Politique

De ce dernier été du macronisme, on retiendra un logo

Temps de lecture : 5 min

[Chronique #18] Avec sa vidéo filmée depuis Brégançon à destination des réseaux sociaux, le président de la République souhaitait-il vraiment convaincre les Français de se faire vacciner?

Rien ne dit que le mystérieux logo sur le t-shirt du président ait été porteur d'un quelconque message. | Capture d'écran emmanuelmacron via Instagram
Rien ne dit que le mystérieux logo sur le t-shirt du président ait été porteur d'un quelconque message. | Capture d'écran emmanuelmacron via Instagram

Que retenir de ce dernier été du macronisme? Les manifestations dans toute la France, le mouvement anti-pass sanitaire, comme une réplique, une sorte de variant Delta du mouvement des «gilets jaunes», du jamais-vu en cette période de l'année? Ou les habituelles photos de vacances du président et de sa femme sur leur lieu de villégiature estivale?

On se souvient des unes de magazine des années précédentes exhibant le torse nu présidentiel, à la plage ou sur un bateau au large de l'île de Porquerolles, ou chevauchant un jet ski tel un ado grisé par sa propre audace. «Il a taillé la route en solo, avait commenté l'auteur des photos prises en 2020. Il avait l'air heureux. Il a même fait de superbes dérapages et arrosé ses gardes du corps les uns après les autres.»

Le buste présidentiel aussi fit l'objet de toutes les attentions médiatiques. Il connut même plusieurs versions –rasé ou pas, photoshoppé ou pas. À la une d'un numéro de 2017 de Garçon Magazine, le bimestriel LGBT+, Emmanuel Macron était apparu torse rasé, accompagné de la mention «coming out» en gros sur la couverture qui réveilla les rumeurs sur son orientation sexuelle et suscita des doutes sur l'authenticité de la photo.

À l'instar du corps des mannequins, devenu objet de mode à travers les tatouages et les piercings, le corps des hommes politiques a subi un même processus de mise à nu. Ce n'est plus l'uniforme ni le rituel de leurs apparitions qui légitime l'autorité des gouvernants, c'est la mise en scène du corps lui-même. Corps élancé d'Obama. Torse nu de Poutine. Corps en sueur, agité, secoué de tics de Sarkozy. Corps lifté, aux implants légendaires de Berlusconi, devenu spectral à force de chirurgie esthétique. Corps amaigri, flottant dans ses costumes de François Hollande dont le régime minceur a été l'objet de toutes les attentions pendant la campagne électorale de 2012. Dans le contexte de la crise des dettes souveraines et des politiques d'austérité, la nudité ne suffisait pas, elle se doublait d'une exigence de maigreur. Comment en effet prêcher la rigueur avec un double menton? Comment mener croisade contre l'endettement en affichant l'embonpoint des notables?

Casual logo

L'été 2021 marque un tournant dans les souvenirs de vacances que nous laissera le chef de l'État: il ne s'agit plus seulement de l'exposition du corps présidentiel, mais de son vestiaire. Car le président ne peut se promener en permanence à demi nu. Il lui faut s'habiller un peu quand il s'adresse aux Français.

Soucieux de combattre les fake news véhiculées sur les réseaux sociaux par les opposants au pass sanitaire, le président a choisi de leur répondre. Il s'exprima longuement sur le virus, les vaccins, les moyens d'endiguer l'épidémie. Adoptant un look casual de vacancier, il portait un t-shirt assorti d'un logo inconnu. Sur TikTok et Instagram, c'est ce logo non identifié qui a fait le buzz, précisément parce qu'il ne renvoyait à aucune marque ou identité connue.

Longtemps les famous people en vacances arboraient le crocodile de Lacoste comme signe de distinction. Mais Macron fait du Macron. Il s'habille en Macron et ne porte pas le logo d'une marque. En d'autres termes, il se distingue par son «ipséité», comme il aime à le dire, utilisant un concept qu'il emprunte au philosophe Paul Ricœur, pour désigner l'identité propre d'une personne.

Quel était donc ce signe d'ipséité sur le t-shirt du président de la République? Quel genre de symbole? Un origami? Un cube? un visage stylisé sous des traits géométriques, un animal? Certains y virent un Shadok, d'autres un tangram, une figure de puzzle chinois. D'autres encore ont pensé simplement à un t-shirt ramené de Tahiti après le récent séjour d'Emmanuel Macron dans cette île.

Alors que le président de la République souhaitait convaincre les Français via les réseaux sociaux d'aller se faire vacciner, les internautes se passionnèrent pour le logo sur son t-shirt noir et y virent un code à décrypter.

Bohemian, illuminati, franc-maçon?

Peu à peu, une interprétation rallia les suffrages. Les deux yeux, la forme du haut de la tête triangulaire, le corps et les pattes. Pas de doute, c'était un hibou! Mais pourquoi un hibou? Le décryptage redoubla. Le hibou est un symbole courant qui a une multitude de significations, de quoi occuper les sémiologues de la Toile. Sur TikTok, Twitter ou Instagram, on finit par trouver au hibou de Macron des airs de parenté avec le logo du Bohemian Club, un club très fermé qui regroupe des hommes d'affaires, des personnalités politiques en majorité américaines, mais aussi européennes et asiatiques...

Le hibou ne représenterait-il pas un symbole illuminati ou franc-maçonnique par hasard? se demandait un internaute. «La chouette ou le hibou ne sont pas des signes courants de la franc-maçonnerie, répondait un autre, à la différence de l'œil, du compas, de la règle et de l'équerre.» Mais, rappelait un troisième, le hibou est le symbole des illuminati de Bavière, secte fondée en 1776 et qui aurait pris fin en 1785, interdite par Karl Theodor, duc de Bavière...

La prochaine fois qu'il doit choisir un symbole, l'Élysée serait bien inspiré d'adopter un pigeon, un pigeon voyageur, stylisé ou pas, afin de boucler la boucle de l'interprétation. Car évidemment, rien ne dit que le mystérieux logo sur le t-shirt du président ait été porteur d'un quelconque message. Il n'exprimait rien d'autre que la capacité du macronisme à susciter sans cesse le décryptage. Et parfois à son corps défendant.

Insoupçonnable vacuité

Depuis son apparition sur la scène politique, Emmanuel Macron se présente moins comme un homme politique en situation de responsabilité que comme un texte à déchiffrer, une énigme à résoudre. Il est celui qu'on n'attendait pas. Sans passé et presque sans expérience politique; jamais élu, il a ravi le pouvoir à de biens plus capés que lui, des animaux politiques couturés de cicatrices et à la peau endurcie par les retours de fortune. Que l'on pense à Michel Rocard, Laurent Fabius, Alain Juppé... Comment un jeune homme sans l'appui d'un parti pouvait-il s'emparer du pouvoir sans passer par les cases habituelles de la méritocratie républicaine?

C'est l'énigme Macron sans cesse remise en scène par les médias. On lui prête des pouvoirs occultes, des stratégies secrètes, la vista d'un joueur de poker ou l'habileté d'un magicien. On enquête sur les coulisses de son pouvoir, ses réseaux d'influence. On guette ses apparitions comme s'il s'agissait d'un fantôme ou d'un revenant.

Quelle est la substance du macronisme, ce substantif qui semble n'avoir pas de substance? Être une énigme à déchiffrer? Faire sensation? Déjouer les lois du succès politique? Être une exception?

Et si le piège du macronisme consistait justement en ceci qu'il se donne à lire comme une énigme alors qu'il n'y pas de secret, pas de coulisses? Pas de hors champ? Il n'y a rien à démasquer, aucun secret à révéler. Tout est visible, surexposé.

Débusquer le vrai Macron sous ses masques? Peine perdue! Rechercher l'essence sous l'apparence n'a pas grand sens. Il n'y a pas de chair sous la peau du macronisme. Le macronisme n'est rien d'autre que la chronique de cette vacuité, le machronisme.

Newsletters

Programmes

Programmes

Primaire écologiste: Jadot-Rousseau, les écolos que tout oppose

Primaire écologiste: Jadot-Rousseau, les écolos que tout oppose

M. Pragmatique et Dr Radicale ont été qualifiés au premier tour du scrutin et filent vers un second tour incertain.

Zemmour, le pétainiste cool

Zemmour, le pétainiste cool

[Chronique #22] L'éditorialiste, qui tire sur la corde du suspense au sujet de son éventuelle candidature à la présidentielle 2022, est un produit de l'histoire française contrariée né de la défaite face à l'Allemagne et de la décolonisation de l'Algérie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio