Quand les maladies mentales inspirent les séries
Peak TV

Quand les maladies mentales inspirent les séries

Quelle place pour la santé mentale à la télévision? De Carrie Mathison, l'enquêtrice bipolaire de Homeland, à Rachel Bloom, l'héroïne un peu instable de Crazy Ex-Girlfriend, la représentation des maladies mentales et de la thérapie a grandement évolué. A-t-on enfin atteint une représentation honnête de celles-ci dans les séries?

Un mercredi sur deux, Anaïs Bordages et Marie Telling décortiquent sur Slate.fr les tendances et l'actualité des séries TV. Critiques, analyses et coups de cœur, elles montrent comment les séries reflètent la société… et inversement. Peak TV, c'est aussi une newsletter à retrouver tous les quinze jours.

Suivez Slate Podcasts sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Musique: «Arpy (Saeptem PeakTV Megamix)», Dan Henig

Photo: Crazy Ex-Girlfriend (The CW)

Anaïs Bordages

Anaïs Bordages Journaliste

Marie Telling

Marie Telling Journaliste

Newsletters