Sciences / Monde

Vous avez choisi la combinaison «Tron» des astronautes qui iront sur Mars. Enfin, presque.

Temps de lecture : 2 min

La partie supérieure du look de la combinaison choisie par les internautes. NASA
La partie supérieure du look de la combinaison choisie par les internautes. NASA

Les internautes avaient jusqu’au 15 avril pour voter et choisir la couche supérieure de la nouvelle combinaison des astronautes de la Nasa. Avec 233.431 votes, 63% des suffrages, celle qui avait été baptisée «Technology» remporte la compétition. Elle a été préférée, mercredi, au design de la combinaison surnommée «Biomimétisme», qui s’inspirait de certaines propriétés luminescentes de poissons, et une troisième option appelée «Tendance de société».

Comme le rappelait le Figaro au moment de l’ouverture des votes, elle faisait beaucoup penser au personnage de Buzz L’Eclair dans Toy’s Story. Le look «Technologie» semble tout droit sorti, lui aussi, de Hollywood avec des réminiscences de Tron, et il va être progressivement intégré à la structure prototype (pour laquelle les internautes n'ont pas eu leur mot à dire) en cours de conception puis testé à partir de novembre 2014.

Ces tests (chambre à vide, piscine) permettront de mesurer si cette combinaison peut supporter les conditions de vie dans l’espace. Une autre série de mesures sera conduite au centre Johnson qui imite la surface de Mars et servira à évaluer la mobilité et le confort de la combinaison. A la fin, cette série guidera à la conception du Z-3, plus proche du futur spacesuit.

Car le Z-2 n’ira jamais dans l’espace. Il n’existe que pour les tests au sol. Pour aller dans l’infini et au-delà, il faut en effet ajouter des protections thermiques ainsi que des composants ultra performants contre les radiations qui ne sont pas nécessaires à ce stade de la conception. Z-2, c’est un peu pour la frime. Mais la Nasa est prête à tout pour sa comm’. Et tenter de ranimer un peu la flamme de l'exploration spatiale au pays du programme Apollo.

Un tiers des Américains croient toujours que des missions d'exploration spatiale vers d'autres planètes existera d'ici 2064. Mais ils ne sont pas prêts à dépenser le budget nécessaire pour y parvenir. Ils sont en phase avec les coupes budgétaires imposées par l'administration américaine ne laissent entrevoir de nouveaux vols habités de la Nasa (hors Station spatiale internationale) que dans de nombreuses années.

Slate.fr

Newsletters

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Y., une jeune femme qui s'interroge sur la véritable nature de la relation qu'elle vit avec son sexfriend.

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

Ruth aime les statues, mais plus que vous l'imaginez. Le type d'attirance qu'elle ressent s'appelle du pygmalionisme (ou de l'agalmatophilie, au choix).

Pourquoi la sonde Parker ne va pas fondre près du Soleil

Pourquoi la sonde Parker ne va pas fondre près du Soleil

La sonde solaire de la Nasa est parti en direction de l'étoile ce 12 août.

Newsletters