HistoireMonde

Le négationnisme dans le monde: 54% au courant de l'holocauste, un tiers pense que tout ça est exagéré

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 15.05.2014 à 11 h 05

Shoah memorial / AntoineMeu via Flickr CC License By

Shoah memorial / AntoineMeu via Flickr CC License By

Seul un tiers de la population mondiale pense que le génocide de la population juive par l’Allemagne nazie est décrite fidèlement par les historiens, selon un sondage de grande ampleur auprès de 53.000 personnes vivant dans plus de 100 pays (couvrant près de 86% de la population mondiale), mené par l’institut First international resources pour l'Anti Defamation Ligue (ADL), ONG luttant contre l'antisémitisme basée aux Etats-Unis. 

Et encore ces chiffres ne concernent-ils que les 54% de répondants qui ont entendu parler de l’holocauste, explique The Atlantic qui détaille ces résultats.

Ces résultats varient beaucoup par grande région du monde. Bien entendu, en Europe, une très large majorité des répondants ont entendu parler du génocide. Cependant, si en Europe de l’Ouest ils sont 77% à y «croire», ce taux tombe à 57% en Europe de l’Est. La connaissance de l’histoire européenne récente est sans surprise moins répandue hors du continent: au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, regroupés dans la même grande zone, un peu moins de 40% des individus sont au courant du génocide, et seulement 8% d’entre eux pensent que sa description est fidèle aux événements.

En Asie, 44% des gens ont entendu parler de l’holocauste, 23% y «croient». Encore moins en Afrique subsaharienne (24% au courant, 12% croient que la description est fidèle aux événements).

Source: The Atlantic

Si on s’intéresse à présent aux ventilations des résultats par groupe religieux, on observe une forte propension au doute, sinon au négationnisme radical, chez les hindouistes et les musulmans. Ce qui est frappant, c’est que ce sont les anciennes générations qui doutent le plus chez les premiers, et les plus jeunes chez les seconds.

Chez les musulmans âgés de moins de 65 ans, un sur deux considère que le nombre de juifs tués a été très exagéré et 10% estime que l’holocauste est un mythe. Même proportion chez les hindouistes de la même tranche d’âge, mais ici les plus âgés doutent beaucoup plus du nombre de morts (66%), alors que les musulmans âgés ne sont «que» 33% à le penser.

Source: The Atlantic

On peut lire d’autres résultats sur le site du sondage, car il s’agit d’une étude beaucoup plus générale sur «les attitudes de la population vis-à-vis des juifs», et la Seconde Guerre mondiale n’occupe qu’une partie du questionnaire.

Concernant les préjugés associés à l’antisémitisme, comme le fait de penser que les juifs sont plus loyaux à Israël qu’à leur pays, qu’ils ont plus d’influence dans les affaires et dans la finance ou qu’ils se sentent supérieurs, 26% des répondants estiment que 6 des 11 phrases testées sont «probablement vraies». Ce score culmine à 74% des personnes interrogées dans la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. La zone géographie semble être un meilleur prédicteur de l'antisémitisme que la religion puisque le score est de 49% quand on regarde la catégorie «musulmans».

Il est de 37% en France. 

Source: global 100
Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte