C'est dans l'actuMonde

Vol Malaysia Airlines MH 370: les passagers aux passeports volés «ressemblaient à Balotelli»

Grégoire Fleurot, mis à jour le 10.03.2014 à 15 h 06

L’Italien Mario Balotelli sourit pendant une séance d’entrainement à Coverciano, le 30 mai 2012. REUTERS/Tony Gentile

L’Italien Mario Balotelli sourit pendant une séance d’entrainement à Coverciano, le 30 mai 2012. REUTERS/Tony Gentile

Le patron de l'aviation civile malaisienne, Azharuddin Abdul Rahman, a déclaré, ce lundi 10 mars, lors d'une conférence de presse, que les deux hommes qui voyageaient avec des passeports volés sur le vol MH370 de Malaysia Airlines «ne ressemblaient pas à des Asiatiques», rapporte The Guardian.

Quand un journaliste lui a demandé de préciser «à peu près» ce dont ils avaient l'air, il a répondu «Connaissez-vous un footballeur qui s'appelle Balotelli?», en prononçant le nom de manière approximative, selon le quotidien britannique. Des journalistes ont alors crié le nom de Balotelli avec la bonne prononciation, après quoi Rahman s'est corrigé en disant «Balotelli, oui», déclenchant des rires dans la salle.  

Mario Balotelli (photo ci-dessus) est un footballeur italien connu pour sa personnalité extravagante (il a mis le feu à sa maison en tirant des feux d’artifice dans sa salle de bains ou a détruit son Audi A8 sur la route de l’entraînement quelques jours après sa signature à Manchester City) et ses coiffures excentriques.

La comparaison ne manquera pas d'intriguer la presse internationale, alors que l'on ne sait toujours pas grand-chose de ce qu'est devenu le vol MH370, qui a disparu dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 mars au-dessus du golfe de Thaïlande alors qu'il ralliait Pékin depuis Kuala Lumpur.

Les deux passagers en question voyageaient avec des passeports volés à deux touristes italien et autrichien, et leur présence à bord a renforcé la thèse d'un attentat terroriste. Ces deux passagers ont acheté leurs billets ensemble à la compagnie China Southern Airlines, étaient assis l'un à côté de l'autre et devaient continuer leur voyage jusqu'à Amsterdam après une escale à Pékin. Le chef de la police malaisienne a annoncé lundi avoir identifié un des deux hommes grâce aux caméras de vidéosurveillance, et que celui-ci n'est pas malaisien.

La déclaration du patron de l'aviation civile au sujet de la ressemblance des deux hommes avec Mario Balotelli vient contredire la version du ministre de l'Intérieur malaisien Zahid Hamidi, qui avait déclaré un peu plus tôt que les deux passagers en question avaient des «traits asiatiques».

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte