Attentat de Polytechnique: quand le masculinisme tue
Mansplaining

Attentat de Polytechnique: quand le masculinisme tue

Le 6 décembre 1989 à Montréal, un homme entrait à l'École Polytechnique et abattait 14 femmes parce qu'elles étaient des femmes. Trente ans après, cet acte terroriste est enfin reconnu comme un attentat féminicide. Parce que, loin de ce que colportent les films et certaines chaînes d’information en continu, les hommes blancs sont aussi des terroristes, qui tuent par haine des femmes.

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Références:
Polytechnique (Denis Villeneuve, 2009)
Un 22 juillet (Paul Greengrass, 2018)
«Anders Breivik's chilling anti-feminism», The Guardian
«Médias et responsabilité : le rôle des médias français dans l’islamophobie actuelle», Lallab
«Il y a trente ans à Montréal, le premier féminicide de masse», Le Monde
«Attentat masculiniste de Toronto: ‘Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur’», L'Obs
«The Tallahassee Yoga Shooter Was A Far-Right Misogynist Who Railed Against Women And Minorities Online», Buzzfeed

Musique: «Warm Sea», Savvier

Photo: Polytechnique / IMDB

Thomas Messias

Thomas Messias Prof de maths et journaliste

Newsletters