Accusé d'agression sexuelle, Biden peut-il être candidat dans l'ère post #MeToo?
Trump 2020

Accusé d'agression sexuelle, Biden peut-il être candidat dans l'ère post #MeToo?

Alors que Joe Bien a réussi à rassembler tout le camp démocrate autour de lui —il a reçu le soutien officiel de ses opposant·es de gauche Warren et Sanders mais aussi celui de Barack Obama— voilà que le serpent de mer des campagnes électorales américaines resurgit: les accusations de harcèlement sexuel.

Tara Reade, une ancienne assistante parlementaire de Biden, l'accuse de l'avoir agressée sexuellement dans un sous-sol du Capitole au printemps 1993. Ces accusations interviennent à un moment où l'ancien VP d'Obama n'a jamais été aussi proche d'un face à face avec Donald Trump, et ce alors que Biden comptait jouer la carte du féminisme en annonçant le choix d'une vice-présidente en juin.

Cette nouvelle affaire renvoie aussi à l'impact du mouvement #MeToo ces dernières années et plus largement à la grande histoire du féminisme aux États-Unis. Quelles conséquences cette accusation peut-elle avoir sur la campagne de Biden?

Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

Photo: Saul LOEB / AFP

Slate.fr

Slate.fr

Newsletters