique-pour-la-.html">vote de la loi</a> sur la transition énergétique que la question des successions à la tête des principaux acteurs français de l’énergie est posée. La situation est inédite; elle était également imprévisible. Elle prédispose à rebattre les cartes dans le secteur de l’énergie en France. EDF, un rôle et des objectifs à redéfinir Seul le remplacement d’<a href="http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2014/10/15/henri-proglio-cinq-ans-cinq-dates-pour-une-presidence-agitee_4506621_3234.html">Henri Proglio</a>, arrivant en fin de mandat à la tête d’EDF, pouvait être anticipé. Il aurait pu être reconduit, disposant de solides appuis dans le secteur et de réseaux de relations très denses dans les cercles politiques, à gauche comme à droite. Toutefois, il avait été nommé par Nicolas Sarkozy dont il s’était montré proche, ce qui hypothéquait sa reconduction. En outre, âgé de 65 ans, il n’aurait pu finir ce second mandat en raison de la limite d’âge fixée à 68 ans. Malgré tout, il avait des soutiens jusqu’au sein de Matignon. Mais sa rigidité l’a desservi au moment où la filière électro-nucléaire française doit être réorganisée. L’Elysée n’a pas voulu prendre le risque de laisser un patron «bunkeriser» cette filière et perdre toute forme de&nbsp; contrôle au moment où, précisément, une transition énergétique doit être amorcée, et menée sous l’égide du politique, avec Ségolène Royal en femme-orchestre. Les engagements de François Hollande pour réduire la place du nucléaire de 75% à 50% dans le bouquet énergétique ... <a href="http://www.slate.fr/story/93783/autre-transition-energetique-edf-areva-total-gdf-suez">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93783/autre-transition-energetique-edf-areva-total-gdf-suez#comments ECONOMIE énergie EDF Areva Total GDF Suez transition énergétique energie nucleaire Henri Proglio Jean-Bernard Lévy Luc Oursel Pierre Blayau Philippe Knoche Christophe de Margerie Thierry Desmarets Patrick Pouyanne Gérard Mestrallet Isabelle Kocher Jean-François Cirelli Gaz photovoltaïque hydroélectricité energies renouvelables centrale nucléaire Sat, 25 Oct 2014 05:47:51 +0000 Gilles Bridier 93783 at http://www.slate.fr Le secret de la longévité des entreprises japonaises http://www.slate.fr/story/93829/longevite-entreprises-japon L’hôtel le plus ancien du monde n’est pas à Paris ou Londres ou Rome mais à Yamanashi au Japon. <a href="http://www.guinnessworldrecords.com/records-1/oldest-hotel/">Selon le livre Guinness des records</a>, l’hôtel Nisiyama Onsen Keiunkan, proche de sources chaudes, existe depuis l’an 705. Le deuxième hôtel le plus ancien est un autre établissement thermal appelé Hoshi Ryokan, fondé en 718. Outre les hôtels, de nombreuses compagnies japonaises battent des records de longévité. <a href="http://esake.com/Brewers/SudoB/sudob.html">Sudo Honke</a>, le plus ancien producteur de saké au monde existe depuis 1141. Avant d'être absorbée par une autre entreprise en 2006, l'entreprise familiale en exploitation depuis le plus longtemps était <a href="http://www.investopedia.com/financial-edge/0711/5-of-the-worlds-oldest-companies.aspx">Kongō Gumi</a>, une société qui construisait des temples depuis quatorze siècles. <a href="http://en.rocketnews24.com/2013/08/17/top-10-japanese-companies-over-800-years-old/">La liste est longue</a>, et elle inclut la compagnie de la préfecture de Yamanashi, qui confectionne des objets pour les autels bouddhistes et des habits de moines depuis 1024; la compagnie Ichimojiya Wasuke, la plus ancienne confiserie du pays, fondée en 1000; Nakamura Shahi, une firme de construction de temples bouddhistes et shintoïstes, qui date de 970; et Tanaka Iga, une compagnie de Kyoto qui fait des objets religieux bouddhistes depuis 885. A première vue, il n'est pas surprenant qu'un pays ancien avec une économie ancienne ait autant de vieilles entreprises. La plupart de ces vieilles compagnies sont locales et familiales, comme les producteurs de saké et les auberges (ryokan) qui ont été établis au VIIIe siècle pour les marchands voyageant entre Tokyo et ... <a href="http://www.slate.fr/story/93829/longevite-entreprises-japon">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/93829/longevite-entreprises-japon#comments MONDE ECONOMIE japon entreprises familiales longévité record hôtel saké adoption héritier Nintendo entreprises Fri, 24 Oct 2014 16:10:23 +0000 Emily Tamkin 93829 at http://www.slate.fr Pour trouver des billets pas chers, faut-il réserver son avion le dimanche? http://www.slate.fr/story/93841/billets-avion-moins-cher Pour s’envoler dans les airs au tarif le moins cher, il faudrait apparemment faire ses achats le dimanche. Cette semaine, l’entreprise Airline Reporting Corp, qui gère les ventes de billets des compagnies aériennes, a publié <a href="http://www.arccorp.com/email/2014ARCAdvancedPurchaseAnalysis.pdf">une étude</a> fondée sur <a href="http://online.wsj.com/articles/the-best-day-to-buy-airline-tickets-1413999377">130 millions de billets</a> pour des vols intérieurs et internationaux, réservés aux Etats-Unis entre janvier 2013 et juillet 2014, rapporte le Wall Street Journal. Elle a constaté que le prix moyen le plus bas pour un vol intérieur serait celui proposé le dimanche: il est de 432 dollars, contre 437 le samedi et 497 le mardi. Plusieurs explications à ce phénomène sont proposées: les prix augmenteraient le lundi, parce qu’il s’agit du jour où les responsables des compagnies aériennes reprennent le travail et cherchent davantage à élever les prix qu’à les baisser. Les réseaux sociaux auraient aussi leur part de responsabilité, car ils permettent aux compagnies d’informer les consommateurs à tout moment sur les soldes en cours. Or la plupart des particuliers sont plus présents sur le web le week-end et en profitent pour faire leurs achats. Enfin, les billets en classe affaire sont réservés pendant la semaine par les sociétés. Leur tarif est généralement plus élevé que celui des billets pour les particuliers, ce qui pourrait donc expliquer la baisse du prix moyen observée le week-end. Cet avantage donné au dimanche semble contredire une analyse de 2011, d'après laquelle le meilleur jour pour ... http://www.slate.fr/story/93841/billets-avion-moins-cher#comments ECONOMIE avions billets tickets achats prix réservation week-end dimanche lundi transports aériens transports Fri, 24 Oct 2014 07:32:32 +0000 Léa Bucci 93841 at http://www.slate.fr