Le «female gaze» doit réinventer le cinéma
Mansplaining

Le «female gaze» doit réinventer le cinéma

2020, l'année du regard féminin? Le livre d'Iris Brey, Regard féminin - Une révolution à l’écran, a théorisé le «female gaze» et réaffirmé la nécessité de changer la façon de filmer les femmes. Quant à Gaze, la revue en devenir de Clarence Edgard-Rosa, elle participera à une autre forme de narration, pour que jamais plus le point de vue masculin ne soit considéré comme neutre.

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Références:
Le KissKissBankBank de Gaze
On change la façon de filmer les femmes avec Iris Brey, Quotidien, TMC
Le Regard féminin – Une révolution à l’écran, Iris Brey, éditions de l’Olivier
Thelma et Louise (Ridley Scott, 1991)
Titanic (James Cameron, 1997)

Musique: «Warm Sea», Savvier

Photo: Capture écran via Youtube

Thomas Messias

Thomas Messias Prof de maths et journaliste

Newsletters