Arrêter de se mentir à soi-même
Transfert

Arrêter de se mentir à soi-même

«J'aimerais mieux être malheureux que de connaître cette espèce de bonheur faux et menteur dont vous jouissez ici!» explique un outsider du Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, ce monde où les humains sont désormais conçus en laboratoire et où tous consomment du «Soma», une substance distribuée en fin de journée au travail et qui permet d’accéder au bonheur. 

Le jour où Romain a rencontré Fabrice, il a seulement cru au bonheur. Le dimanche où ils se sont installés sur une pelouse des Invalides à Paris, pour rire et papoter, rien de tout ce qu'il connaissait alors ne ressemblait davantage au bonheur. Ni faux, ni menteur. Comment reconnaît-on un faux bonheur, un bonheur menteur? Cet oxymore a-t-il même un sens? 

Écoutez l'épisode de Transfert, d’Hélène Carbonnel: 

Pour nous envoyer des histoires, écrivez-nous à [email protected]. Et retrouvez l'ensemble des épisodes sur iTunes, sur Soundcloud ou sur Audible

Charlotte Pudlowski

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr