Santé / Life

Que cherchent les femmes enceintes sur Google?

Temps de lecture : 2 min

Pregnant profile IV / Mahalie Stackpole via Flickr CC License by
Pregnant profile IV / Mahalie Stackpole via Flickr CC License by

Le New York Times a réalisé une infographie qui présente les thèmes de recherche Google les plus associés à la grossesse dans plusieurs pays. Obtenus grâce à l'analyse des données du programme publicitaire de Google, Google AdWord, ces résultats rendent visible s'il était besoin que les préoccupations des femmes enceintes sont communes quel que que soit le pays ou la culture concernés: dormir, perdre du poids, éviter les vergetures, ne plus vomir et avoir des relations sexuelles.

source: New York Times

L'article ne contient en revanche pas d'exemple pour la France.

Voici ce que donne, selon une méthode un peu différente de celle du New York Times, une recherche similaire avec des expressions comme: «Comment ____ pendant la grossesse», les tirets étant comblés par le moteur de recherches de Google, qui suggère des résultats qui «reflètent les activités de recherche des internautes», et dépendent aussi en partie de votre propre historique web (c'est le principe de la saisie semi-automatique du moteur de recherches, expliqué en détail ici).

Là encore les questions les plus populaires sont liées au sommeil, au poids, à l'alimentation et à l'apparence.

La deuxième question posée à Google par le New York Times concerne les restrictions imposées aux femmes enceintes: alimentation et alcool principalement. Quelques spécificités locales ressortent de cette comparaison internationale: les Australiennes se demandent si elles peuvent manger du bacon, de la crème fraîche ou de la féta, les Britanniques si elles peuvent manger des cheesecakes et de la mayonnaise, les Singapouriennes de l’ananas, les Indiennes des bananes et de la papaye, etc.

Source: New York Times

La recherche en France révèle elle aussi quelques particularismes: après le fait de savoir si une femme enceinte peut faire l'amour, les questions les plus populaires concernent les restrictions aimentaires, à commencer par les moules et le foie gras.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Faut-il laisser ses enfants jouer dans la terre pour qu'ils tombent moins malades?

Faut-il laisser ses enfants jouer dans la terre pour qu'ils tombent moins malades?

Ça dépend de la qualité de la terre.

Vous pratiquez certainement le «bronzage habillé» sans le savoir

Vous pratiquez certainement le «bronzage habillé» sans le savoir

L'absence de sable et d'eau salée ne protège pas des UV.

Une seule cuite pourrait nuire à votre sommeil

Une seule cuite pourrait nuire à votre sommeil

Le binge-dringing peut modifier vos gênes.

Newsletters