Municipales 2014 / Monde

Municipales: la presse internationale retient la déroute du PS, le succès du FN et une femme à Paris

Temps de lecture : 2 min

La une du quotidien espagnol La Vanguardia du lundi 31 mars
La une du quotidien espagnol La Vanguardia du lundi 31 mars

Déroute socialiste, conquête du FN et une femme à Paris: voilà les trois informations que la presse internationale a retenu ce lundi 31 mars du second tour des élections municipales françaises.

Comme au premier tour, la presse allemande ne semble pas s'intéresser au scrutin français, d'autant plus que des élections, municipales elles aussi, avaient lieu en Turquie, pays d'origine de nombreux immigrés. Pas de mention des municipales en une de Die Welt, qui affiche une photo de Recep Tayyip Erdogan au bureau de vote, parle de Shakira et évoque la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères américain et russe à Paris, ni sur celle du Tageszeitung.

«Le FN s'enracine» titre le quotidien belge Le Soir, qui évoque aussi la «déroute» socialiste et consacre un encadré à la victoire d'Anne Hidalgo à Paris, première femme à la tête de la capitale.

En Espagne, les journaux de lundi matin accordent une place importante au scrutin français. «Les socialistes français souffrent une défaite historique», titre le quotidien de référence El Pais, qui s'attarde également sur la victoire d'Anne Hidalgo à Paris:

«La socialiste de 54 ans Anne Hidalgo, née à Cadiz, devient la première femme à la tête de Paris, une des rares bonnes nouvelles pour le parti de François Hollande avec la victoire à Avignon.»

ABC évoque un «vote sanction» contre Hollande. Les origines andalouses de la nouvelle maire de Paris intéressent particulièrement le quotidien barcelonais La Vanguardia, qui lui consacre une grande photo en une.

Sur l'analyse nationale, le journal estime que la France a pris un «tournant à droite», et titre:

«La France punit les socialistes et lance un avertissement à Hollande»

Comme au premier tour, l'Italie est le pays européen dont les journaux consacrent le plus de place à l'élection française, avec un match nul entre Marine Le Pen et Anne Hidalgo, qui ont le droit chacune à deux photos de une.

La nouvelle maire de Paris est sur celle du Corriere della Sera, qui titre sur «l'écroulement socialiste» et «l'avancée du FN».

Comme la semaine dernière, l'éditorialiste spécialiste de la France Massimo Nava voit dans le score du FN le «miroir d'une crise européenne».

Hidalgo a aussi les honneurs du quotidien La Repubblica, qui titre:

«Effondrement socialiste, seule Paris sauve Hollande.»

Le quotidien romain Il Messagero et Il Giornale, proche de Berlusconi, affichent le visage de la présidente du Front national en une.

Au Royaume-Uni, aucune trace des municipales françaises sur les couvertures de The Independent et du Daily Telegraph, tandis que The Times mentionne le «coup» reçu par Hollande. The Guardian consacre une grande photo à Anne Hidalgo, «une première pour Paris» et une «rare victoire» pour les socialistes.

Aux Etats-Unis comme dans beaucoup de pays en dehors de l'Europe, aucune trace de l'élection française sur les unes du New York Times et du Washington Post.

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Pourquoi les «idéopôles» votent-ils encore à gauche?

Depuis le milieu des années 1990, ces villes post-industrielles fondées sur l'économie de la connaissance sont de nouveaux bastions du PS. Il y a mieux résisté aux municipales, mais est menacé par la gauche alternative, qui confirme son implantation.

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

Nathalie Kosciusko-Morizet dit qu'elle est majoritaire en voix à Paris. Et si elle avait raison?

La droite a peut-être perdu Paris en sièges, mais elle l'a gagné en voix. Cet argument, dont nous vous parlions déjà au lendemain du second tour des municipales, a fait son retour dans le débat politique ces derniers jours. Notamment par la voix...

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Le vote sanction des quartiers contre la gauche expliqué par l'acteur Saïd Taghmaoui

Dans un entretien à Slate, l'acteur de «La Haine» justifie son soutien à l'UMP Bruno Beschizza, nouveau maire d'Aulnay-sous-Bois. Un ralliement qui illustre la fin de la relation privilégiée entre une partie des habitants des banlieues et la gauche.

Newsletters