MondeEuropéennes 2014

Qui est Udo Voigt, le probable député européen du parti néonazi allemand?

Annabelle Georgen, mis à jour le 25.05.2014 à 22 h 03

Une affiche de campagne d'Udo Voigt lors des municipales à Berlin, en 2011. REUTERS/Tobias Schwarz

Une affiche de campagne d'Udo Voigt lors des municipales à Berlin, en 2011. REUTERS/Tobias Schwarz

D'après les premières estimations, le parti d'extrême droite allemand NPD récolterait 1% des voix, ce qui lui permettrait d'obtenir un siège au Parlement européen. Une victoire qu'il doit à la nouvelle réglementation en vigueur en Allemagne, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe ayant abrogé en février dernier le seuil de 3% qui était en vigueur jusque là.

C'est le Berlinois Udo Voigt, 62 ans, qui devrait représenter le parti néonazi à Bruxelles. Il fait partie de la vieille garde du NPD, parti fondé en 1964 par des nostalgiques du NSDAP. Fils d'un ancien de la SA, Udo Voigt a rejoint les rangs du NPD très jeune, à la fin des années soixante, et a lui-même fait carrière dans l'armée pendant douze ans. Mais en raison de son engagement au sein du parti d'extrême droite, la Bundeswehr refuse de le titulariser quand il en fait la demande en 1984.

Voigt reprend alors des études en sciences politiques et poursuit sa carrière au sein du parti, dont il prend la tête de 1996 à 2011, année où il est battu par son rival Holger Apfel. Suspecté en interne d'avoir des penchants homosexuels, ce dernier a quitté le parti en décembre dernier et s'est désormais reconverti dans la restauration. La défaite d'Udo Voigt ne l'a toutefois pas privé de ses soutiens au sein du parti, ce qui lui a permis de revenir sur le devant de la scène pour les élections européennes.

Udo Voigt est surtout connu en Allemagne pour ses dérapages verbaux et ses prises de position radicales, qui lui ont valu plusieurs condamnations pour incitation à la haine raciale. En 2007, interviewé par la chaîne de télévision ARD, il avait déclaré qu'«au maximum, 340.000 personnes étaient mortes à Auschwitz» et réclamé la restitution des territoires allemands perdus en 1945.

Comme le rappelait récemment Die Welt, il avait aussi provoqué un tollé en 2010 en prononçant un discours dans lequel il encensait les crimes commis par la Waffen SS à l'occasion du 65ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.

Il a d'ailleurs été condamné ce mois-ci par un tribunal berlinois à une peine d'un de prison avec sursis assortie d'une mise à l'épreuve, comme l'a rapporté la Süddeutsche Zeitung, pour avoir autorisé la diffusion d'une affiche raciste pendant la Coupe du monde de 2006, sur laquelle était représenté le maillot du joueur de foot noir Patrick Owomoyela, alors membre de l'équipe nationale allemande, accompagné du slogan suivant:

«Blanc – pas seulement la couleur d'un tricot – Pour une vraie équipe NATIONALE»

La campagne menée par Udo Voigt pour les élections européennes a surfé sur les thèmes de prédilection du NPD. Parmi les slogans choisis cette année: «Des sous pour la mamie, pas pour les roms», «Maria plutôt que la charia», «Bon vol de retour», «D-Mark plutôt que faillite de l'euro».

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (342 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte