Le Spitfire, l’avion qui a sauvé le monde