Monde / Économie

Un projet de train à grande vitesse Chine-Etats-Unis?

Temps de lecture : 2 min

Peut-être pas pour tout de suite

Un train à grande vitesse chinois Jason Lee / Reuters
Un train à grande vitesse chinois Jason Lee / Reuters

Ce projet ferroviaire a pour surnom «Chine-Russie-Canada-Amerique» selon le Guardian, il parcourerait 13.000 km et relierait la Chine aux Etats-Unis en deux jours. Partant du nord-est de la Chine, le train passerait par la Sibérie, emprunterait un tunnel de 200 kilomètres sous le Pacifique par le détroit de Béring pour rejoindre l’Alaska, le Canada et enfin, les Etats-Unis. Pour mémoire, le tunnel sous la Manche, l’un des plus longs du monde, fait 50 kilomètres.

Ce projet fou a été annoncé par le Beijing Times, relayant les propos d’un expert ferroviaire de l’académie chinoise d’ingénierie. Il ne s'agit manifestement pas d'un projet très avancé. On ignore si la Chine a consulté les pays qui seraient traversés. «Des discussions» à son sujet seraient en cours, affirme l'expert chinois sans plus de précision.

Selon le China Daily, la technologie est déjà au point et sera utilisée pour relier la province de Fujian au sud-est de la Chine à Taiwan. La Chine prendrait à sa charge la construction de la ligne. L’histoire de dit pas combien coûtera le billet.

Régulièrement envisagé depuis 1905, lorsqu'un ingénieur français en proposa l'idée au tsar de Russie, le projet d'un tunnel sous le détroit de Béring a refait surface, si on peut dire, en 2007 à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis. Mais à l'époque, la question se posait de son financement: un point qui, lui au moins, semble être réglé.

Newsletters

Besoin de soleil ?  Cap sur la Martinique

Besoin de soleil ? Cap sur la Martinique

Oubliez la grisaille et les jours d’isolement en métropole et profitez du mois de décembre pour vous évader au-delà des mers sans franchir de frontière.

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce...

L'Europe ne protège pas suffisamment ses citoyens de la pollution de l'air

L'Europe ne protège pas suffisamment ses citoyens de la pollution de l'air

En 2018, la pollution a causé la mort prématurée de 417.000 individus sur le continent.

Newsletters