Politique

2754 articles
Ce que Nicolas Sarkozy peut apprendre de Richard Nixon (celui du retour gagnant, pas du Watergate)

Ce que Nicolas Sarkozy peut apprendre de Richard Nixon (celui du retour gagnant, pas du Watergate)

Les leçons que l'ancien président, pour son retour dans l'arène politique, pourra tirer d'un des plus grands comebacks de l'histoire moderne.

À l’UMP, on va «chasser en meute» contre Sarkozy

À l’UMP, on va «chasser en meute» contre Sarkozy

L'ancien chef de l'État est désormais coincé par sa propre stratégie des «cartes postales»: pensée comme gagnante, la stratégie de l’homme providentiel présent-absent s’est subitement transformée, avec l'affaire Bygmalion et les dossiers non soldés de la campagne 2012, en machine à détruire celui qui l’avait conçu.

Les électeurs ukrainiens vont voter en fonction du programme des candidats, pas de leur langue

Les électeurs ukrainiens vont voter en fonction du programme des candidats, pas de leur langue

Depuis le début du conflit dans l'est de l'Ukraine, beaucoup de choses ont été écrites sur les clivages ethniques et culturels de la population. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs qui vont influencer la manière dont les Ukrainiens vont voter...

Les socialistes français sont-ils piégés comme leurs aînés des années 1920?

Les socialistes français sont-ils piégés comme leurs aînés des années 1920?

Le remaniement gouvernemental, quoiqu’opéré sous la forme d’un acte d’autorité, n’en a pas moins trahi la faiblesse du pouvoir socialiste, deux ans après son arrivée aux responsabilités. Pour y remédier, la ligne «social-conservatrice» de Manuel...

Et si, au lieu de favoriser le débat politique, les réseaux sociaux le neutralisaient?

Et si, au lieu de favoriser le débat politique, les réseaux sociaux le neutralisaient?

Internet en général, et les blogs et les réseaux sociaux en particulier, ont longtemps été vus comme un fantastique accélérateur de la démocratie, où toutes les opinions se retrouvaient et pouvaient être partagées. Pourtant, les réseaux sociaux,...

Avec le départ de Montebourg, la France va plus facilement pouvoir obtenir ce que ce dernier souhaitait

Avec le départ de Montebourg, la France va plus facilement pouvoir obtenir ce que ce dernier souhaitait

Le remaniement ne règle pas le principal souci des dirigeants français: parvenir à modifier le cours de la politique économique européenne. Mais il accroît les chances de trouver une solution.

Scoop: au moins deux ministres soutiennent le gouvernement Valls II

Scoop: au moins deux ministres soutiennent le gouvernement Valls II

Plus de 200 députés socialistes ont signé une tribune publiée dans Le Monde, ce jeudi 28 août, pour appeler au «rassemblement» derrière François Hollande afin de «réussir ensemble et non perdre les uns contre les autres». ...

Valls II: à Bercy, une clarification qui va jusqu'à la provocation

Valls II: à Bercy, une clarification qui va jusqu'à la provocation

Le remplacement d’Arnaud Montebourg manifeste la détermination de François Hollande, mais le choix de ne pas réunifier Économie et Finances sous la tutelle de Michel Sapin en nommant ministre de plein exercice l'ancien banquier d'affaires Emmanuel Macron va passer à gauche pour une provocation.

Emmanuel Macron, le visage libéral du virage gouvernemental

Emmanuel Macron, le visage libéral du virage gouvernemental

Le nouveau ministre de l'Économie est l’anti-Montebourg: il est discret, libéral, favorable à la rigueur budgétaire et franchement pro-européen.

Le malentendu Montebourg: pourquoi il n'est pas un «frondeur»

Le malentendu Montebourg: pourquoi il n'est pas un «frondeur»

L’évolution idéologique du montebourgisme ne se situe en rien «à la gauche de la gauche», mais est une des tentatives de réponse à la crise idéologique de cette dernière.

L'annonce de non-participation au gouvernement, un exercice politique bien particulier

L'annonce de non-participation au gouvernement, un exercice politique bien particulier

Entre l'annonce lundi 25 août au matin de la démission du gouvernement de Manuel Valls et l'énumération des nouveaux ministres par Jean-Pierre Jouyet sur le perron de l'Elysée peu avant 19h le lendemain, les médias se sont livrés aux désormais...

Taubira reste au gouvernement: c'est Houellebecq qui va être content

Taubira reste au gouvernement: c'est Houellebecq qui va être content

Interviewé sur France Inter ce mardi matin, le romancier Michel Houellebecq, qui se fait acteur en cette rentrée (dans les films de Guillaume Nicloux et de Gustave Kervern et Benoît Delépine) était invité à commenter la démission du...

Clarification

Clarification

François Hollande sur la ligne de crête

François Hollande sur la ligne de crête

Avec le départ du gouvernement de plusieurs ministres, dont Arnaud Montebourg, le président de la République est pris en tenailles entre une gauche frondeuse et une droite radicalisée, dans une situation où une grande coalition à l'allemande semble improbable.

Arnaud Montebourg n'est pas Cincinnatus

Arnaud Montebourg n'est pas Cincinnatus

S'il voulait se poser en sauveur, l'ancien ministre de l'Économie n'a peut-être pas choisi la bonne figure historique.

L'attitude d'Arnaud Montebourg est irresponsable

L'attitude d'Arnaud Montebourg est irresponsable

Au nom d'une poignée de milliards et d'une analyse fausse de la situation européenne, le ministre de l'Économie a pris le parti de déclencher une crise gouvernementale qui devrait, par enchaînement logique, conduire à une crise majoritaire, puis à une dissolution, puis à l’éclatement durable de la gauche.

«Songs in the Key of Arnaud»: on a cherché une nouvelle sonnerie de mobile pour Arnaud Montebourg

«Songs in the Key of Arnaud»: on a cherché une nouvelle sonnerie de mobile pour Arnaud Montebourg

«Dans sa poche de veston, un smartphone qui sonne sur l'air de Isn't She Lovely, le tube de Stevie Wonder. "Ah! ah! Isn't she lovely, la croissance? Elle n'est pas belle, la croissance?"» C'est ainsi que Le Monde introduisait, samedi 23 août,...

La fascinante interview d'un Montebourg en sursis, une heure avant la démission du gouvernement

La fascinante interview d'un Montebourg en sursis, une heure avant la démission du gouvernement

C'était sans doute sa dernière interview en tant que ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique dans le gouvernement Valls. Ce lundi 25 août à 8h20, pendant un peu plus de 13 minutes, Arnaud Montebourg a répondu aux...

Cinq ans de réflexion

Cinq ans de réflexion

L'après-Hollande a déjà commencé

L'après-Hollande a déjà commencé

Et c'est le cas aussi bien à gauche, avec une majorité disloquée, qu'à droite, où les appétits se bousculent.

Newsletters