Slate.fr - CULTURE http://www.slate.fr/rubriques/7901/CULTURE fr Marre du retour de «Retour vers le futur»? Voici ce que nous prévoient d'autres films pour l'avenir proche http://www.slate.fr/story/96503/films-futur Ca y est!&nbsp;Après des années de fakes, nous ne sommes plus qu'à dix mois de l'arrivée de Marty McFly. Si tout se passe bien, ce sera le 21 octobre 2015 et d'ici là, en plus des Nike qui se lacent toutes seules (et qui <a href="http://mashable.com/2015/01/07/nike-confirms-back-to-the-future-shoe-2015-release/">sont déjà prévues du côté de la marque américaine</a>), le hoverboard et les voitures volantes devraient faire leur apparition.&nbsp;<a href="http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/01/06/back-to-the-future-2015-versus-the-actual-2015/" style="font-family: Georgia, Georgia, georgia, serif; font-size: 1.02em; line-height: 1.6rem;">Le Washington Post a d'ailleurs réalisé une vidéo explicative</a> afin de savoir si le futur n'est pas déjà parmi nous. Mais comme l'a remarqué le dessinateur Boulet sur Twitter, la date fatidique n'est pas encore arrivée qu'on en a déjà un peu marre des hommages: <br /> Y'en a marre des blagues Retour Vers Le Futur, Voilà un scoop SF français: dans 5 ans on décongèle Hubert de Tartas. <a href="http://t.co/5Fo6GFIlUU">pic.twitter.com/5Fo6GFIlUU</a> — -Boulet- (@Bouletcorp) <a href="https://twitter.com/Bouletcorp/status/551023915095822336">January 2, 2015</a> <br /> <br /> Dans Hibernatus d'Edouard Molinaro, qui se déroule en 1970 (mais qui est sorti en 1969), le personnage interprété par Louis de Funès décide finalement de se congeler dans la glace et donne en effet rendez-vous à sa famille 50 ans plus tard. Pour changer de Retour vers le futur, nous avons donc décidé de jeter un œil aux autres films anniversaires pour ces prochains mois et années. Si jamais vous aviez envie de vous remonter le moral, il faudra probablement regarder autre chose, tant la proportion de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Dystopie">dystopies</a> est élevée. La liste est loin d'être exhaustive et a été réalisée en grande partie grâce aux pages Wikipedia qui répertorient les années ... <a href="http://www.slate.fr/story/96503/films-futur">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/96503/films-futur#comments CULTURE retour vers le futur cinéma Retour vers le Futur 2 Robert Zemeckis hoverboard hibernatus Mon, 26 Jan 2015 18:06:24 +0000 Grégor Brandy 96503 at http://www.slate.fr Diderot: marginale et insistante peinture http://www.slate.fr/story/97245/diderot-marginale-insistante-peinture <br /> <br /> Diderot et la peinture de Arnaud Buchs <a class="black" href="http://www.amazon.fr/Diderot-peinture-Arnaud-Buchs/dp/2718609184/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1422268012&amp;sr=8-1&amp;keywords=diderot+et+la+peinture" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> Il est donc question de Denis Diderot et d’une philosophie qui se voulant populaire n’a cessé de se rapporter à la peinture. Encore faut-il nuancer un peu ce propos, puisqu’il a d’abord fallu à Diderot du temps pour dégager un concept de «bel art», d’ailleurs non thématisé, et identifié surtout à la peinture (Greuze, Chardin, Vernet, Robert, Loutherbourg, Vien, Doyen, Deshays...). Quoi qu’il en soit, on se souvient du «Touche-moi, étonne-moi, déchire-moi, fais-moi tressaillir, pleurer, frémir, m’indigner d’abord» à l’adresse de la peinture (Essais sur la peinture). Ainsi que de l’insistance de Grimm pour que l’encyclopédiste aille promener sa plume dans les neuf Salons successifs, dont il rend compte dans une revue qui n’a d’attrait que pour très peu de lecteurs à l’époque, quoique dans une distribution européenne. Bref, la peinture lui est essentielle. Grâce à elle, il ouvre, à propos de ce qu’on appelle les «arts muets» (souligne Jean Starobinski dans Diderot dans l’espace des peintres, Réunion des musées nationaux, 1991), un espace de parole critique destiné à échapper d’abord à l’autorité de l’Eglise et du classicisme. Il se donne, de son côté, les moyens d’élaborer un tel objet de recherche et d’analyse et de lui donner une signification précise dans une configuration spécifique de la théorie et de la pratique de l’art, mais ... <a href="http://www.slate.fr/story/97245/diderot-marginale-insistante-peinture">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97245/diderot-marginale-insistante-peinture#comments FRANCE CULTURE Denis Diderot peinture essai philosophie Salons espace système Arnaud Buchs Mon, 26 Jan 2015 18:05:34 +0000 Christian Ruby 97245 at http://www.slate.fr Les humoristes, stand-upers ringards ou chansonniers branchés ? http://www.slate.fr/story/95379/humoristes-stand-upers-chansonniers A l'ère du stand-up triomphant, le quart d'heure warholien prend une nouvelle forme: chacun rêve de monter sur scène micro en main pour raconter sa vie au public. Le phénomène est récent. C'est autour de 2004 que Mustapha El Atrassi et Tomer Sisley proposent sur les scènes parisiennes les premiers spectacles du genre. Ils importent ainsi une mode venue des États-Unis, où l'incarnent Jerry Seinfeld, Chris Rock ou Louis CK. Ce style qui repose sur une relation directe au public auquel le stand-uper raconte sa vie, à l'inverse du one-man-show où un comédien interprète une galerie de portraits, est-il vraiment nouveau? Nos bons vieux chansonniers ne faisaient-ils pas la même chose, lorsqu'ils confiaient aux spectateurs leurs points de vue sur le monde dont ils soulignaient parfois l'absurdité? A y regarder de plus près, on constate que les premiers stand-upers américains et les chansonniers français qui entonnaient des couplets satiriques dans les Cabarets montmartrois voient le jour au même moment: à la fin du 19ème siècle.&nbsp; Les uns comme les autres chantent des airs parodiques et raillent le public auquel ils s'adressent directement, sans s'encombrer de la convention théâtrale du «<a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Quatri%C3%A8me_mur">quatrième mur</a>». Ils se retrouvent dans des cabarets de Paris, de Londres ou New-York, qu'il s'agisse de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Jehan-Rictus">Jehan Rictus</a>&nbsp;(<a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Jehan-Rictus#mediaviewer/File:Portrait-delannoy-1910.gif">ci-contre</a>)et <a href="http://gastoncoute.free.fr/1899.htm">Gaston Couté</a> au <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chat_noir">Chat Noir</a> ou de <a href="http://en.wikipedia.org/wiki/Mark_Twain#Speaking_engagements">MarkTwain au Beefsteak Club</a> de Londres. Dans les années 60, Dean Martin, Sammy Davis Junior et ... <a href="http://www.slate.fr/story/95379/humoristes-stand-upers-chansonniers">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/95379/humoristes-stand-upers-chansonniers#comments CULTURE stand-up Fabrice Eboué Gad Elmaleh Jerry Seinfeld Chris Rock Louis CK Cabarets Etats-Unis France chansonniers Jean-Marie Bigard Jehan Rictus Gaston Couté Chat Noir MarkTwain Beefsteak Club Francis Blanche Pierre Dac Raymond Devos Jamel Comedy Club humour Laurent Laffite Mon, 26 Jan 2015 13:36:42 +0000 Julien Barret 95379 at http://www.slate.fr Le jeudi, le jour qui n’inspire pas de tubes http://www.slate.fr/story/97193/jeudi-tubes-musique Le jeudi est le jour mal-aimé de la chanson américaine. Le site Vocativ a compilé <a href="http://www.billboard.com/charts/hot-100/">les classements mensuels des plus grands hits</a> du Billboard de 1958 à aujourd’hui à la recherche <a href="http://www.vocativ.com/culture/music/days-of-the-week-songs/">de chansons dont le titre fait référence à un jour de la semaine</a>. Résultat: le dimanche arrive en tête, avec 30 chansons qui lui sont dédiées. Le jeudi, lui, n’aurait inspiré qu’un seul tube: Sweet Thursday, de Johnny Mathis. Le site énumère au total 85 hits américains ayant été inspirés par les jours de la semaine. «Nous aurions pensé que le vendredi et le samedi emporteraient la victoire, mais à notre surprise, le grand vainqueur est le dimanche (pensez à&nbsp;Pleasant Valley Sunday), suivi du samedi (Saturday Night’s Alright for Fighting), du lundi (Monday, Monday) et du vendredi (Friday I’m In Love). Le mardi et le mercredi comptent sept chansons à eux deux. Le jeudi, lui, n’a engendré qu’un seul tube», peut-on lire sur Vocativ. Qu’en est-il en France? Assiste-t-on au même désintérêt pour le jeudi? Plusieurs chansons comptent ce mot dans leur titre, dont Autoroutes jeudi d’automne d’Hubert-Félix Thiéfaine ou encore Jeudi Pop Pop de Mickey 3D. Mais elles font pâle figure devant les tubes inspirés par le lundi, comme Le lundi au soleil de Claude François, par le samedi, comme Samedi soir sur la terre de Francis Cabrel, ou encore par le dimanche, comme Les dimanches de Michel Sardou. spotted by:&nbsp; ... http://www.slate.fr/story/97193/jeudi-tubes-musique#comments CULTURE musique titre chanson jeudi jour semaine Fri, 23 Jan 2015 16:43:45 +0000 Bénédicte Le Coz 97193 at http://www.slate.fr A l'étranger aussi des gens tentent de déposer la marque «Je suis Charlie» http://www.slate.fr/story/97225/depot-marque-charlie Le 13 janvier dernier, l'Inpi, l'Institut national de propriété industriel, qui reçoit les demandes de dépôt de marques ou de brevets, se fendait d'un communiqué de presse pour <a href="http://www.inpi.fr/fr/l-inpi/espace-presse/communiques-de-presse/detail-communique/article/marque-je-suis-charlie-5968.html?cHash=29c53578373d677cdc62bca45557f40f">annoncer une bonne fois pour toutes qu'il n'enregistrerait pas les demandes de marques pour «Je suis Charlie»</a>. L'Inpi expliquait que ces demandes «ne répondent pas au critère de <a href="http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20150116triba12b5faa3/comment-s-opposer-au-depot-d-une-marque-je-suis-charlie.html">caractère distinctif</a>» nécessaire. «En effet, ce slogan ne peut pas être capté par un acteur économique du fait de sa large utilisation par la collectivité», concluait l'institut.&nbsp;Deux jours plus tard, <a href="https://fr.news.yahoo.com/linventeur-charlie-veut-pr%C3%A9venir-toute-d%C3%A9rive-commerciale-cr%C3%A9ation-191340957--finance.html">l'institut expliquait à l'AFP avoir refusé 120 dépôts de la marque «Je suis Charlie»</a>, dont deux visant des armes. Voilà que l'Inpi américain, <a href="http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/01/24/there-are-now-two-u-s-trademark-applications-for-je-suis-charlie-because-of-course-there-are/?postshare=7161422107803949&amp;tid=sm_tw">le U.S. Patent and Trademark Office (USPTO), est désormais face à deux demandes de dépôt de marque pour «Je suis Charlie»</a>, rapporte le Washington Post. L'une vient de Californie et voudrait <a href="http://tsdr.uspto.gov/#caseNumber=86499802&amp;caseType=SERIAL_NO&amp;searchType=statusSearch">la déposer pour des causes «caritatives»</a>. L'autre de Floride et voudrait <a href="http://tsdr.uspto.gov/#caseNumber=86506015&amp;caseType=SERIAL_NO&amp;searchType=statusSearch">pouvoir en faire l'usage pour vendre toutes sortes de produits</a>. Steven Stanwyck, le Californien, a même envoyé une «cease and desist letter», une injonction à cesser d'utiliser l'expression «Je suis Charlie» à... Charlie Hebdo! Sur Twitter, Joachim Roncin, le directeur artistique de Stylist à l'origine du slogan et du visuel, espère que l'USPTO n'acceptera pas la demande, ce que lui assure un avocat américain spécialiste du droit des marques: <a href="https://twitter.com/joachimroncin">@joachimroncin</a> <a href="https://twitter.com/johanhufnagel">@johanhufnagel</a> <a href="https://twitter.com/abbyohlheiser">@abbyoh</a> ... http://www.slate.fr/story/97225/depot-marque-charlie#comments CULTURE Je suis Charlie Attentat meurtrier à Charlie Hebdo copyright marque déposée marque droit des marques Sun, 25 Jan 2015 13:43:18 +0000 Cécile Dehesdin 97225 at http://www.slate.fr Björk en a assez qu'on attribue son talent aux hommes qui l'entourent, et elle n'est pas la seule http://www.slate.fr/story/97121/chanteuses-marre-sexisme-talent Dans une interview donnée à Pitchfork sur la sortie de son nouvel album, <a href="http://pitchfork.com/features/interviews/9582-the-invisible-woman-a-conversation-with-bjork/">Björk évoque le sexisme auquel elle a dû faire face pendant sa carrière</a>. Dernier exemple en date, avec ledit album: on a d'abord dit que <a href="http://www.slate.com/blogs/browbeat/2014/11/05/who_is_arca_a_primer_on_the_kanye_west_bj_rk_and_fka_twigs_producer.html">Arca</a> était le seul producteur de Vulnicura, alors qu'il en est co-producteur, <a href="https://twitter.com/arca1000000/status/517035323818123264">comme il a fini par le tweeter</a>, avec Björk: «Ce n'est pas un seul journaliste qui a fait une erreur, tout le monde a fait la même erreur. Ça fait quoi, 30 ans que je fais de la musique? J'enregistre en studio depuis mes 11 ans. [Arca] n'avait jamais fait un album quand j'ai travaillé avec lui. Il voulait tweeter quelque chose, pour dire que c'était co-produit. J'ai dit "Non, on ne va jamais gagner cette bataille, laisse tomber". Mais il a insisté.»&nbsp; <br /> «Pendant dix ans, je n'ai pas voulu parler de ce genre de choses, mais ensuite je me suis dit "Tu es lâche si tu ne résistes pas. Fais-le pour les femmes, pas pour toi. Dis quelque chose», explique-t-elle à la journaliste. Sur Vespertine, son cinquième album, des co-producteurs se sont aussi retrouvés à être beaucoup plus crédités dans la presse qu'elle, alors qu'ils en avaient moins fait: «Ça m'a pris trois ans de bosser sur cet album, parce que c'était des microbeats, c'était comme faire une énorme broderie. Matmos est venu les deux dernières semaines pour ajouter des percussions sur les chansons, mais ils n'ont fait aucune des parties principales, et on leur attribue partout le mérite de tout l'album. Drew ... <a href="http://www.slate.fr/story/97121/chanteuses-marre-sexisme-talent">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97121/chanteuses-marre-sexisme-talent#comments CULTURE Classé X ou Y Björk Taylor Swift sexisme femmes chansons production Sun, 25 Jan 2015 08:14:50 +0000 Forrest Wickman 97121 at http://www.slate.fr «Foxcatcher»: comment Bennett Miller a revisité l'histoire de John du Pont et des frères Schultz http://www.slate.fr/story/97161/foxcatcher-comparaison-realite-fiction <br /> <br /> Attention: cet article contient plusieurs spoilers sur le film Foxcatcher. <br /> <br /> Le 26 janvier 1996, John Eluthère du Pont abattait de plusieurs balles Dave Schultz, médaillé d'or olympique de lutte, dans sa propriété de Foxcatcher à Newtown Square, en Pennsylvanie. Comme d'autres lutteurs, Schultz avait vécu dans la propriété avec sa femme et ses enfants pendant plusieurs années, parallèlement à ses compétitions et son activité de coach sportif. Sa relation avec du Pont –et la relation de ce dernier avec le frère de Dave, Mark, lui aussi lutteur et médaillé d'or olympique– est le sujet du film de Bennett Miller, Foxcatcher, en lice pour cinq Oscars. Le haut de l'affiche est tenu par Steve Carell (du Pont), Channing Tatum (Mark) et Mark Ruffalo (Dave). Le frère survivant, Mark Schultz, est le producteur exécutif du film et donne sa propre version de l'histoire <a href="http://www.amazon.com/dp/B00KWG5SI6/?tag=slatmaga-20">dans un livre</a> publié ces jours-ci aux États-Unis. Quelles sont les différences entre le livre et le film? Elles sont assez conséquentes. Par exemple, dans le film, la mère de John (interprétée par Vanessa Redgrave), est dépeinte comme l'une des forces motrices de son malaise existentiel, tandis que, dans le livre, Schultz n'en fait pas un facteur déterminant du comportement de du Pont. Mais le plus significatif est sans doute que le film ne mentionne jamais le diagnostic de schizophrénie paranoïde posé sur du Pont et qui fut, lors de son procès, présenté comme une explication du ... <a href="http://www.slate.fr/story/97161/foxcatcher-comparaison-realite-fiction">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97161/foxcatcher-comparaison-realite-fiction#comments CULTURE Foxcatcher cinéma Bennett Miller Steve Carell John Eluthère du Pont Dave Schultz Mark Schultz Sport Channing Tatum Mark Ruffalo Sat, 24 Jan 2015 12:49:12 +0000 Aisha Harris 97161 at http://www.slate.fr Un vrai –beau– paravent, c'est ça http://www.slate.fr/story/97125/lart-delicat-du-paravent On ne vantera jamais assez l'art (si délicat) du paravent. Le vrai, s'entend, pas l'objet bringuebalant et vendu à la chaîne chez Ikea, mais ce petit joyau de technicité qui a enchanté l'histoire des arts décoratifs. Inventé par les Chinois un millier d'années avant Jésus Christ, articulé par les Japonais au VIIIe siècle, tendu de cuir, de tissu ou tapissé par les Français au XVIIe siècle, il fait un retour remarqué. Celui-ci, sorte de vision neo-Art déco du paravent, est né d'une collaboration entre la designer <a href="https://anouchkapotdevin.wordpress.com/">Anouchka Potdevin</a> et&nbsp;le peintre en décor&nbsp;<a href="http://www.atelier-poulaillon.fr/latelier/">Alexandre Poulaillon</a>.&nbsp; <br /> atelier&nbsp;&nbsp;©xavier scheinkman Ce dernier a relancé la fabrication de ces papiers imprimés et coloriés appelés «papiers dominotés» ou «dominos»&nbsp;(<a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominoterie">de l'art de la dominoterie</a>, née au 18e siècle), feuilles de papier décorées de petits motifs répétitifs, utilisées pour la couverture de livres en attente de reliure ou pour garnir des boîtes et des coffrets.&nbsp;Les contours des motifs étaient imprimés directement sur le papier vergé (pur chiffon et fabriqués à la main) au moyen d'une planche de bois gravée, avant d'être colorisés aux pochoirs ou peints à la main. L’invention du papier continu en rouleau en 1799 eu raison du papier dominoté: le 19e siècle fut celui de la tapisserie. <br /> atelier&nbsp;&nbsp;©xavier scheinkman <br /> atelier&nbsp;&nbsp;©xavier scheinkman Deuxième étape de la collaboration Potdevin/Poulaillon (l<a href="https://anouchkapotdevin.wordpress.com/2014/01/22/potdevin-poulaillon-acte-1/">'acte 1 avait é</a> ... <a href="http://www.slate.fr/story/97125/lart-delicat-du-paravent">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97125/lart-delicat-du-paravent#comments CULTURE LUXE design Alexandre Poulaillon Anouchka Potdevin Biennale intérieur de Courtrai designer paravent Sat, 24 Jan 2015 10:37:08 +0000 Elodie Palasse-Leroux (Sleek Design) 97125 at http://www.slate.fr La semaine de Slate et Reader sur LCI: Barack Obama, Hololens et Liliane Bettencourt http://www.slate.fr/story/97209/semaine-slate-reader-lci-barack-obama-hololens-liliane-bettencourt Nouveau rendez-vous de Slate et <a href="http://beta.reader.fr/">Reader</a> avec LCI: tous les vendredi, un membre de la rédaction revient sur l'actualité de la semaine vue sur et par Slate et Reader. Au programme cette semaine, le dernier discours sur l'état de l'union de Barack Obama, avec l'idée très originale du Guardian, <a href="http://beta.reader.fr/814533/ceci-nest-pas-une-blague-voici-le-discours-de-barack-obama-au-congres-dot-dot-dot-en-emojis">repérée par Reader</a>, de traduire le discours austère en... emojis. <br /> Mr. , Mr. , Members of , my fellow ... <a href="http://t.co/P90yqJHnAD">http://t.co/P90yqJHnAD</a> — Emojibama (@emojibama) <a href="https://twitter.com/emojibama/status/557722022336557056">January 21, 2015</a> <br /> <br /> Une idée pas si décalée quand on sait que, pour atteindre un public jeune, Barack Obama a donné jeudi trois interviews à des YouTubeurs pour détailler les mesures qu'il prendrait d'ici la fin de son mandat. Pendant son discours, le président a joué son rôle dans le théâtre du Congrès en <a href="http://www.slate.fr/story/97063/discours-etat-union-vanne-obama">retournant une moquerie des Républicains contre eux</a>. La rédactrice en chef adjointe de Slate Cécile Dehesdin a également évoqué <a href="http://www.slate.fr/story/97005/patriot-act-mythes">les mythes autour du Patriot Act</a>, dont beaucoup de personnalités politiques françaises se sont emparées en disant n'importe quoi après les attentats du 7-8-9 janvier. Cette semaine, c'était également Martin Luther King Day aux Etats-Unis, l'occasion de revenir sur un exemple absurde de copyright avec le film Selma, d'Ava Duvernay, où <a href="http://www.slate.fr/story/97025/i-have-dream-martin-luther-king-selma">la réalisatrice a dû paraphraser les mythiques discours du révérend</a> puisque les héritiers de MLK ont vendu les droits de ses discours à un autre studio. Dans le reste de l'actu, le géomaticien Mathieu Rajerison a expliqué au téléphone ... <a href="http://www.slate.fr/story/97209/semaine-slate-reader-lci-barack-obama-hololens-liliane-bettencourt">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97209/semaine-slate-reader-lci-barack-obama-hololens-liliane-bettencourt#comments CULTURE La semaine de Slate et Reader affaire Bettencourt liliane bettencourt HoloLens Microsoft Barack Obama discours sur l'état de l'Union Patriot Act Patriot Act français orientation Selma Martin Luther King copyright copyright madness Sat, 24 Jan 2015 10:14:19 +0000 Slate.fr 97209 at http://www.slate.fr Que faisaient les vedettes des Oscars avant d’être célèbres? http://www.slate.fr/story/97175/vedettes-avant-oscars Les acteurs et actrices nommés aux Oscars ont beau faire partie d'un petit cercle de privilégiés, si on&nbsp;regarde d'un peu plus près leur carrière respective, <a href="http://www.screenjunkies.com/" target="_blank">comme l'a fait le site Screen Junkies</a>&nbsp;dans la vidéo ci-dessus pour les nommés 2014, certains n'échappent pas aux clichés habituelles des débuts difficiles de la vie d'acteur et d'actrice. Reese Whitherspoon par exemple,&nbsp;nommée pour son rôle dans le film <a href="http://www.slate.fr/story/96809/wild-loin-des-hommes-nature">Wild</a>, apparaissait en 1992 dans un téléfilm dramatique intitulé Desperate Choices: To Save My Child. Elle jouait alors une jeune adolescente qui, en plus de jouer au football américain, devait lutter contre une leucémie.&nbsp; A LIRE AUSSI:&nbsp; <a href="http://«Wild», «Loin des hommes»: la nature n’est pas un personnage">La nature n'est pas un personnage</a> <a class="black" href="http://«Wild», «Loin des hommes»: la nature n’est pas un personnage">Lire l'article</a> Autre entrée, remarquée cette fois-ci, dans le monde du cinéma et de la télévision, Benedict Cumberbatch. Avant avant d'interpréter le rôle titre dans&nbsp;Sherlock&nbsp;et de <a href="http://knowyourmeme.com/memes/people/benedict-cumberbatch" target="_blank">devenir l'idole d'Internet</a>, l'acteur britannique était Stephen Hawking en 2004 dans un téléfilm pour la BBC.&nbsp;Amusant quand on sait que, 11 ans plus tard, son rival pour l'Oscar du meilleur acteur sera Eddie Redmayne... qui interprète Stephen Hawking dans <a href="http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19547298&amp;cfilm=222221.html">Une merveilleuse histoire du temps</a>. Mais la palme, à défaut d'Oscar, du meilleur début devant la caméra revient à Emma Stone. Avant le cinéma, l'actrice de&nbsp;Birdman&nbsp;avait tenté sa chance dans la chanson, ce qui l'avait poussée à participer à l'âge de 16 ans à un télé-crochet ... http://www.slate.fr/story/97175/vedettes-avant-oscars#comments CULTURE Oscars 2015 Benedict Cumberbatch Reese Whitherspoon Emma Stone Film cinéma Fri, 23 Jan 2015 11:55:21 +0000 Vincent Manilève 97175 at http://www.slate.fr HoloLens: Microsoft veut «transformer notre monde» avec ses lunettes http://www.slate.fr/story/97123/microsoft-hololens «Transformer votre monde avec des hologrammes.» C’est le slogan prometteur, et un brin ambitieux, de Microsoft, qui a dévoilé son dernier projet: les lunettes HoloLens. Si l’on en croit la vidéo de présentation, tout en se méfiant de ses promesses, les lunettes de Microsoft pousseront très loin le principe de réalité augmentée. &nbsp; Si le projet ne capote pas comme <a href="http://obsession.nouvelobs.com/high-tech/20150119.OBS0293/pourquoi-google-retire-ses-google-glass-de-la-vente.html" target="_blank">pour les Google Glass</a>, les HoloLens nous permettront donc d’insérer dans notre environnement un écran de télé, l’affichage météo, des modélisations 3D, ou encore de s’immerger sur la planète Mars. Comme le souligne Jérôme Colombain de France Info, «on pourra faire bouger des objets virtuels avec ses mains, dialoguer à distance avec un ami plus vrai que nature. Cela pourrait <a href="http://www.franceinfo.fr/emission/microsoft-prepare-windows-10-et-un-casque-holographique-22-01-2015-06-50">servir dans l’industrie, le jeu vidéo</a> ou même, peut-être un jour, à la maison». Lors de la conférence de présentation, <a href="http://www.polygon.com/2015/1/21/7867641/windows-holographic-is-the-next-era-of-windows" target="_blank">comme le rapporte le site Polygon</a>, Alex Kipman, qui a dirigé le projet, a présenté ces lunettes comme «l’ordinateur holographique le plus avancé que le monde ait jamais vu». Il demandera même à son auditoire d’imaginer leur salon se transformer en «environnement de jeu surréel». Jessi Hempel du magazine WIRED raconte dans un <a href="http://www.wired.com/2015/01/microsoft-hands-on/" target="_blank">article</a>, repéré par <a href="http://beta.reader.fr/148246/ces-lunettes-de-microsoft-permettent-de-voir-le-monde-tel-que-vous-le-souhaitez" target="_blank">Reader</a>, sa rencontre avec Alex Kipman son bureau de Redmond. Converses aux pieds, cheveux longs, l’homme qui va peut-être révolutionner notre environnement se souvient comment son idée, d’abord devenue <a href="http://www.xbox.com/fr-FR/kinect" target="_blank">Kinect pour la co</a> ... http://www.slate.fr/story/97123/microsoft-hololens#comments CULTURE HoloLens Microsoft Kinect Alex Kipman réalité augmentée Google Glass Thu, 22 Jan 2015 11:56:14 +0000 Vincent Manilève 97123 at http://www.slate.fr Pourquoi Amazon se lance dans la production de films par le cinéma indépendant http://www.slate.fr/story/97085/amazon-cinema-independant Comme souvent, l’affaire aura été prise par le petit bout de la lorgnette. Quand le géant de la vente en ligne Amazon se lance dans la production de longs métrages de cinéma, l’attention se polarise sur une question qui, sans être anodine, n’en est pas moins secondaire: la trop fameuse «chronologie des médias». Lundi 19 janvier, la firme de Jeff Bezos annonce la création de sa filiale <a href="http://www.businessweek.com/articles/2015-01-19/amazon-announces-amazon-original-movies">Amazon Original Movies</a> dans le cadre de l’entité de «production de contenus» Amazon Studios. Aussitôt, l’essentiel des commentaire interroge les possibles bouleversements dans l’écart qui est alors annoncé entre les sorties en salles et la mise en ligne: huit semaines. Cette durée est inférieure à l’usage établi aux Etats-Unis, à savoir trois mois pour les films de majors. Où on se souvient que, contrairement à ce qui est souvent suggéré, des règles de fait sinon toujours de droit s’imposent à la diffusion des œuvres en Amérique aussi. C’est un modus vivendi entre les grands circuits de salles et les majors hollywoodiennes qui fixe là-bas ce délai de 90 jours, et comme le <a href="http://variety.com/2015/film/news/amazon-movies-may-crack-theatrical-windows-but-it-wont-break-them-1201408849/">souligne le média corporatif de Hollywood, Variety,</a> la stratégie d’Amazon n’est pas de nature à le remettre en cause. C’est d’autant moins le cas qu’Amazon, qui ne manque certes pas de moyens financiers ni de possibilité de lever des fonds, choisit une approche apparemment modeste pour passer à la production de cinéma. La firme fait appel à un producteur ... <a href="http://www.slate.fr/story/97085/amazon-cinema-independant">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97085/amazon-cinema-independant#comments CULTURE Dans la prochaine version cinéma Amazon internet Netflix DVD salles cinéma indépendant Jeff Bezos chronologie des médias Tigre et dragon Fri, 23 Jan 2015 08:21:27 +0000 Jean-Michel Frodon 97085 at http://www.slate.fr Ricordi, l'écriture d'une mémoire impossible http://www.slate.fr/story/97119/ricordi-ecriture-memoire-impossible <br /> <br /> Ricordi de Christophe Grossi <a class="black" href="http://amzn.to/1BK297Q" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> En feuilletant Ricordi, le lecteur fait «acte de mémoire»: la forme du texte le dispose à inscrire le livre dans la lignée de Joe Brainard (I remember) et de Georges Perec qui inventa la succession numérotée des 480 «Je me souviens». Pourtant, dans cette apparente filiation littéraire, Christophe Grossi opère de nombreux déboîtements. L'auteur embarque le lecteur dans une quête faussement perecquienne et «nous balade en évoquant l'Italie et ses aïeux», comme avertit Arno Bertina dans la prière d'insérer. Alors que Perec consigne quelques décennies plus tard des souvenirs s'échelonnant entre sa dixième et sa vingt-cinquième année, Christophe Grossi rapporte des ricordi d'une Italie qu'il n'a pas vécue puisque celle des années 40-60 racontée dans le livre précède largement la naissance de l'auteur. Il n'y a pas non plus dans l'œuvre l'ambition de reconstituer la vérité des souvenirs familiaux. Si la période choisie est celle de ses aïeux, les ricordi évoqués ne sont pas non plus ceux de sa famille. Aucune tentative de tracer une quelconque chronologie. Les ricordi ne suivent pas la ligne du temps ni de progression thématique. Plusieurs fils s'entremêlent. La première dizaine de fragments nous emmène aussi bien à Turin que dans la région des Langhe, évoquant tout à la fois la grammaire fasciste, Rossellini, Fiat ou la Rai, entre oubli et bégaiement. C'est à se demander si les ... <a href="http://www.slate.fr/story/97119/ricordi-ecriture-memoire-impossible">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97119/ricordi-ecriture-memoire-impossible#comments CULTURE (Globule et télescope)² Christophe Grossi mémoire souvenirs oubli Italie littérature Georges Perec Thu, 22 Jan 2015 17:45:11 +0000 Natacha Margotteau 97119 at http://www.slate.fr Le genre, mise au point http://www.slate.fr/story/97071/genre-mise-au-point <br /> <br /> Le genre. Théories et controverses de Laure Bereni et Mathieu Trachman <a class="black" href="http://amzn.to/1sXKXsg" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> Publié dans la nouvelle collection «La Vie des Idées» aux PUF, qui reprend des articles publiés sur la revue en ligne du même nom, l’ouvrage proposé par L. Bereni et M. Trachman, Le genre, théories et controverses, se présente avec l’objectif de «résister [aux] effets de méconnaissance produits par le discours hégémonique sur le genre». Cette ambition implique un double mouvement: d’une part une analyse de ces discours, et d’autre part un effort de présentation de ce que recouvre le domaine des études de genre. Si les auteur-e-s n’affichent clairement aucune prétention à l’exhaustivité, il semble que toute l’originalité et l’efficacité de l’ouvrage résident précisément dans l’articulation de ces deux axes de travail. Le fait de ne pas dissocier les présentations théoriques les plus rigoureuses (des travaux de Joan Scott, d’Ann Fausto-Sterling, de Raewyn Connell, en particulier) d’une présentation analytique des discours publics d’opposition à l’idée même d’usage du concept de genre, traduit presque en actes l’héritage militant et politique des études sur le genre. Loin de l’idée d’un concept académique et hors du monde, il s’agit ici au contraire de démontrer l’intrication qui existe entre des perspectives très théoriques et les effets sociaux qu’elles produisent. Ce qui donne également l’occasion ... <a href="http://www.slate.fr/story/97071/genre-mise-au-point">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/97071/genre-mise-au-point#comments CULTURE MONDE FRANCE Histoire Classé X ou Y genre gender studies Joan Scott Laure Bereni Mathieu Trachman société Wed, 21 Jan 2015 16:52:27 +0000 Camille Martin 97071 at http://www.slate.fr «Soumission»: Houellebecq au supermarché des styles de vie http://www.slate.fr/story/96545/houellebecq-supermarche-styles-vie Depuis ses premiers textes, publiés dans des revues et des magazines, jusqu'à ses romans, Michel Houellebecq nourrit une obsession littéraire et sociologique pour les supermarchés. Le lire nous plonge dans les arcanes de la société de consommation comme seul un reportage de Capital est capable de le faire.&nbsp;Dans La carte et le territoire, il observe, en client éclairé des stratégies marketing des marques: «L’offre en pâtes fraîches italiennes s’était encore étoffée, rien décidément ne semblait pouvoir stopper la progression des pâtes fraîches italiennes.» <br /> Les virées au supermarché Géant Casino de la place d’Italie à Paris, lieu désormais récurrent de ses romans, dont on attend toujours qu’il accueille un musée du naturalisme houellebecquien, sont des moments que tout fan attend avec gourmandise. Son dernier roman,&nbsp;Soumission, ne déroge pas à la règle et l’auteur nous gratifie de trois missions de courses dans ce temple du plat surgelé exotique en portion individuelle: le personnage du roman a le choix entre «de la blanquette de veau, du colin au cerfeuil, de la moussaka berbère». Plus tard, il fait le bilan de sa vie à mi-parcours et conclut qu’elle n’a plus d’enjeu, «à part choisir le plat indien que je ferais réchauffer au micro-ondes le soir (Chicken Biryani? Chicken Tikka Masala? Chicken Rogan Josh?) en regardant le débat politique sur France 2». Le supermarché comme analogie de la société ... <a href="http://www.slate.fr/story/96545/houellebecq-supermarche-styles-vie">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/96545/houellebecq-supermarche-styles-vie#comments FRANCE CULTURE Michel Houellebecq Islam religion soumission consommation supermarché littérature littérature française Wed, 21 Jan 2015 13:05:38 +0000 Jean-Laurent Cassely 96545 at http://www.slate.fr