Le discret discours de Trump pour draguer la droite chrétienne
Trump 2020

Le discret discours de Trump pour draguer la droite chrétienne

Le 23 septembre à l'ONU, Donald Trump a prononcé un discours passé inaperçu, à cause de Greta Thunberg qui tenait le sien le même jour, et de Nancy Pelosi, qui lançait le lendemain la procédure d'impeachment. Dans ce discours, Trump insistait sur l'importance de la liberté religieuse dans le monde et rappelait son inscription dans la Constitution des États-Unis.

Des mots choisis pour toucher la droite chrétienne américaine, un soutien dont il a besoin. Pourtant, entre son passé de jet-setteur, ses nombreux divorces et ses relations adultères, le président est loin d'avoir l'image d'une grenouille de bénitier. Comment arrive-t-il dès lors à fédérer la droite chrétienne? Dans un pays où la devise officielle est In God We Trust, et où on l'on jure sur la Bible, quelle place occupe aujourd'hui la religion sur le plan politique?

Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to sign off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (Ifri) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'Ifri et spécialiste des États-Unis et, cette semaine, Christophe Carron, rédacteur en chef de Slate.fr.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.

Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

Slate.fr

Slate.fr

Newsletters