Trump contre l'Iran, réaction nationaliste ou tentative de diversion?
Trump 2020

Trump contre l'Iran, réaction nationaliste ou tentative de diversion?

Ce vendredi 3 janvier, Donald Trump a ordonné l'assassinat du général Qassem Soleimani, au cours d'une frappe par drone. Dans la nuit du 7 au 8 janvier, Téhéran a riposté en frappant deux bases militaires américaines en Irak. Après ces représailles, le président américain s'est exprimé sur Twitter«Tout va bien. [...] Nous avons l'armée la plus puissante et la mieux équipée au monde, de loin. [...] Je ferai une déclaration demain matin.»

Cette nouvelle opération contre l'Iran est-elle un moyen pour Donald Trump de détourner l'attention de la procédure de destitution? Cette politique interventionniste va-t-elle à l'encontre de ses principes nationalistes? Quel impact sur la campagne côté démocrate?

Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (Ifri) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'Ifri et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur les tensions entre les États-Unis et l'Iran, vous pouvez (ré)écoutez l'épisode 8 de notre série.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

Photo: Saul LOEB / AFP

Slate.fr

Slate.fr

Newsletters