Sciences / Monde

Le changement climatique a déjà causé la chute d’un Empire (en Egypte)

Temps de lecture : 2 min

Des vestiges de l'Empire d'Akkad / Bertramz via Wikimedia Commons CC Licence By
Des vestiges de l'Empire d'Akkad / Bertramz via Wikimedia Commons CC Licence By

Le dérèglement climatique a-til changé le cours de l'Histoire? Selon un article qui sera publié dans l’édition de juin du Journal of Archaeological Science, le changement climatique a profondément influencé l'histoire de l'Egypte ancienne.

L’archéologue Sturt Manning de l’université de Cornell et une équipe de scientifiques de différents pays ont étudié des échantillons de cernes d’arbre trouvées dans une vieille boîte à cigare, raconte Archaeology.org. Ces échantillons viennent d’un cercueil égyptien. Sturt Manning a également examiné du bois provenant de bateaux funéraires, enterrés près de la pyramide de Sésostris III.

Linda Glaser explique sur le site de l’université de Cornell:

«Les échantillons ont montré une étrange petite anomalie qui date de l’an 2200 avant J.C. Les recherches ont suggéré un évènement aride et court à cette période.»

L’université américaine cite Sturt Manning pour expliquer ce que cela signifie:

«Cet épisode climatique a eu pour conséquence des implications politiques majeures. Il y a eu juste assez de changements au niveau du climat pour bouleverser les ressources de nourriture et d’autres infrastructures, ce qui a probablement mené à la chute de l’Empire d’Akkad, et affecté l'Ancien Empire égyptien et un certain nombre d’autres civilisations.»

Et en ce qui concerne les conséquences, l’universitaire n’est pas rassurant:

«Ces cernes montrent le type de changement climatique rapide que nous et certains législateurs craignons. Cela prouve que le changement climatique n’a pas besoin d’être aussi catastrophique qu’un retour à l’Age de Glace pour faire des ravages. Nous sommes exactement dans la même situation que les Akkadiens. Si quelque chose modifiait soudainement le modèle standard de production de nourriture dans de grandes régions américaines, ce serait un désastre.»

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Nous sommes les moins nombreux, mais les plus gênants.

«Je jalouse un peu mes amies qui jouissent sans problème en cinq minutes chrono»

«Je jalouse un peu mes amies qui jouissent sans problème en cinq minutes chrono»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Sandra, une trentenaire qui arrive à jouir seule, mais pas avec ses partenaires.

Newsletters