Monde

L’armée américaine n’a pas réussi à reprendre un silo de lancement de missiles nucléaires

Temps de lecture : 2 min

Mais ne paniquez pas (trop), ce n’était qu’un test.

Fastfission via Wikimedia Commons.
Fastfission via Wikimedia Commons.

Des forces de sécurité américaines d’une base de missiles nucléaires ont échoué lors d'un exercice l’été dernier, selon une information de l’agence de presse américaine AP, qui a obtenu un rapport interne de l’Air Force:

«Elles n’ont pas réussi à reprendre le contrôle d’une arme nucléaire assez vite.»

Lors de cet exercice, une équipe de la 341e unité de missiles stratégiques de la base de Malmstrom (Montana) devait récupérer un silo à missiles, où se trouvait un missile à tête nucléaire Minuteman 3.

Interrogé par AP, le lieutenant-colonel John Sheets, porte-parole de l’Air Force Global Strike, n'a pas voulu donner plus d’informations :

«Nous ne pouvons pas dévoiler les détails du scénario ou les tactiques utilisées. En raison de leur caractère sensible, cela compromettrait notre sécurité.»

Il a cependant ajouté que toutes les actions correctives présentées dans le rapport obtenu par AP ont depuis été mises en place. Deux mois après cet échec, un autre test s’est déroulé, cette fois-ci sans encombre.

Si jamais des terroristes parvenaient à se servir de ce type de missile, ils pourraient atteindre une cible jusqu’à 9.600 kilomètres. Ce qui donne cela.

Newsletters

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

La vie communautaire de ce petit village sicilien a poussé les habitants à construire un réseau d'entraide et de prévention.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Naufrage meurtrier au large de Calais, manifestations en Martinique, 49e édition des American Music Awards… La semaine du 20 au 26 novembre 2021 en images.

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

L'élection à la tête de l'organisation d'un général émirati visé par une plainte en France pour torture vient rappeler les nombreux détournements de cette police intergouvernementale, notamment dans l'utilisation des notices rouges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio