Lu, Vu & EntenduMonde

1696 sous-vêtements trouvés dans le métro de New York

Slate.fr, mis à jour le 08.05.2014 à 9 h 57

Les usagers du métro de Big Apple transportent et perdent à peu près tout ce qui est imaginable.

Une rame de métro à New York REUTERSEric Thayer

Une rame de métro à New York REUTERSEric Thayer

Les 5 millions de personnes qui prennent tous les jours le métro de New-York perdent beaucoup d’objets dont certains sont parfois totalement inattendus. Pas seulement des gants et des écharpes. Les statistiques que vient de rendre publiques la Metropolitan Transport Authority sont assez incroyables et montrent que les usagers du métro de Big Apple transportent à peu près tout ce qui est imaginable sous-terre. Ainsi, les autorités des transports ont retrouvé 1696 sous-vêtements et dans un registre très différent classé dans une armoire baptisée «juif» une collection de Téfiline, les phylactères rituels utilisés par les religieux pendant leurs prières…

Le site américain Fastcompany a fait une série d’infographies étonnantes sur ce qu’on retrouve dans le métro new-yorkais, des répondeurs téléphoniques aux chaises roulantes en passant par plus de 28 000 téléphones portables, une prothèse de jambe, un tuba, un vrai diamant de fiançailles dans son coffret, une mallette remplie de sex-toys ou un lapin vivant !

On peut y ajouter des pompes à insuline, des violons, des guitares, des trompettes, des machines à air conditionné, des appareils photos, des poussettes, des clubs de golf, des vélos, des jumelles, des skis… Une vraie photographie instantanée du mode de vie du début du XXIème siècle dans une grande métropole.

«Nous retrouvons même à peu près chaque semaine des dentiers» déclare William Bonner qui dirige le bureau des objets trouvés du New York City Transit (les transports de la ville de New York) qui dans sa caverne d’Alibaba de la station de la 34ème rue détient 161 409 objets. «Comment peut-on perdre ses dents ?» s’interroge-t-il ? Et comment on peut perdre ses sous-vêtements à moins d’avoir selon Fastcompany… des relations sexuelles dans les couloirs du métro.

Et le plus incroyable est qu’une grande partie de ce qui est perdu est retrouvé. Le bureau des objets trouvés s’enorgueillit d’annoncer que 60% de ce qui lui est réclamé est restitué. «Nous sommes les plus performants dans le pays (les Etats-Unis) et peut-être dans le monde» explique Melissa Gissentanner de la Metropolitan Transport Authority.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte