Charge mentale: hommes assistés, femmes lessivées
Mansplaining

Charge mentale: hommes assistés, femmes lessivées

Bien avant que l’on se mettre à employer l’expression «charge mentale», les femmes pliaient déjà sous son poids. Un sujet que le cinéma s’est mis à explorer au cours de la dernière décennie, montrant des hommes indignes, qui laissent leurs femmes se tuer à petit feu, consciemment ou non, à force de les contraindre à tout faire et à tout penser… tout cela alors qu’ils sont censés les aimer. 

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Références
La vie domestique (Isabelle Czajka, 2013)
L'économie du couple (Joachim Lafosse, 2016)
Pourquoi tu pleures? (Katia Lewkowicz, 2011)
Emma, «Fallait demander» (9 mai 2017)
Tweet de Rachel Miller (23 février 2016)

Générique : Warm Sea, Savvier

Image: détail de l'affiche du film La vie domestique

Thomas Messias

Thomas Messias Prof de maths et journaliste

Newsletters