En finir avec les bandes de potes
Mansplaining

En finir avec les bandes de potes

Alors que la suite des Petits mouchoirs arrive en mars, c’est le moment de faire un point sur le «film de potes» et sa façon d’idéaliser des amitiés masculines pourtant loin d’être reluisantes. Utilisant le nombre pour asseoir leur domination, se réunissant autour de loisirs et de sports pour mieux se reconnaître entre mâles, les hommes aiment se retrouver en meutes, ce que les réalisateurs trouvent généralement très cool. Les trois Cœur des hommes signés Marc Esposito en sont un exemple plus que révélateur. 

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Générique : Savvier, Warm Sea

Références :
Marc Esposito, Le Cœur des hommes (2003), Le Cœur des hommes 2 (2007), Le Cœur des hommes 3 (2013)
 Guillaume Canet, Les Petits mouchoirs (2010)
 Pierre Desproges, En scène – Théâtre Grévin (1986)
 Yves Robert, Un éléphant ça trompe énormément (1976), Nous irons tous au paradis (1977) Jean-Marie Poiré, Mes meilleurs copains (1989) 

Illustration : Affiche du film Le Coeur des hommes 3

 

Thomas Messias

Thomas Messias Prof de maths et journaliste

Newsletters