Tech & internet / Monde

Pas envie de sortir le chien ? Il y a un drone pour ça

Temps de lecture : 2 min

Alors qu’Amazon semble toujours aussi sérieux avec sa livraison par drone et que Dominos imaginait ce que cela pourrait donner pour ses pizzas, Jeff Myers a eu une autre idée, comme le raconte Mashable:

«Un vidéographe basé à New York a utilisé un drone pour promener son golden retriever. Il montre sur une vidéo que le chien a l’air assez impassible devant son nouveau maître robot et semble plutôt heureux de sortir.»

Si ce concept devrait permettre la fin des promenades-corvées, les soirs d’hiver, sous la pluie, PSFK explique cependant qu’il reste quelques fonctionnalités à développer.

«L’idée semble réalisable si l’on a un chien très bien dressé, comme dans cette vidéo. Mais plus de préparation et de programmation seront nécessaires pour des animaux plus gros ou plus récalcitrants. Il faudra également autre chose qu’un drone pour ramasser les petites surprises laissées par son chien, sur le trottoir. Il y a tellement de choses à prendre en compte quand on veut utiliser un drone pour promener son animal. Mais Jeff Myers prend simplement un concept marrant et montre ce à quoi cela pourrait ressembler si une telle chose pouvait être réalisée aujourd’hui.»

C'est vrai que sur la vidéo, on a plus l'impression que c'est le chien qui promène le drone.

Newsletters

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

En cette période de récession provoquée par la pandémie de Covid-19, il est plus important que jamais de prendre soin de nos smartphones et ordinateurs.

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

L'Université de Californie à San Francisco, une institution de recherche médicale, a payé la rançon pour éviter une cyberattaque du groupe de hackers Netwalker.

Newsletters