Science & santéMonde

«Est-ce que la baleine a explosé», et l'histoire des baleines qui explosent

Slate.fr, mis à jour le 01.05.2014 à 12 h 43

Depuis que cette baleine bleue a échoué sur les côtes de Terre-Neuve, près de la ville de Trout, les Internets sont en émoi. Forcément, il y a risque d’explosions, rappelle MaxiSciences: quand une baleine s'échoue et meurt, son corps se décompose, produisant une énorme masse de gaz qui s’accumule dans le corps de l’animal. Au bout d’un moment, la situation devient explosive. Et il faut parfois aider la nature pour contrôler le danger que peut représenter l'animal. Alors ça passionne. 

Il y a cette page «Est-ce que la baleine a explosé». A l'heure où ces lignes sont écrites, non. Et il faut lire ce court billet de The Atlantic, qui retrace l’histoire de ces explosions plus ou moins contrôlées de baleines depuis celle qui a été dynamitée dans l’Oregon en 1970 et comment les vidéos de ces phénomènes cartonnent sur YouTube.

Mais tout ne prête pas à rire dans cette histoire. Début avril, nous apprend Radio-Canada, neuf autres baleines bleues ont été retrouvées mortes au large de la côte sud-ouest de Terre-Neuve, prise au piège dans les glaces. Or la grande baleine bleue, le plus grand de tous les animaux ayant vécu sur notre planète (les adultes mesurent entre 21 et 28 mètres, pèsent entre 90 à 109 tonnes) est une espèce en péril. Pêches et Océans Canada estime qu'il n'en reste qu'environ 250 dans l'Atlantique Nord-Ouest. La mort de neuf spécimens est un coup dur pour l'espèce.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte