C'est dans l'actuMonde

Quand MSNBC ressuscite par erreur la Tchécoslovaquie

Slate.fr, mis à jour le 01.03.2014 à 11 h 43

Capture d'écran MSNBC Tchécoslovaquie 28 février 2014

Capture d'écran MSNBC Tchécoslovaquie 28 février 2014

La pédagogie de l’affaire ukrainienne, de la géographie de ce pays et de ces régions dites européennes et de celles dites russophones est une affaire compliquée. Surtout aux Etats-Unis où l’histoire de l’Europe et plus encore à l’est est particulièrement mal connue.

Mais l’opinion publique américaine n’a aucune chance de comprendre quoi que ce soit si même les médias les plus crédibles comme la chaîne d’information en continu MSNBC ont 20 ans de retard.

Ainsi, dans une carte diffusée à l’antenne vendredi 28 février montre que la frontière la plus à l’ouest de l’Ukraine est avec la… Tchécoslovaquie. Un pays qui n’existe plus depuis le 31 décembre 1992 et la séparation de la République Tchèque et de la Slovaquie. C’est un pays né après la Première guerre mondiale et qui a existé de 1918 à 1992 avec une parenthèse pendant la seconde guerre mondiale quand il a été envahi et démembré par l’Allemagne nazie.

MSNBC n’en est pas à ses premiers soucis avec la géographie. L’un de ses présentateurs expliquait ainsi que le parc naturel de Yellowstone se trouve en Utah (il est dans le Wyoming ce que tout élève d’école primaire aux Etats-Unis sait) et un autre journaliste que le Kenya se situe sur la «côte nord de l’Afrique».

MSNBC étant plutôt démocrate et à gauche, les médias républicains se sont empressé de se moquer de l’erreur grossière sur la Tchécoslovaquie à l’image du site Breitbart. D’autant plus volontiers que dans le passé des républicains comme Liz Cheney et même en 2008 John McCain, alors candidat à l’élection présidentielle américaine, avaient été attaqués par MSNBC pour avoir parlé de la Tchécoslovaquie et non de la République Tchèque.

La très controversée Sarah Palin, qui était la candidate à la vice-présidence associée en 2008 à John McCain, et n’est pas réputée pour sa connaissance des questions internationales avait pourtant fait alors une prévision d’une étonnante justesse. Elle affirmait que si Barack Obama était élu, sa volonté d’apaisement à tout prix inciterait Vladimir Poutine à envahir l’Ukraine. Prémonitoire?

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte