Pourquoi les États-Unis de Trump font la guerre à l'écologie
Trump 2020

Pourquoi les États-Unis de Trump font la guerre à l'écologie

C’est fait. Lundi 4 novembre, l’administration Trump a officiellement engagé auprès de l’ONU le retrait des États-Unis de l’accord de Paris de 2015. Retrait que le président américain avait annoncé en juin 2017.

On sait qu’aux USA, les climatosceptiques sont un courant puissant de l’opinion. Trump a activement embrassé leur agenda, abrogeant près de soixante-quinze règlements sur la protection de l’environnement, allant de la défense d’espèces et de zones protégées à la baisse des contrôles imposés à un grand nombre d’industries polluantes. Le Congrès a ajouté ses propres lois, comme celle de février 2017, qui autorise les producteurs de charbon à déverser leurs rebuts dans les cours d’eau.  

La présidence Trump semble être une démolition en règle de l’ensemble de la politique environnementale jusqu’alors mise en place aux USA.  Pourquoi de telles décisions sont-elles prises? Pourquoi des mouvements politiques écologistes peinent à émerger? Un président démocrate pourra-t-il inverser la donne?

Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to sign off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (Ifri) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'Ifri et spécialiste des États-Unis et, cette semaine, Christophe Carron, rédacteur en chef de Slate.fr.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

Slate.fr

Slate.fr

Newsletters