Monde

Le meilleur poisson d’avril de 2014 est signé NPR

Temps de lecture : 2 min

La radio publique américaine a joué avec ses lecteurs sur sa page Facebook, le 1er avril.

Les locaux de NPR, à Washington. / Aude via Wikimedia Commons CC Licence by
Les locaux de NPR, à Washington. / Aude via Wikimedia Commons CC Licence by

On vous a parlé d'un poisson d'avril devenu réalité en France et de scientifiques du Cern qui se moquent d'eux-mêmes. Mais le meilleur poisson d'avril de 2014 vient de NPR qui a lancé un bel appât, dans un statut Facebook.

Post by NPR.

Le site américain Gawker rapporte ainsi que la radio publique américaine a publié sur le réseau social le lien d’un de ses articles, dont le titre était: «Pourquoi les Américains ne lisent plus?»

L’appel au commentaire était trop fort pour certains qui n’ont même pas pensé à lire l’article avant de venir commenter. S’ils l’avaient fait, ils auraient découvert que cet article n’en était pas vraiment un. A la place, voilà ce qui était écrit:

«Félicitations à nos véritables lecteurs et joyeux 1er avril ! Nous avons parfois le sentiment que des gens commentent les articles de NPR sans les avoir vraiment lus. Si vous lisez cela, likez ce post et ne commentez pas dessus. Voyons ensemble ce que les gens ont à dire sur cet article. Meilleurs voeux et bonne journée. Vos amis de NPR.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

La rénovation urbaine au service de la cohésion sociale: le projet Macrolotto Zero

La rénovation urbaine au service de la cohésion sociale: le projet Macrolotto Zero

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Ne pas se ranger du côté des États-Unis, ni apporter de soutien inconditionnel à Moscou... L'invasion russe de l'Ukraine ne facilite pas la position de Pékin.

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ils s'appuient sur le fait que puisque la Russie n'est pas officiellement en guerre, les dirigeants ne peuvent les forcer à aller grossir les troupes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio