Face à la Chine et au reste du monde, l'Europe se réveille enfin
Le monde devant soi

Face à la Chine et au reste du monde, l'Europe se réveille enfin

Ce mercredi 16 septembre, la présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen prononçait son premier discours sur l'état de l'Union européenne devant les eurodéputé·es réuni·es à Bruxelles. Écologie, droits des personnes LGBT+, fin des accords de Dublin, appel pour une Europe de la santé… Des prises de positions qui ressembleraient presque à un programme de campagne électorale pour un discours prononcé à un moment crucial dans l'histoire de l'Union européenne, soumise à des secousses internes –Brexit, gestion de la pandémie de Covid-19–, et extérieures –des provocations d'Erdoğan à celles de Poutine en passant par Pékin.

Le discours de la présidente de la Commission européenne tranche-t-il avec celui de ses prédécesseurs? Cette nouvelle présidence marque-t-elle un tournant pour l'Europe et ses citoyen·nes?

Réponses dans Le Monde devant soi, notre podcast hebdomadaire sur l'actualité politique française et internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales.

Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

 

Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner

Photo: John Thys / AFP

Christophe Carron

Christophe Carron

Alain Frachon

Alain Frachon

Jean-Marie Colombani

Jean-Marie Colombani

Newsletters