C'est dans l'actuMonde

Mystère du vol Malaysia Airlines: ce que l'on sait

Slate.fr, mis à jour le 10.03.2014 à 19 h 09

Des journalistes essayent d'interviewer une proche d'un des passagers du vol MH370 de Malaysia Airlines à l'aéroport international de Pékin le 8 mars 2014, REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Des journalistes essayent d'interviewer une proche d'un des passagers du vol MH370 de Malaysia Airlines à l'aéroport international de Pékin le 8 mars 2014, REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Plus de deux jours après la disparition d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 mars, le mystère reste entier sur le sort de l'avion qui reliait Kuala Lumpur à Pékin. Voilà ce que l'on sait ce lundi 10 mars en fin d'après-midi:

Ceux qui étaient à bord

Le vol MH370 transportait officiellement 227 passagers de 14 nationalités différentes, dont une majorité de Chinois (153), selon un communiqué officiel de Malaysia Airlines publié samedi. Il y avait également à bord 38 Malaisiens (dont les 12 membres d'équipage) et quatre Français.

Les passagers aux passeports volés

Mais ce décompte a vite été invalidé: les autorités ont découvert que deux passagers voyageaient avec des passeports volés à deux touristes italien et autrichien. Ces deux passagers ont acheté leurs billets ensemble à la compagnie China Southern Airlines et sont mitoyens, et devaient continuer leur voyage jusqu'à Amsterdam après une escale à Pékin.

Le chef de la police malaisienne a annoncé lundi avoir identifié un des deux hommes grâce aux caméras de vidéosurveillance, et que celui-ci n'est pas malaisien. Le patron de l'aviation civile a quant à lui déclaré lors d'une conférence de presse quelque peu étrange qu'ils «ne ressemblaient pas à des Asiatiques»,  mais plutôt au footballeur italien Mario Balotelli. Le ministre des Transports a affirmé qu'il y avait au total «quatre passagers suspects», dont les deux passagers voyageant avec les passeports volés.

La directrice de l'agence de voyage thaïlandaise qui a acheté les billets d'avion des deux hommes a déclaré au Financial Times que la transaction avait été effectuée à travers un intermédiaire iranien se faisant appeler «Mr Ali», une relation de travail depuis plusieurs années, et que celui-ci avait simplement demandé les vols les moins chers pour ses clients.

Le pilote

Le capitaine de l'avion, Zaharie Ahmad Shah, était un pilote très expérimenté décrit comme un «geek de l'aviation» par ses proches. Il avait installé un simulateur de vol chez lui sur lequel il passait des heures. Agé de 53 ans, il totalisait plus de 18.000 heures de vol et travaillait pour la compagnie malaisienne depuis 1981.

L'appareil

L'appareil était un Boeing 777-2H6ER immatriculé 9M-MRO équipé de deux moteurs Rolls-Roys Trent 892. Il a effectué son premier vol le 14 mai 2002, et a été livré à Malaysia Airlines le 31 mai 2002.

Opérationnel depuis 12 ans, il avait effectué légèrement plus de 20.000 heures de vol, soit un total «normal» pour cette durée selon des experts. La compagnie a annoncé qu'une extrémité de l'aile de l'avion avait été endommagée en 2012 après une collision au sol, mais que l'appareil avait été réparé par Boeing et était en parfait état de vol.

Le dernier contact

L'appareil a perdu le contact avec les contrôleurs aériens à 2h40 du matin heure locale samedi au-dessus du Golfe de Thaïlande, aux coordonnées 065515 Nord (longitude) and 1033443 Est (latitude):

Dernière position connue du vol sur Flightradar24.com via The Aviationist

L'avion n'a envoyé aucun signal de détresse ni aucune autre indication signalant un problème avant de perdre le contact.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte