«La voie de la justice»: «incarné, instructif et nécessaire»
Warner Brosprésente

«La voie de la justice»: «incarné, instructif et nécessaire»

En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La voie de la justice, en salle ce 29 janvier. 

Dans ce podcast, nous analysons ce film qui rend compte de l'injustice du système judiciaire américain et remet en cause la peine de mort, avec en toile de fond le racisme encore très présent dans certains États comme l'Alabama.

À lire aussi, «La voix de la justice, un film nécessaire».

Crédit photo : Warner

Newsletters