L'histoire d'une course de taxi à plusieurs milliers d'euros
Transfert

L'histoire d'une course de taxi à plusieurs milliers d'euros

Vous vous souvenez de la fable du corbeau et du renard? Le corbeau a un fromage dans le bec et le renard veut le fromage. Il dit au corbeau qu'il est beau gosse et que s'il chante aussi bien que ses plumes sont belles ça doit être quelque chose. Que fait le corbeau? Il se met à chanter. Il perd le fromage et sa dignité. Le renard a gagné un fromage.

C'est une fable sur la naïveté et sur les méfaits de la flatterie.

Mais imaginez que le corbeau soit aussi gagnant que le renard? Parce qu'il a perdu son dîner, mais il a gagné une leçon. Un antidote à la flatterie. C'est comme si Narcisse, avant de dépérir à force de rester des jours et des jours à se contempler dans l'eau du lac, avait bénéficié d'un avertissement: il aurait quand même évité la noyade.

Faut-il se féliciter alors de la leçon enseignée par le renard? Ou faut-il regretter la perte de la naïveté comme la perte de l'innocence? 

De l'utilité de se faire arnaquer

La rouerie peut mener vers ce que le philosophe Michel Lacroix, cité par Psychologies magazine, nomme l'«esprit de naïveté»: «une naïveté d’adulte, qui contient du savoir, du réalisme, de la perspicacité, et aussi la somme de nos déceptions.» Les déceptions ne doivent pas mener au cynisme, à la perte totale de la naïveté,  qui permet selon Lacroix «la confiance, l’émerveillement, la disponibilité, l’enthousiasme.

Elle est le levain de notre vie sociale, amoureuse, artistique. L’art est de savoir doser la part de naïveté que l’on doit introduire dans sa vie pour qu’elle soit riche et créative. On peut la cultiver en préservant sa capacité d’admiration, en s’émouvant devant une oeuvre d’art, ou encore en gardant sa part d’idéalisme dans l’engagement militant.» 

Une arnaque, une méprise, une rouerie peuvent mener à une naïveté raisonnée. 

C'est ce qui est arrivé à Delphine. 

A l'époque, elle était enceinte. Femme forte, elle travaillait beaucoup, elle revenait d'un voyage d'affaires, elle était fatiguée. Ce jour-là elle est montée dans un taxi, et elle s'est laissée bercer par la voix de la conductrice, une femme qui l'a mise à l'aise, une femme qui l'a charmée... Et qui lui a donné une leçon de vie.

Cet épisode de Transfert est signé Sarah-Lou Lepers, réalisé par Charles Trahan. 

Vous avez une histoire que vous souhaitez partager? Ecrivez-nous à [email protected]

Charlotte Pudlowski

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters