Partager cet article

Gene Robinson, premier évêque ouvertement gay de l'Église épiscopale, divorce de son mari

Gene Robinson lors d'un petit-déjeuner de Pâques à la Maison Blanche le 14 avril 2014. REUTERS/Jonathan Ernst.

Gene Robinson lors d'un petit-déjeuner de Pâques à la Maison Blanche le 14 avril 2014. REUTERS/Jonathan Ernst.

Le premier évêque de l'Eglise épiscopale américaine ouvertement homosexuel divorce de son mari et partenaire de 25 ans. L'évêque Gene Robinson, dont l'élection en 2003 a entraîné une division dans l'Eglise anglicane, a annoncé son divorce dans un email au diocèse du New Hampshire, où il a officié pendant neuf ans avant de prendre sa retraire en 2012, rapporte l'Associated Press.

Robinson a également écrit un article sur son divorce dans le Daily Beast. S'il souligne que «les détails de [sa] situation vont rester privés, comme il se doit», il affirme sa volonté d'être «aussi ouvert et honnête dans cette décision qu'[il l'a] été dans d'autres moments importants de [sa] vie». L'évêque à la retraite écrit:

«C'est au moins un petit réconfort pour moi, en tant que militant pour les droits et le mariage homosexuels, de savoir que les couples gays et lesbiens sont soumis aux mêmes complications et difficultés que les couples hétérosexuels. Nous avons tous l'intention sincère, quand nous formons nos vœux de mariage, d'accomplir l'idéal de "jusqu'à ce que la mort nous sépare". Mais nous n'arrivons pas tous à continuer jusqu'à ce que la mort nous sépare vraiment.

Ma foi dans le mariage n'est pas affectée par le fait de divorcer de quelqu'un que j'ai aimé pendant très longtemps, et continuerai à aimer après notre séparation. L'amour peut durer, même si un mariage s'arrête. Cela prendra beaucoup de travail, beaucoup de tristesse et une bonne dose d'espoir pour y arriver. Et c'est ici que ma foi entre en jeu.»

Robinson a été ordonné prêtre en 1973 et a révélé publiquement son homosexualité en 1986 quand il a divorcé de sa femme. «Depuis, il parle ouvertement du prix qu'il a payé sous le regard de l'opinion publique, rapporte Religion News Service. Il a suivi un traitement pour alcoolisme il y a quatre ans.»

Robinson a rencontré son futur mari un an après avoir divorcé et ils ont emménagé ensemble rapidement. Les deux hommes se sont unis au cours d'une union civile dans le New Hampshire en 2008, qui est ensuite devenu un mariage légal en 2010. Il n'est plus le seul évêque ouvertement homosexuel de l'Eglise épiscopale depuis que l'évêque Mary D. Glasspool a été consacrée en 2010.

Daniel Politi

Traduit par G.F.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte