Monde / C'est dans l'actu

Kim Jong-un oblige tous les Nord-Coréens à avoir la même coiffure que lui: encore une «info» invérifiable

Temps de lecture : 2 min

Kim Jong-un à Pyongyang le 27 juillet 2013, REUTERS/Jason Lee
Kim Jong-un à Pyongyang le 27 juillet 2013, REUTERS/Jason Lee

La quasi-totalité des sites en quête de «viralité» de la planète a repris la nouvelle selon laquelle la Corée du Nord oblige les hommes à se faire couper les cheveux à la manière de Kim Jong-un. Le Korea Times rapporte, en citant Radio Free Asia, que «depuis environ deux semaines, les hommes n'ont le droit d'avoir que la coiffure du "cher leader Kim Jong-un"». Une autre source citée affirme que «jusqu'au milieu des années 2000, nous l'appelions la "coiffure du contrebandier chinois"».

Comme la plupart des nouvelles qui sortent du générateur de mème mondial qu'est devenue cette dictature brutalement répressive, elle doit être traitée avec un certain scepticisme et est déjà partiellement démentie. Les sources sont assez minces, et NK News cite des personnes ayant récemment visité Pyongyang qui ne se souviennent pas avoir vu des gens avec des coiffures sortant de l'ordinaire.

Cela ne veut pas dire que le gouvernement nord-coréen n'est pas particulièrement préoccupé par les cheveux de ses citoyens.

En 2005 déjà, les médias d'Etat du pays avaient lancé une campagne intitulée «Laissez-nous nous couper les cheveux en accord avec le style de vie socialiste» qui prétendait notamment que les cheveux longs «consomment beaucoup d'éléments nutritifs» et pouvaient ralentir le développement intellectuel.

En 2008, le journal japonais Mainichi Shimbun, citant des sources douteuses, rapportait que feu Kim Jong-il avait été dérangé en regardant un match de football universitaire. Selon un initié, Kim aurait déclaré après avoir réalisé que plusieurs joueurs de l'université Kim Il-sung avaient les cheveux longs que cela «était dégoûtant» et qu'il n'arrivait «pas à savoir s'il s'agit de football masculin ou féminin».

Selon l'article, des consignes interdisant les cheveux longs ont été affichées sur les lieux de travail de tout le pays peu après la rencontre. Puis l'année dernière, des médias ont rapporté que le pays avait publié une liste de 28 styles de cheveux approuvés, 14 pour les hommes et 14 pour les femmes.

En d'autres termes, il est vrai que l'Etat nord-coréen essaie de dissuader d'avoir les cheveux longs, et c'est connu depuis pas mal de temps. Mais l'application de ces règles semble assez laxiste et il semble très peu probable que tous les hommes du pays se baladent désormais avec une imitation de la coiffure rasée sur les côtés à la Macklemore de Kim Jong-un, même si cela marquerait probablement un progrès par rapport à la fameuse coiffure de son père.

Dans le reste de l'actualité, la Corée du Nord a lancé des missiles balistiques de moyenne portée mercredi 26 mars.

Joshua Keating

Traduit par G.F.

Joshua Keating Journaliste

Newsletters

L'affaire Epstein remplit toutes les cases de la théorie du complot

L'affaire Epstein remplit toutes les cases de la théorie du complot

De nombreuses personnes sont convaincues qu'il a simulé sa mort –pour s'enfuir, ajoutent d'autres.

Aux États-Unis, le taux d'avortement est au plus bas depuis 1973

Aux États-Unis, le taux d'avortement est au plus bas depuis 1973

Les lois limitant l'accès à l'avortement adoptées dans divers États américains ne seraient pas le facteur principal de son déclin.

En Centrafrique, les jeunes soldats français, la drogue et les filles

En Centrafrique, les jeunes soldats français, la drogue et les filles

Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris.

Newsletters