Dans «Top Chef», le féminisme va se faire cuire un œuf
Mansplaining

Dans «Top Chef», le féminisme va se faire cuire un œuf

Chaque année, la version française de «Top Chef» illustre de façon édifiante certains mécanismes typiquement masculins. Ne pas faire confiance aux compétences des femmes, ne même pas daigner les écouter, jouer de sa puissance pour effrayer et humilier : cela se passe régulièrement en cuisine, et cela se produit un peu partout. Parce que le talent n’empêche pas d’être une personne contestable.

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Références:
«Top Chef» (M6, 2010-2019)
Certaines femmes (Kelly Reichardt, 2017)
Nora Bouazzouni, Faiminisme, éditions Nouriturfu
Biographie de Charlotte Whitton
«Violences en cuisine : Yannick Alléno, trois étoiles au Michelin, accusé de coups et harcèlement»

Générique: Warm Sea, Savvier

Illustration: Logo Top Chef

Thomas Messias

Thomas Messias Prof de maths et journaliste

Newsletters