Partager cet article

L'Eglise a défroqué 848 prêtres en dix ans pour pédophilie. Soit 0,2% d'entre eux...

Chrétiens / dans Atlas des Croisades, Jonathan Riley-Smith via Wikimedia Commons CC License By

Chrétiens / dans Atlas des Croisades, Jonathan Riley-Smith via Wikimedia Commons CC License By

848. C’est le nombre officiel de prêtres défroqués par l’Eglise ces dix dernières années pour avoir abusé d’enfants. Le Vatican révèle pour la première de telles données. Un chiffre qui fait un peu peur. Mais l’Eglise catholique compte un peu plus de 414.000 prêtres à travers le monde. Cela veut donc dire qu'environ 0,2% d’entre eux ont été expulsés de l’institution en raison d’actes pédophiles.

Néanmoins, tous les prêtres soupçonnés et accusés d’abus sexuels sur des mineurs n’ont pas subi le même sort. Si 848 ont été l’objet de cette «expulsion», de nombreux autres y ont échappé. En effet, depuis 2004, des soupçons sérieux se sont portés sur plus de 3.400 prêtres, expose Associated Press, citée par The Wire. A peine un quart d’entre eux ont finalement été bannis de l’Eglise.

Les 2.572 autres ont simplement été isolés:

«Ils ont été placés dans un lieu où ils n’ont aucun contact avec les enfants.»

Cette quasi impunité avait été dénoncée par les Nations unies en février dernier. Le Comité pour les droits de l’enfant affirmait d’ailleurs que de nombreux prêtres coupables continuaient à côtoyer des enfants, en étant transférés «de paroisse en paroisse»:

«La pratique de la mobilité des auteurs de sévices a permis à de nombreux prêtres de rester en contact avec des enfants et de continuer à les abuser.»

Le rapport délivré récemment par l’Eglise fait donc suite à ces reproches. Mais comme le précise The Wire, «un chiffre crucial» ne figure pas parmi ceux fournis par le Vatican: les prêtres défroqués ont-ils été poursuivis en justice? Et qu’en est-il des autres? C’est seulement depuis 2010 que les évêques qui prennent connaissance d’abus sexuels sont censés dénoncer les prêtres coupables à la police. Les chiffres fournis par l'Eglise continuent-ils de cacher des cas d'agressions sexuelles?

 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte