Science & santéMonde

Que sont ces cercles géants de béton construits par les Nazis ?

Grégor Brandy, mis à jour le 10.04.2014 à 11 h 52

Fastboy via Wikimedia Commons CC Licence by

Fastboy via Wikimedia Commons CC Licence by

Dans le petit village de Liinakhamari, dans la région de Mourmansk, au Nord Ouest de la Russie, près de la frontière avec la Finlande, on peut apercevoir des cercles géants, construits par les nazis, pendant la Deuxième Guerre Mondiale, près de la mer de Barents.

Pendant près de 60 ans, ils sont restés confidentiels. Depuis, ils fascinent les conspirationnistes, pour les différentes histoires qui lui sont associées.

L’un des blogs de Gizmodo, Sploid raconte que pour certains de ces conspiratonnistes, ces cercles servaient de bases de lancement pour les ovnis nazis, depuis capturés par les Etats-Unis ou l’URSS. On n’a cependant jamais trouvé la moindre preuve que ces ovnis aient jamais existé, ce qui semble surprenant pour Jesus Diaz, qui explique que les nazis avaient pour habitude de documenter toutes leurs recherches.

Pas une excuse pour certains qui continuent de rapporter que l'un des ces appareils était «La Cloche» ou «Die Glocke» en allemand, un projet développé par les nazis, en Pologne. La légende dit que l’appareil était tellement puissant que le projet s'était terminé avec le meurtre de près de 60 scientifiques travaillant dessus.

«Die Glocke – son nom de code pour les nazis – était un objet en métal dont la taille était d’environ quatre mètres. Selon un journaliste polonais, auto-proclamé historien militaire, et qui se base sur le témoignage d’un général SS, la Cloche contenait deux cylindres en plomb qui tournaient dans des sens contraires. Ces cylindres contenaient un métal liquide, le Xerum 525, qui ressemblait à du mercure mais qui virait au violet quand la machine était en marche, ce qui consommait énormément d’électricité. Une fois activée, personne n’explique vraiment ce qu’elle faisait, à part tuer les hommes et les animaux autour d’elle en les désintégrant. Certains disent même qu’elle était conçue pour voyager dans le passé, courber la gravité et l’espace temps.»

Mais non, ces cercles étaient simplement utilisés par les nazis comme des fortifications pour des pièces d’artillerie. 

Quand l’armée soviétique a envahi la zone en octobre 1944, le port est ensuite devenu une base pour sa Marine et des sous-marins étaient construits un peu plus loin. La zone était donc interdite pendant des décennies, avant que la base ne soit finalement démantelée. En 2010, un site d'information local, le Barents Observer expliquait qu'un tiers de cette ancienne base navale n'avait plus de propriétaire.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte