Covid, réchauffement, tourisme de masse: la fin du ski?
Poire et Cahuètes

Covid, réchauffement, tourisme de masse: la fin du ski?

Il n'y aura ni planté du bâton, ni vin chaud en haut des pistes cette année. À cause du Covid, les remontées mécaniques des stations de ski sont à l'arrêt et les vacanciers, en conséquence, bien peu nombreux. Mais si la montagne est en plein questionnement existentiel, ce n'est pas seulement à cause du virus. Son modèle de tourisme de masse, qui s'est développé depuis les années 1960, est mis à mal par le changement climatique. Et dépenser une petite fortune pour s'agglutiner au télésiège et skier sur de la neige artificielle fait-il encore rêver?

«La situation actuelle anticipe les bifurcations des prochaines années, car il n'y aura plus de neige ou des éboulements dangereux.»
Nicolas Nova, anthropologue et sociologue

Poire et Cahuètes est animé par Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate.fr et Jean-Laurent Cassely, journaliste, chroniqueur à Slate et essayiste. Dans cet épisode, nous avons invité l'anthropologue et sociologue Nicolas Nova, qui étudie depuis plusieurs années les Alpes contemporaines sous l'angle des imaginaires et des mutations sociologiques.

Pour prolonger cet épisode, nous vous conseillons ces lectures:

Si vous avez aimé cet épisode de Poire et Cahuètes, n'hésitez pas à nous donner la note maximale sur iTunes et ailleurs, et à parler de ce podcast autour de vous. Vos remarques et commentaires sont les bienvenus sur nos réseaux sociaux.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Musique: «Candelabra (Saeptem imPeC cut)», Latashá

Photo: Pietro De Grandi via Unsplash

Hélène Decommer

Hélène Decommer Rédactrice en chef de Slate.fr

Jean-Laurent Cassely

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters