2050, 50 degrés à Paris?
Veoliaprésente

2050, 50 degrés à Paris?

Écouter le podcast:

À l'été 2019, la France a battu des records de chaleur. Le mercure est monté jusqu'à 46°C à Verargues, dans l'Hérault. À Paris, on a atteint 42,6°C, du jamais-vu dans la capitale. Cette canicule de 2019, invivable pour beaucoup, ne serait que le prélude d'une augmentation généralisée des températures et d'une multiplication des pics de chaleur.

Selon les dernières données du GIEC, les scientifiques tablent sur une hausse de la température moyenne de la surface de la Terre comprise entre 0,3 et 4,8°C en fonction de la quantité des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2100. Le climatologue Jean Jouzel évoque pour sa part «50 voire 55°C dans certaines régions dès la deuxième moitié de ce siècle», d'ici trente ans. À quoi ressemblerait Paris par 50°C? Pour le savoir, nous avons envoyé notre journaliste Léonard Ravel en 2050, pour prendre la température.

De retour dans les années 2020, nous demanderons à Hervé Le Treut, climatologue et membre de l'Académie des Sciences, pourquoi la situation s'aggrave année après année et comment agir pour éviter le pire.

Et parce que demain se prépare aujourd'hui, nous verrons avec Jean-Christophe Taret, directeur de la stratégie chez Veolia, quelles sont les solutions pour limiter au maximum l'effet de l'homme sur le climat. Comment aménager la ville pour l'adapter aux nouvelles données météorologiques et où investir pour aider la société à se transformer?

Musique: Arnaud Denzler
Photo: Rob Potvin via Unsplash

Ce podcast vous est proposé par Slate.fr et Veolia dans le cadre de Green Mirror, un événement éditorial écrit et audio pour voyager dans le temps, prendre conscience et réfléchir sur les enjeux qui nous attendent collectivement face au changement climatique. Comment agir dès maintenant face à l'urgence?

Découvrez les solutions déjà existantes ou prometteuses à travers notre série d'articles et de podcasts publiés sur notre site-événement.

 

Newsletters