Slate.fr - CULTURE http://www.slate.fr/rubriques/7901/CULTURE fr «Dheepan» de Jacques Audiard Palme d'or, Bercot et Lindon primés: un palmarès très français http://www.slate.fr/story/102019/cannes-2015-palmares-audiard-dheepan Cette 68e édition du Festival de Cannes a récompensé, <a href="http://www.slate.fr/story/101439/cinema-francais-cannes" target="_blank">de manière prévisible</a>, beaucoup de Français, et a laissé de côté de manière surprenante et décevante Jia Zhang-ke et Hou Hsiao-hsien. Palme d'Or : Jacques Audiard pour Dheepan. Le réalisateur avait déjà reçu à Cannes le prix du meilleur scénario et le Grand Prix du Jury. Dans Dheepan, il raconte l'histoire de réfugiés tamouls débarqués dans la violence des banlieues françaises.&nbsp; Grand Prix: Laszlo Nemes pour Le Fils de Saul. <a href="http://www.slate.fr/story/101655/le-fils-de-saul-ni-le-ciel-ni-la-terre-bouclier-athena" style="font-family: Georgia, Georgia, georgia, serif; font-size: 1.02em; line-height: 1.6rem;" target="_blank">Un film que nous décrivions ainsi</a>: «A mi-chemin entre Jérôme Bosch et les gravures de Gustave Doré pour le texte de Dante, Nemes construit un récit haletant et lacunaire, d’une noirceur tendue, rigoureuse, hantée –et qui s’impose comme une des rares grandes réponses de mise en image au défi de la figuration de la Shoah.» <br /> Le Grand Prix est le plus prestigieux après la Palme. Crée historiquement avant la Palme d'Or, c'était jusqu'en 1954 la plus haute distinction du festival, rappelle Allociné. C'est Alice&nbsp;Rohrwacher qui l'avait remporté en 2014 pour<a href="http://www.allocine.fr/festivals/festival-229/palmares/" target="_blank"> </a><a href="http://www.allocine.fr/festivals/festival-229/palmares/" target="_blank">Les Merveilles</a>.&nbsp; Prix de la mise en scène: Hou Hsiao-hsien pour The Assassin, un film dont la beauté avait sidéré sur la Croisette, mais dont beaucoup étaient sortis en disant n'avoir rien compris... Dans son discours de remerciement, le réalisateur taïwanais a expliqué: «C'est difficile de faire du cinéma d'auteur et de trouver des financements.» <br /> <br /> <br /> A LIRE AUSSI&nbsp; <a href="http://www.slate.fr/story/102001/cannes-2015-notre-palmares" target="_blank">Notre Palmarès: Mou</a> ... <a href="http://www.slate.fr/story/102019/cannes-2015-palmares-audiard-dheepan">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/102019/cannes-2015-palmares-audiard-dheepan#comments CULTURE cinéma Festival de Cannes Festival de Cannes 2015 Palme d'Or palmarès films Dheepan Jacques Audiard Vincent Lindon Emmanuelle Bercot Sun, 24 May 2015 18:25:34 +0000 Charlotte Pudlowski 102019 at http://www.slate.fr Chassol: «Mon propos est de montrer le pouvoir de la musique, l’art invisible qui sublime les images» http://www.slate.fr/story/101397/chassol-entretien Dans <a href="http://www.tricatel.com/site/">le catalogue de sa maison de disques, Tricatel,</a> il partage l’espace avec A.S. Dragon, April March, Helena Noguerra, Ingrid Caven, Michel Houellebecq et, bien sûr, Bertrand Burgalat. La photo de classe d'une certaine idée de la pop. Dans les magazines qui parlent de musique et dans les endroits où les disques se vendent encore, il voisine avec Benjamin Clementine, Blur, Tobias Jesso Jr, Iron &amp; Wine ou Deerhunter. Des «poppeux» du monde entier; des rockers plus ou moins purs et durs. Sur son CV traînent des collaborations avec Phoenix et Sebastien Tellier, qui ne le rendent pas totalement étranger à cet univers. Mais <a href="http://www.slate.fr/story/99319/dans-ton-casque-chassol">Christophe Chassol</a> ne fait objectivement pas partie de ces chapelles. C’est un musicien qui se situe tout à la marge dans l’offre de musique disponible, puisqu’il est porteur d'une esthétique et d’une démarche singulières voire inédites, tout au-dessus de la mêlée, habité par une connaissance et une lecture de la musique égales à celle d'un musicologue-philosophe très sensible à l’histoire de l’art. Le prof de solfège que vous avez toujours rêvé d’avoir, en somme: cultivé, drôle, aventurier et sincèrement ouvert à votre sensibilité. Avec quatre disques parus à cadences resserrées, quelques concerts aussi visuels que sonores, dont <a href="http://www.chassol.fr/shows.php">une mini-tournée française</a> qui se termine ce vendredi 16 mai avant de reprendre en juillet, Chassol (son nom de scène) s’est fait une place qui ne doit rien à l’opportunisme, ... <a href="http://www.slate.fr/story/101397/chassol-entretien">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101397/chassol-entretien#comments CULTURE musique Chassol Tricatel pop Bertrand Burgalat Sun, 24 May 2015 11:50:11 +0000 Cédric Rouquette 101397 at http://www.slate.fr A Tokyo, cette horloge française défie pesanteur et secousses sismiques http://www.slate.fr/story/102013/tokyo-horloge-francaise La plus grande horloge-squelette au monde vient d'être inaugurée à Tokyo. Et, cocorico! On doit cette œuvre monumentale, qui s'affiche crânement en vitrine d'un des plus récents magasins branchés de la capitale japonaise, au talent d'un designer français. Avant d'être suspendue à la façade d'un concept-store du quartier d'Aoyama, auquel elle doit son nom, l'horloge a fait du chemin. Celui-ci relie Besançon au Japon, en passant par Paris: l'histoire de sa conception révèle une suite d'heureux hasards. En 2013, le décorateur et scénographe japonais <a href="http://firm-mkz.com/biography/profile/">Kazunori Matsumura</a> découvre lors d'une visite du salon Maison&amp;Objet les horloges comtoises contemporaines sans cadre d'Utinam, société fondée par Philippe Lebru. Les créations de <a href="http://utinam.fr/?page_id=1893">la firme bisontine</a>, en verre, en inox ou matériaux composites, ont déjà raflé nombre de prix de design et d'innovation. Séduit, Mastumura commande une des pièces pour son atelier de Tokyo. <br /> Plutôt que faire livrer l'horloge, l'acquéreur préfère venir la chercher lui-même, à la source. Arrivé à Besançon, à peine pose-t-il un pied hors du TGV qu'il tombe nez à roue avec la «Matrice», horloge monumentale signée Utinam, installée dans un salon voyageurs. Plus loin, au cœur de la ville, une autre création monumentale de Philippe Lebru attire son attention depuis le fronton du Musée des beaux-arts de Besançon. Matsumura, avant même de rejoindre les locaux d'Utinam, a décidé qu'il ramènera coûte que coûte une ... <a href="http://www.slate.fr/story/102013/tokyo-horloge-francaise">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/102013/tokyo-horloge-francaise#comments CULTURE design Horloge Tokyo japon seisme Sun, 24 May 2015 11:47:25 +0000 Elodie Palasse-Leroux (Sleek Design) 102013 at http://www.slate.fr J'ai vu toutes les Palmes d'or de Cannes http://www.slate.fr/story/72193/integrale-palmes-or-cannes <br /> <br /> Cet article a été pour la première fois publié avant la clôture du Festival de Cannes 2013. On rassure les cinéphiles: depuis, l'auteur a vu La Vie d'Adèle et Winter Sleep. <br /> <br /> Le jour de la clôture du Festival de Cannes 2011, j'ai décidé de terminer mon dimanche après-midi au cinéma devant <a href="http://www.amazon.fr/The-Tree-life-Palme-dor/dp/B004YJ2CA4/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1368393928&amp;sr=8-1&amp;keywords=tree+of+life">Tree of Life</a> de Terrence Malick. En sortant de la salle, un peu groggy et <a href="http://www.slate.com/blogs/browbeat/2012/04/12/tree_of_life_s_dinosaur_sequence_what_terrence_malick_meant_and_why_it_s_implausible.html">la tête pleine de dinosaures, </a>j'avais une alerte sur mon mobile: le film venait de remporter <a href="http://blog.slate.fr/festival-cannes-2011/2011/05/22/palmares-et-bilan/">la Palme d'or du 64e Festival.</a> C'est la première fois, et à ce jour la seule, que j'ai vu la Palme d'or avant la remise des prix. Sans apercevoir avant le générique le carton, orné du logo du festival, rappelant que le film à venir a reçu ce que <a href="http://www.amazon.fr/Cannes-Inside-Worlds-Premier-Festival/dp/0571230466/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1367962008&amp;sr=8-1&amp;keywords=kieron+corless">les historiens britanniques du cinéma Kieron Corless et Chris Darke</a> qualifient de «garantie mondialement connue de qualité cinématographique». En noir et blanc ou en couleur, en français, en italien ou en polonais, ce carton, je l'ai beaucoup vu depuis un mois et demi, quand j'ai décidé de me lancer dans une quête un peu absurde: voir la totalité des 73 Palmes d'or<a href="#palme">[1]</a>. Soit rattraper, à raison d'environ un film par jour, la quarantaine que je n'avais jamais vus. Et surtout essayer de tirer une cohérence, une logique d'ensemble de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Palme_d%27or">ce palmarès</a> ou alternent film de guerre japonais et saga italienne, mélo français et film social belge. <br /> <br /> <br /> Une aussi longue absence (Henri Colpi, 1961), L'Arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978) et L'Homme de fer (Andrzej ... <a href="http://www.slate.fr/story/72193/integrale-palmes-or-cannes">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/72193/integrale-palmes-or-cannes#comments CULTURE Festival de Cannes Palme d'Or complétiste Terrence Malick Monty Python Michael Haneke Apichatpong Weerasethakul Wim Wenders Nanni Moretti David Lynch Lars Von Trier Maurice Pialat Akira Kurosawa Ken Loach Françoise Sagan Francis Ford Coppola Luis Buñuel Gus van Sant Alain Resnais Luchino Visconti Abbas Kiarostami Cannes 2013 Sun, 24 May 2015 10:21:39 +0000 Jean-Marie Pottier 72193 at http://www.slate.fr Cannes 2015: «Mountains May Depart» et «The Assassin», nos Palmes d'or http://www.slate.fr/story/102001/cannes-2015-notre-palmares En conclusion de ce 68e Festival de Cannes, voici, pour le plaisir du jeu et le goût de partager ses choix, un palmarès personnel, sans grande croyance qu’il ressemblera à celui qu’annonceront, ce dimanche 24 mai au soir, les frères Coen et leur jury: Palme d’or: <a href="http://www.slate.fr/story/101861/cannes-mountains-may-depart-jia-zhang-ke" target="_blank">Mountains May Depart</a> de Jia Zhang-ke Grand prix spécial du jury: <a href="http://www.slate.fr/story/101913/cannes-the-assassin-hou-hsiao-hsien" target="_blank">The Assassin</a> de Hou Hsiao-hsien (ou l’inverse) Prix de la mise en scène: <a href="http://www.slate.fr/story/101655/le-fils-de-saul-ni-le-ciel-ni-la-terre-bouclier-athena" target="_blank">Le Fils de Saul</a> de Laszlo Nemes Prix du scénario: Mia Madre de Nanni Moretti Meilleur acteur: Vincent Lindon dans La Loi du marché de Stéphane Brizé Meilleure actrice: Margherita Buy dans Mia Madre de Nanni Moretti Prix du jury: <a href="http://www.slate.fr/story/101979/films-francais-cannes-2015-dheepan-love-valley" target="_blank">Valley of Love</a> de Guillaume Nicloux Caméra d’or: <a href="http://www.slate.fr/story/101655/le-fils-de-saul-ni-le-ciel-ni-la-terre-bouclier-athena" target="_blank">Ni le ciel ni la terre</a> de Clément Cogitore <a href="http://www.slate.fr/story/102001/cannes-2015-notre-palmares">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/102001/cannes-2015-notre-palmares#comments CULTURE cinéma Jia Zhang-ke Hou Hsiao-hsien Nanni Moretti Stephane Brizé Vincent Lindon Margherita Buy László Nemes Guillaume Nicloux Sun, 24 May 2015 08:42:59 +0000 Jean-Michel Frodon 102001 at http://www.slate.fr Surimpressions cannoises: comment les images superposées nous révèlent la complexité du monde http://www.slate.fr/story/102003/cannes-surimpressions Comme chaque année, à mesure que le Festival de Cannes avançait, notre œil opérait des raccords mentaux et des passerelles thématiques plus ou moins incongrues entre les films. Ainsi, le festivalier n’aura par exemple pas manqué de noter la tendance animiste de réalisateurs aussi divers que l’italien Mateo Garrone, les japonais Naomi Kawase et Kyoshi Kurosawa, l’américain Gus Van Sant, le thaïlandais Apichatpong Weerasethakul ou encore le Grec Yorgos Lanthimos, tous fascinés par la réincarnation. A force d’enchaîner quatre ou cinq films dans la même journée, parfois sans même avoir eu le temps d’engloutir un sandwich ni de cuver la soirée arrosée de la veille, notre regard classe et accumule un nombre incalculable d’images, lesquelles finissent parfois par se superposer dans notre disque dur en surchauffe. Au risque de s’emmêler les pinceaux. Comme une mise en abîme de notre confusion des sens, cet effet de surimpression est justement à l’œuvre dans quelques films marquants de cette édition cannoise. Il est apparu de manière involontaire lors de la projection du film de Jia Zhang-ke, Mountains May Depart, où deux images se sont superposées suite à un problème technique. <br /> Étonnant bug numérique de surimpression au milieu de la projo presse du Jia Zhangke. <a href="https://twitter.com/hashtag/Cannes2015?src=hash">#Cannes2015</a> <a href="http://t.co/UWTOj5uWD7">pic.twitter.com/UWTOj5uWD7</a> — David Honnorat (@IMtheRookie) <a href="https://twitter.com/IMtheRookie/status/600745335124828160">19 Mai 2015</a> <br /> <br /> Volontairement cette fois, Cemetery Of Splendor d’Apichatpong Weerasethakul, présenté ... <a href="http://www.slate.fr/story/102003/cannes-surimpressions">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/102003/cannes-surimpressions#comments CULTURE cinéma Cannes 2015 Jia Zhang-ke Apichatpong Weerasethakul Miguel Gomes Hou Hsiao-hsien Sun, 24 May 2015 08:38:57 +0000 Eric Vernay 102003 at http://www.slate.fr Cannes 2015: dernier survol avant atterrissage dans les palmes http://www.slate.fr/story/101999/cannes-dernier-survol-avant-atterrissage-dans-les-palmes Bref retour sur cette 68e édition du festival de Cannes, pour y souligner une tendance récurrente parmi des titres pourtant extrêmement différents et pour mentionner quelques films aimés, qui n’ont pas trouvé place dans les précédentes chroniques –sans prétendre à aucune forme d’exhaustivité, évidemment, ni même au commentaire complet des quelque 43 films vus à Cannes. Parmi ceux-ci, la première place revient sans hésiter à un film totalement inclassable, home movie intime et déchirant, fable personnelle inscrite dans l’infini de la nature et le vertige du temps qui passe. Peace to Us in Our Dreams, du Lituanien Sharunas Bartas (Quinzaine des réalisateurs), est une œuvre d’une profondeur inquiète. Au plus près des corps, des émotions, des souvenirs, des silences et des voix, elle interroge les puissances et les impuissances de la parole et des autres moyens de dialoguer dont sont capables les humains entre eux, avec le monde, et chacun avec lui-même. Discret, mystérieux, candidat à aucun prix, c’est pourtant un des plus beaux films du festival. Ni discret ni mystérieux, mais au contraire revendiquant sans complexe son statut de film de genre spectaculaire avec vedettes (Benicio Del Toro, impressionnant, Emily Blunt, Josh Brolin), Sicario, film tout à fait hollywoodien du québécois Denis Villeneuve, en Compétition, est à sa manière une bonne surprise. Nettement plus intéressant que les précédents films d’un réalisateur ... <a href="http://www.slate.fr/story/101999/cannes-dernier-survol-avant-atterrissage-dans-les-palmes">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101999/cannes-dernier-survol-avant-atterrissage-dans-les-palmes#comments CULTURE cinéma Cannes 2015 Sharunas Bartas Denis Villeneuve Apichatpong Weerasethakul Naomi Kawase Alfred Hitchcock François Truffaut Sun, 24 May 2015 08:30:40 +0000 Jean-Michel Frodon 101999 at http://www.slate.fr Le futur casino de Marseille, symbole de la transformation de la ville http://www.slate.fr/story/101571/futur-casino-transformation-marseille Marseille Si certaines villes s'écharpent sur des aéroports, des centrales nucléaires ou des déchetteries à ciel ouvert, à Marseille, depuis des années, c'est le projet de casino qui provoque l'indignation, la colère ou l'enthousiasme des habitants. L'histoire résonne en sourdine. Elle vient de loin, autant qu'on s'en souvienne; et elle ne cesse de rebondir. Elle ressemble à ces histoires qu'on aime se raconter ici à l'heure du pastis: elles s'étirent en longueur, elles n'ont jamais de chute, elles cumulent tous les paradoxes. Elles finissent aussi par lasser, parfois. S'il revenait aujourd'hui, <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Defferre">Gaston Defferre</a> reconnaîtrait-il sa ville? Longtemps, il y refusa l'implantation des machines à sous, trop conscient de la réputation de sa ville et de ses défauts: à peine installées, les tables de jeux s'avèreraient des moyens faciles pour blanchir la manne de l'économie informelle, de la drogue et du grand banditisme. Et puis, à bien réfléchir, il ne fallait pas qu'un type puisse dépenser en une journée ce qu'un autre s'échinait à gagner laborieusement en une année. À l'époque, le maire était à gauche. Il jouait sur les symboles. «On ne pourra jamais savoir d'où vient l'argent joué et blanchi légalement aux tables», <a href="http://www.laprovence.com/article/actualites/3269534/faut-il-ouvrir-un-casino-a-marseille.html">faisait remarquer</a> à La Provence, en février dernier, <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_municipales_de_2014_%C3%A0_Marseille#Candidats">Sébastien Barles</a>, ex-élu écolo à la ville de Marseille, plutôt sceptique quant à la «morale» de toute cette histoire. «C'est en plus un mauvais signal à envoyer à la ... <a href="http://www.slate.fr/story/101571/futur-casino-transformation-marseille">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101571/futur-casino-transformation-marseille#comments CULTURE ECONOMIE FRANCE marseille Casino Jean-Claude Gaudin Gaston Defferre territoires investissement croisières port commerce ouvrier urbanisme Euroméditerranée station balnéaire mucem Sat, 23 May 2015 14:39:05 +0000 Jérémy Collado 101571 at http://www.slate.fr Pourquoi la France déteste tellement l'Eurovision http://www.slate.fr/story/101947/eurovision-france-haine Vienne (Autriche) Vienne, dans la nuit de lundi à mardi. De jeunes Danois mettent l'ambiance sur la ligne 6 du métro en chantant <a href="about:blank">«The Way</a> <a href="about:blank">You</a> <a href="about:blank">Are»</a>, le titre choisi (et éliminé depuis) pour représenter leur pays à l'Eurovision. Un esprit festif et bon enfant qu'on retrouve cette semaine chaque jour devant l'Hôtel de ville de la capitale autrichienne, où amateurs de l'Eurovision et simples curieux se retrouvent pour écouter les candidats en lice, qui défilent sur une scène. Ou dans les bars et clubs, où les fans se déhanchent la nuit sur les tubes du concours. Taxis, trams, vitrines: Vienne, en effervescence, arbore fièrement le logo de l'événement, dont la finale a lieu samedi 23 mai. Rien d'exceptionnel –c'est comme ça tous les ans ou presque dans la ville organisatrice de l'Eurovision, plus d'une semaine durant. Dans le même temps, en France, on joue les rabat-joie. Quand le sujet est abordé, c'est souvent en haussant les sourcils. Pour rallier un show dit «kitsch et ringard». Pour demander pourquoi diable on participe encore… Pourquoi tant d'animosité envers un simple concours de variété, source d'engouement et de fête dans d'autres pays –au premier rang desquels la Suède, où l'an dernier encore, plus de 83&nbsp;% des téléspectateurs ont regardé l'Eurovision? La faute des médias? Les médias ont probablement une part de responsabilité… Lisa Angell, candidate 2015 pour la France avec <a href="https://www.youtube.com/watch?v=kG_WJU2s5ho">«N'oubliez pas»</a>, raconte l'«enthousiasme ... <a href="http://www.slate.fr/story/101947/eurovision-france-haine">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101947/eurovision-france-haine#comments CULTURE musique Eurovision concours Sat, 23 May 2015 10:43:13 +0000 Aurélie Blondel 101947 at http://www.slate.fr Films français: rendez-vous dans un désert très habité http://www.slate.fr/story/101979/films-francais-cannes-2015-dheepan-love-valley Suite et fin du passage en revue de la décidément excessive présence française dans ce&nbsp;festival – passage en revue incomplet, puisqu’il aura été impossible de voir tous les titres&nbsp;concernés. Pour la sélection officielle, manquent ainsi Asphalte de Samuel Benchetrit,&nbsp;Amnesia de Barbet Schroeder, La Glace et le ciel de Luc Jacquet, Je suis un soldat de&nbsp;Laurent Larivière, Maryland d’Alice Winocour, Une histoire de fou de Robert Guédiguian,&nbsp;sans oublier Fatima de Philippe Faucon et Les Cowboys de Thomas Bidegain à la&nbsp;Quinzaine,&nbsp; Les Anarchistes d’Elie Wajeman et La Vie en grand de Mathieu Vadepied à la&nbsp;Semaine de la critique. Et ce après les 8 autres titres déjà critiqués au cours des&nbsp;précédents jours. Glissons rapidement sur Love (Séance spéciale), film pseudo-scandaleux de Gaspard Noé&nbsp;qui se caractérise par une indigence totale. Autour d’un personnage masculin aussi&nbsp;antipathique que dépourvu d’intérêt gravitent quelques protagonistes qui consacrent&nbsp;une part significative de leur temps à de fougueux ébats amoureux. Grand bien leur en&nbsp;fasse, mais cela ne présente aucun intérêt pour le spectateur, même si tous ces jeunes&nbsp;gens sont d’apparence agréable et en parfaite possession de leurs moyens physiques.&nbsp;Le reste du temps est consacré, à peu près selon la règle des trois tiers, en absorption de&nbsp;drogues diverses et en hurlements répétant l’amour du ... <a href="http://www.slate.fr/story/101979/films-francais-cannes-2015-dheepan-love-valley">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101979/films-francais-cannes-2015-dheepan-love-valley#comments CULTURE Cannes 2015 love Dheepan Valley of Love Gérard Depardieu Isabelle Huppert Sat, 23 May 2015 07:50:33 +0000 Jean-Michel Frodon 101979 at http://www.slate.fr Quand «Mad Max: Fury Road» se transforme en partie de Mario Kart http://www.slate.fr/story/101977/mad-max-fury-road-mario-kart Mad Max: Fury Road est en salle depuis une dizaine de jours, et s’<a href="http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18641953.html" target="_blank">il trône déjà en tête du box office</a>, c’est en grande partie grâce à ses courses poursuites en voitures, aussi folles que nerveuses. Quoi de plus logique donc, que d’y incruster un autre univers, également célèbres pour ses courses de voitures: celui de Mario Kart.&nbsp; Et il faut avouer que tout est parfait dans cette bande-annonce de «Mario Kart: Fury Road», <a href="http://www.theverge.com/2015/5/22/8646431/mario-kart-mad-max-fury-road-mash-up" target="_blank">repérée par The Verge</a>. On retrouve l’imparable carapace à épines venant s’écraser sur la voiture de Max, mais aussi les bananes, les boîtes à objets, le champignon Turbo ou encore le Chomp détruisant tout sur son passage. Même les plus petits détails font écho à la saga Nintendo. Et que dire des bruitages, qui reprennent les cris de Mario et de ses camarades de jeu. &nbsp; D’autres mash-up avaient déjà été lancés ces derniers temps, comme le note The Verge. On a ainsi pu admirer une rencontre avec la série de Netflix <a href="http://www.theverge.com/2015/5/21/8638055/mad-max-fury-road-unbreakable-kimmy-schmidt-mashup">The Unbreakable Kimmy Schmidt</a>, ou encore avec le film de stripteasers <a href="http://www.theverge.com/2015/5/12/8593663/mad-max-fury-road-magic-mike-xxl-trailer-mashup">Magic Mike XXL</a>. Mais aucun n’atteint le niveau de ce «Mario Kart: Fury Road». spotted by:&nbsp; <a href="/source/92997/vincent-manileve">Vincent Manilève</a> http://www.slate.fr/story/101977/mad-max-fury-road-mario-kart#comments CULTURE Mad Max Fury Road Mario Kart mash-up Sat, 23 May 2015 07:05:45 +0000 Vincent Manilève 101977 at http://www.slate.fr Huppert-Depardieu, le couple réuni en images http://www.slate.fr/story/101959/huppert-depardieu-images Depuis&nbsp;<a href="http://www.telerama.fr/cinema/films/les-valseuses,4895.php">Les Valseuses</a>,&nbsp;de Bertrand Blier, en 1974, et&nbsp;<a href="http://www.telerama.fr/cinema/films/loulou,5419.php">Loulou</a>,&nbsp;de Maurice Pialat, en 1980, Isabelle Huppert et Gérard Depardieu ne s'étaient jamais retrouvés à l'écran. Voici à quoi ils ressemblaient dans Loulou. Dans Valley of Love, de Guillaume Nicloux, qui les réunit, ils jouent leur propre rôle, Isabelle et Gérard. <a href="http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2015/isabelle-huppert-et-gerard-depardieu-le-temps-de-se-reconnaitre,126545.php" target="_blank">Dans une très belle interview à Télérama</a>, elle décrit le personnage masculin: «Le film est totalement chargé de notre histoire, même si nous ne nous y appelons par nos prénoms que dans les scènes finales…» Lui le personnage féminin: «C'est Isabelle. Exactement comme elle s'est lancée dans le métier. Avec sa bonne éducation bourgeoise parisienne; avec cette rivalité avec ses trois sœurs si brillantes qui la poussait à toujours se dépasser. La même Isabelle. Une guerrière dans cette profession si cruelle pour les femmes et qui leur vole souvent leur vie. Son regard dans&nbsp;Les Valseuses&nbsp;et dans&nbsp;Loulou&nbsp;était juste plus doux.» Le couple réuni à l'écran dans Valley of Love: ©Le Pacte Très sous-exploités dans le film –dont on se demande comment il a pu remplacer celui d'Arnaud Desplechin dans la compétition pour la Palme–, les deux comédiens n'en sont pas moins fascinants dans ces retrouvailles.&nbsp; Le public a encore eu le plaisir de les retrouver ensemble au photocall, parfaitement conformes à ce que l'on connaît d'eux. Huppert distante et digne: REUTERS/Regis ... http://www.slate.fr/story/101959/huppert-depardieu-images#comments CULTURE Isabelle Huppert Gérard Depardieu Festival de Cannes 2015 Festival de Cannes cinéma images photographie embrasser Photocall Fri, 22 May 2015 15:38:27 +0000 Charlotte.Pudlowski 101959 at http://www.slate.fr Le Surréalisme, un mouvement en constante évolution http://www.slate.fr/story/101943/surrealisme-mouvement-constante-evolution <br /> <br /> Inventer le réel. Le Surréalisme et le roman (1922-1950) de Jacqueline Chénieux-Gendron <a class="black" href="http://amzn.to/1cRCXSs" target="_blank">Acheter ce livre</a> &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; Surréalismes. L'esprit et l'histoire de Jacqueline Chénieux-Gendron <a class="black" href="http://amzn.to/1dothj9" target="_blank">Acheter ce livre</a> <br /> <br /> Les éditions Honoré Champion ont l’heureuse idée de (re)publier conjointement deux ouvrages essentiels de Jacqueline Chénieux-Gendron consacrés au surréalisme. Animatrice de la revue Pleine Marge, dans laquelle furent édités entre 1985 et 2009 nombre d’articles fondamentaux pour la compréhension du surréalisme, nombre de traductions de poèmes et d’articles d’auteurs d’avant-garde, Jacqueline Chénieux-Gendron a publié plusieurs ouvrages sur le surréalisme qui ont fait date et notamment, en 1983, Le Surréalisme et le Roman. Cet ouvrage, épuisé depuis plusieurs années, a été largement remanié, complété, augmenté dans l’édition de 2014. Parallèlement, Jacqueline Chénieux-Gendron fait paraître un ouvrage permettant d’appréhender le surréalisme dans toute son ampleur géographique et chronologique, Surréalismes. L’esprit et l’Histoire. Le surréalisme, un genre à part entière Longtemps, comme le relève Jacqueline Chénieux-Gendron, «le caractère irréductible de la critique surréaliste du roman» et les anathèmes lancés par Breton contre ce genre dans le <a _fcksavedurl="http://www.amazon.fr/Manifestes-du-surr%C3%A9alisme-Breton-Andr%C3%A9/dp/2070322793/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1431965779&amp;sr=8-1&amp;keywords=Manifeste+breton" href="http://www.amazon.fr/Manifestes-du-surr%C3%A9alisme-Breton-Andr%C3%A9/dp/2070322793/ref=sr_1_1?ie=UTF8&amp;qid=1431965779&amp;sr=8-1&amp;keywords=Manifeste+breton">Manifeste</a> de 1924, ont «fait problème pour une certaine génération de critiques». Cela ne va pas de soi, en effet, de s’interroger sur ... <a href="http://www.slate.fr/story/101943/surrealisme-mouvement-constante-evolution">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101943/surrealisme-mouvement-constante-evolution#comments CULTURE Jacqueline Chénieux-Gendron surréalisme roman art André Breton Manifeste du surréalisme Philippe Soupault René Crevel Louis Aragon Blaise Pascal mouvement surréaliste Dali Leonora Carrington Maurice Fourré histoire philosophie Fri, 22 May 2015 15:54:06 +0000 Maxime Morel 101943 at http://www.slate.fr Qu'est-ce qui peut encore choquer à Cannes? http://www.slate.fr/story/101941/choquer-cannes L'histoire du Festival de Cannes dessine en creux une histoire culturelle et une histoire des moeurs des pays occidentaux. Depuis sa création en 1946, plusieurs scandales ont agité les spectateurs et les médias. En 1956, <a href="http://www.franceinter.fr/depeche-nuit-et-brouillard-dalain-resnais-une-memoire-pour-demain" target="_blank">Nuit et brouillard</a>, le documentaire d'Alain Resnais sur les camps de concentration, est retiré de la sélection à la demande insistante de la délégation allemande. En 1959, Resnais est de nouveau victime des censeurs, américains cette fois, pour&nbsp;<a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=3651.html" target="_blank">Hiroshima mon amour</a>. En 1973:&nbsp;<a href="http://www.slate.fr/culture/72667/cannes-2013-grande-bouffe-michel-piccoli-scandale" target="_blank">La Grande Bouffe</a> se termine sous les huées et les sifflets. Quarante ans plus tard, la comédienne&nbsp;Andréal Férréol racontera: «A la fin de la projection, une femme m'a secouée, et m'a dit "j'ai honte d'être française". Je ne savais pas très bien quoi répondre... Mais c'était très dur. Et ça ne s'est pas arrêté à la projection de Cannes. Il y a eu, dans Paris Match, les pour et les contre. Des restaurants à Paris nous interdisaient d'aller manger chez eux! Un soir j'étais avec une amie dans un restaurant italien, et un couple est venu me voir, l'homme m'a dit "Puisque vous êtes là madame, je sors!!" Ca a été pendant des mois et des mois un grand scandale...». <br /> <br /> <br /> A LIRE AUSSI <a href="http://www.slate.fr/culture/72667/cannes-2013-grande-bouffe-michel-piccoli-scandale" target="_blank">Revoir La Grande bouffe, 40 ans après le scandale</a> <a class="black" href="http://www.slate.fr/culture/72667/cannes-2013-grande-bouffe-michel-piccoli-scandale" target="_blank">Lire l'article&nbsp;</a> <br /> <br /> Depuis, qu'est-ce qui a vraiment fait scandale au Festival? Des sifflets certes, quelques mécontentements; la longue <a href="http://www.lexpress.fr/culture/cinema/gaspar-noe-je-ne-voulais-pas-banaliser-le-viol-avec-irreversible_648382.html" target="_blank">scène de viol dans Irréversible&nbsp;</a>de Gaspard Noé en 2002 a suscité une ... <a href="http://www.slate.fr/story/101941/choquer-cannes">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101941/choquer-cannes#comments CULTURE cinéma Gaspar Noé scandale Festival de Cannes 2015 Festival de Cannes Vincent Maraval love La Grande Bouffe Fri, 22 May 2015 15:16:34 +0000 Charlotte Pudlowski 101941 at http://www.slate.fr A Cannes, il n'y a pas que des films, il y a aussi des livres http://www.slate.fr/story/101911/cannes-liste-livres-films Dans chaque oeuvre de cinéma se cachent d'autres réalisateurs: Truffaut chez Donzelli, Wes Anderson chez Sorrentino, Alain Resnais chez Joachim Trier... Mais dans la plupart des oeuvres se cachent aussi des écrivains, parfois au centre de l'intrigue, parfois placés là gratuitement. 1.Fiodor Dostoïevski&nbsp; Dans le dernier film de Woody Allen, <a href="http://www.slate.fr/story/101655/le-fils-de-saul-ni-le-ciel-ni-la-terre-bouclier-athena" target="_blank">L'Homme Irrationnel</a>, présenté à Cannes hors compétition, on voit&nbsp;<a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Crime_et_Ch%C3%A2timent" target="_blank">Crime et Châtiment</a>, ouvert, posé sur la table de chevet d'Abe, prof de philo dépressif et alcoolique (Joaquin Phoenix). Et tout le film est une variation autour du roman de Dostoïevski. C'est d'ailleurs un roman présent de façon récurrente chez Woody Allen, qui <a href="http://www.arte.tv/sites/fr/olivierpere/2015/05/17/cannes-2015-jour-5-lhomme-irrationnel-de-woody-allen-hors-competition/" target="_blank">a commencé à s'en servir dans les années 1980</a> pour son film <a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=5454.html" target="_blank">Crimes et délits</a>. Dans <a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57866.html" target="_blank">Match Point</a>, qui reprenait aussi les thématiques et réflexions du roman, on voyait aussi le personnage de Chris Wilton (Jonathan Rhys Meyers) lire la saga de l'écrivain russe. &nbsp; <br /> L'Homme irrationnel, de Woody Allen 2.Claude Lévi-Strauss Dans <a href="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=235084.html" target="_blank">Trois Souvenirs de ma jeunesse</a>, d'Arnaud Desplechin, le jeune Paul Dédalus commence ses études d'anthropologie avec une ponte du domaine, la fictive professeure Béhanzin. Dans le cadre de ses études, Dédalus se met notamment à lire Claude Lévi-Strauss, notamment <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Tristes_Tropiques" target="_blank">Tristes Tropiques</a> et<a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Structures_%C3%A9l%C3%A9mentaires_de_la_parent%C3%A9" target="_blank"> </a><a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Structures_%C3%A9l%C3%A9mentaires_de_la_parent%C3%A9" target="_blank">Les Structures élémentaires de la parenté</a>. <br /> Desplechin, passionné d'anthropologie, fait plus rarement référence à Lévi-Strauss qu'à d'autres auteurs du domaine, tel ... <a href="http://www.slate.fr/story/101911/cannes-liste-livres-films">Lire la suite</a> http://www.slate.fr/story/101911/cannes-liste-livres-films#comments CULTURE cinéma Festival de Cannes 2015 Festival de Cannes littérature livres romans Arnaud Desplechin Maïwenn Valérie Donzelli Mia Madre Nanni Moretti Le Trésor Woody Allen Dostoïevski Crime et Châtiment Fri, 22 May 2015 10:29:08 +0000 Charlotte Pudlowski 101911 at http://www.slate.fr