Pourquoi il faut mettre en place un impôt féministe
Rends l'argent

Pourquoi il faut mettre en place un impôt féministe

Surprise: quand il s'agit d'impôts, un certain nombre de femmes se font arnaquer. Il y a un véritable enjeu à la fois féministe et de justice sociale, car le système actuel est profondément injuste: en France, on pratique ce qu'on appelle la conjugalisation des impôts –le fait que l'État oblige les couples mariés ou pacsés à faire une déclaration commune. Cette conjugalisation favorise les hommes, ou plutôt les plus gros revenus, donc en général les hommes.

Ils sont comme récompensés d'avoir une épouse qui gagne peu ou qui ne travaille pas à temps complet, puisque cela fait baisser leurs impôts. Et si en plus on factorise la répartition des tâches ménagères... Considérant le travail ménager comme un travail non rémunéré, non seulement la plupart des femmes effectuent un travail gratuit, mais en plus leurs maris en tirent un avantage fiscal. C'est comme si l'ensemble de la société payait pour décharger les hommes mariés.

Dans ce quatrième épisode de Rends l'argent, Titiou Lecoq va à la rencontre d'Héloïse Bolle, gestionnaire de fortune au sein de l'agence Oseille, de Christine Delphy, sociologue spécialiste des études féministes, et d'Arièle Bonte, journaliste, ancienne rédactrice en chef de la newsletter économique et féministe #5novembre16h47.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Générique: «Again (Saeptem RLAT(h)une Mix)», Density & Time
Photo: Annie Spratt via Unsplash

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq

Newsletters