Monde

Jacques Cheminade explique le complot ukrainien à la télé russe

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de RT.com
Capture d'écran de RT.com

La chaîne de télévision russe RT a invité ce vendredi 28 février un intervenant qui peut surprendre vu de France pour participer à une émission de débat consacrée à la situation en Ukraine: Jacques Cheminade.

Pour ceux qui n'ont pas suivi la dernière campagne présidentielle, le président du parti Solidarité et progrès et deux fois candidat à la fonction suprême appelle à l'exploration de Mars pour «y créer nous-mêmes les conditions d'une vie possible» grâce à la «mise en place d'un corridor thermonucléaire entre la Terre et Mars, via la Lune», pense que «la reine d'Angleterre tire sa fortune du trafic de drogue» et a déclaré:

«La politique d'Obama (...) c'est une politique de Wall Street. Et ce sont ces mêmes milieux de Wall Street qui ont mis, avec le grand-père de Bush, le pied d'Hitler à l'étrier en Allemagne, qui l'ont financé. Donc, on retrouve cette même tendance.»

Mais en y regardant de plus près, le choix de RT semble on ne peut plus cohérent. Depuis sa création en 2005, la chaîne financée par le gouvernement russe est régulièrement accusée d'être le porte-parole du Kremlin et de relayer toutes sortes de théories conspirationnistes. Le présentateur de l'émission semble d'ailleurs ravi quand Jacques Cheminade donne son éclairage de la situation:

«Il y a une déstabilisation de l'Ukraine visant la Russie. Les intérêts anglo-américains savent que le système économique et financier international touche à sa fin. Ils doivent donc se tourner vers l'Est pour piller plus de territoires, pour piller plus de populations. C'est la raison principale pour ce qui se passe en Ukraine.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Limpide.

Newsletters

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Les dirigeants chinois comprennent Poutine, mais ne peuvent pas le soutenir

Ne pas se ranger du côté des États-Unis, ni apporter de soutien inconditionnel à Moscou... L'invasion russe de l'Ukraine ne facilite pas la position de Pékin.

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ces soldats russes qui refusent de combattre en Ukraine

Ils s'appuient sur le fait que puisque la Russie n'est pas officiellement en guerre, les dirigeants ne peuvent les forcer à aller grossir les troupes.

En Afghanistan, des écoles secrètes pour filles

En Afghanistan, des écoles secrètes pour filles

Ouvrir un tel lieu est un acte de défiance envers les talibans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio