Monde

Kim Jong-Un n'a finalement peut-être pas fait fusiller son ex

Temps de lecture : 2 min

La jeune femme viendrait de faire une apparition à la télévision nord-coréenne.

April 24, 2014 // REUTERS/KCNA
April 24, 2014 // REUTERS/KCNA

En fait, non. Le dictateur Kim Jong-Un n'aurait pas fait fusiller son ancienne petite amie, annoncent aujourd'hui bon nombre de médias internationaux. La jeune femme aurait fait une apparition télévisée, «donnant un discours à un rassemblement d'artistes du régime», dans la capitale du pays, Pyongyang, rapporte The Telegraph. Hyon Song-Wol aurait même «exprimé sa gratitude» envers le dirigeant nord-coréen.

En août 2013 pourtant, un journal nord-coréen «très proche des services de renseignements du pays» -mais peut-il en être autrement là-bas?-, précise encore The Telegraph, avait déclaré que cette chanteuse très populaire (interprète de «I Love Pyongyang» et du fameux «Excellent Horse Like Lady» dans lequel elle vante les mérites du travail en usine) avait été exécutée avec 11 autres artistes, membres d'une même formation, l'Unhasu Orchestra.

Ces derniers étaient accusés par le régime «d'avoir violé les lois anti-pornographie du pays», écrivions-nous alors, en filmant leurs ébats pour ensuite les commercialiser. En plus de cette sextape supposée, un autre chef d'accusation pesait sur leurs épaules, précisions-nous aussi:

«Certains d’entre eux possédaient également des Bibles, ce qui peut être considéré comme une circonstance aggravante.»

Il y a une dizaine d'années, Hyon Song-Wol avait eu une aventure avec Kim Jong-Un. «Cependant, rappelle The Independent, le père de Jong-Un et leader d'alors Kim Jong-Il n'approuvait pas cette relation et a forcé son fils à y mettre un terme.»

L'annonce de l'exécution de la jeune femme dans les médias occidentaux avait été jugée par le régime comme l'oeuvre de «psychopathes», à chercher du côté du pays voisin, en Corée du Sud.

De la même façon qu'à l'époque, il était extrêmement difficile de confirmer la mort de l'ex de Kim Jong-Un, il est tout aussi compliqué d'être absolument certain de son retour d'entre les morts. Les plus folles rumeurs circulent sur la Corée du Nord, pays le plus verrouillé au monde, où le culte du chef est permanent, et qui suscite donc bon nombre de fantasmes et de fausses informations, qu'il est extrêmement difficile, de fait, de vérifier. Par exemple, le fait que le dictateur oblige tous les nord-coréens à avoir la même coiffure. Ou le fait que son oncle avait été dévoré par 120 chiens -information découlant d'un tweet satyrique...

Ca va tellement loin que chez Slate, nous avons imaginé les cinq (fausses) nouvelles qui pourraient bientôt venir de Corée du Nord. On vous laisse lire, et on vous invite donc à la plus grande prudence dès qu'il est question de ce régime.

Newsletters

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

Selon des experts, elles seraient davantage susceptibles de faire l'objet d'enquêtes de la part des autorités.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Manifestations contre l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade qui autorisait l'avortement aux États-Unis, dérèglements climatiques, et début des départs en vacances... La semaine du 25 juin au 1er juillet en images.

À 86 ans, elle devient la doyenne mondiale des hôtesses de l'air

À 86 ans, elle devient la doyenne mondiale des hôtesses de l'air

Bette Nash, qui a commencé à voler en 1957, détient aussi la plus longue carrière en tant qu'agent de bord. Elle fêtera ses 65 ans de vol cet automne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio