C'est dans l'actuMonde

Jean-Paul II canonisé, est-ce que cela change notre calendrier?

Camille Jourdan, mis à jour le 28.04.2014 à 9 h 43

Le pape devenu saint, les Jean-Paul vont-ils enfin avoir un jour à eux?

Jean-Paul II en juin 2003. REUTERS/Dylan Martinez

Jean-Paul II en juin 2003. REUTERS/Dylan Martinez

Dimanche 27 avril, Jean-Paul II et Jean XXIII ont été canonisés. Autrement dit, les deux papes sont devenus des «saints», au sens catholique du terme. La saint Jean existait déjà, mais pas la saint Jean-Paul. Comme on fête les Mathilde le 14 mars, les André le 30 novembre ou les Zita le 27 avril, va-t-on maintenant célébrer les Jean-Paul?

Oui, ou tout au moins les catholiques pratiquants.

Par définition, un «saint» a droit à un culte dans le monde entier, à une date précise. Tous les prénoms qui figurent dans nos calendriers sont ceux de saints, qui ont été canonisés. Mais il faut différencier les calendriers confessionnels, et ceux que l’on trouve dans le commerce, où tous les saints ne sont pas inscrits.

Des milliers de saints, 365 jours dans l’année

Depuis les débuts du catholicisme, des dizaines de milliers de personnes ont été hissées au rang de saints. Tous figurent dans le martyrologe romain, livre de référence. Les fidèles ne sont pas obligés de célébrer tous les saints du martyrologe. C’est d’ailleurs impossible: chaque jour, il y en a des dizaines.

D'autres calendriers confessionnels reprennent certains des saints inscrits au martyrologe. Le calendrier romain général, «calendrier officiel de l'Eglise» révisé pour la dernière fois par Vatican II en 1970, répertorie environ 200 «saints conseillés», célébrés aux mêmes dates dans le monde entier. Les autres jours, les différentes autorités catholiques locales peuvent choisir parmi les saints du martyrologe d'autres saints plus locaux pour lesquels ils prieront. C'est ainsi que le 3 janvier, en France seulement, on fête les Geneviève.

Jean-Paul II va donc être inscrit au martyrologe. Il est le premier Jean-Paul à être canonisé. Jusqu'à présent, il n'y avait donc pas de «Saint Jean-Paul» (même si certains calendriers indiquaient la date du 27 décembre). Mais à partir du 27 avril, il en existera une, partout dans le monde.

Ce jour-là sera l’occasion de souhaiter «bonne fête» aux Jean-Paul.

A quelle date précisément? Traditionnellement, c’est la date de la mort qui est choisie, à savoir le 2 avril pour le pape. Mais la date de canonisation peut également être sélectionnée, ou une autre.

Finalement, voici les dates choisies, selon La Croix[1]:

  • Saint Jean XXIII sera fêté le 3 juin, date anniversaire de sa mort en 1963 
  • Saint Jean-Paul II sera fêté le 22 octobre, jour anniversaire de l’inauguration de son pontificat, en 1978

A priori, pas de changement dans l’almanach du facteur

Que va-t-il advenir des Elodie et des Salomé, que l'on célèbre déjà ce jour-là? Pas d’inquiétude pour elles, le 22 octobre sera tant la saint Elodie, la saint Salomé que la saint Jean-Paul. Aux pratiquants de choisir de célébrer l’un et/ou l’autre. Quant aux non-pratiquants, qui aiment juste offrir des fleurs pour dire «bonne fête», ils pourront se montrer généreux avec Elodie et/ou Salomé et/ou Jean-Paul.

Le problème? Possible qu’on oublie la fête de Jean-Paul. Souvent, si l’on pense à souhaiter une bonne fête à ses proches, c’est parce qu’on a vu, lu ou entendu que c’était précisément aujourd’hui. Le calendrier accroché au bureau ou la météo de la veille à la télé nous le rappelle. Mais dans ces calendriers, un jour = un prénom.

Quel prénom privilégier? Les saints qui figurent sur les calendriers non confessionnels sont les mêmes depuis des années. Le saint le plus récemment inscrit est Thérèse de Lisieux, canonisée en 1925 (et fêtée le 1er octobre). L’almanach du facteur ou les agendas que l’on trouve dans le commerce ne sont pas réactualisés au fil des canonisations. Ils ont une liste fixe de saints qui ne change pas. Comment pourraient-ils inscrire sur quelques pages toutes les fêtes à célébrer en l’honneur des canonisés?

Ces calendriers commerciaux s’inspirent donc des calendriers confessionnels, mais ne peuvent pas les reproduire fidèlement. Il paraît donc peu probable que «Jean-Paul» soit inscrit dans l’almanach du facteur 2015, ou dans votre agenda scolaire 2014-2015. A moins que, vu la popularité du pape, cela devienne un argument commercial.

Camille Jourdan

L'explication remercie Bernard Lecomte, écrivain et journaliste spécialiste de la papauté, et Paul Chopelin, maître de conférences en histoire moderne à l'université Lyon 3.

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

[1] Article mis à jour avec les dates de la saint Jean-Paul II et de la saint Jean XXIII. Retourner au texte

Camille Jourdan
Camille Jourdan (139 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte