Les conditions féminines
Transfert

Les conditions féminines

La romancière féministe Benoîte Groult, qui a traversé le 20e siècle et vu la condition des femmes évoluer de l'absence du droit de vote à la loi sur la parité, répondait en 1975 à une interview télévisée, et parlait de son premier mariage. L'homme qu'elle avait épousé était mort au bout de 8 mois. «J'étais veuve, et ça c'est un état social. Étant veuve j'étais une femme, ça y est j'étais épanouie, je me suis mise à travailler avec plus d'ambition et de courage, j'existais. La dignité pour une femme –Jean Foyer notre ancien ministre le disait encore en 73– une femme ne tire sa dignité que du mariage. C'est tout de même monstrueux. Nous ne sommes pas des êtres humains complets si nous ne sommes pas mariés.»

Comment une vie de femme peut-elle être transformée, modelée, voire entravée par un mariage à un homme? Inès raconte son histoire au micro d'Amel Almia, pour Transfert.

Pour suivre nos dernières sorties, rejoignez notre nouveau compte Instagram @SlatePodcasts, ainsi que sur le compte de Transfert.


Cet épisode a été mixé par Jean-Baptiste Aubonnet. La musique est de David Stzanke. Maureen Wilson était à l’édition et à la coordination. Transfert est présenté par Charlotte Pudlowski et produit par Louie Média pour Slate.fr.

Charlotte Pudlowski

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters