Tech & internet / Monde

Rolls Royce imagine des navires cargos sans équipage

Temps de lecture : 2 min

Cargo into the Sunlight / Bridget Coila via Flickr CC license by
Cargo into the Sunlight / Bridget Coila via Flickr CC license by

Bloomberg a publié le 25 février un article sur le dernier projet de Rolls Royce: des bateaux cargos sans équipage, commandés depuis la terre. En développement dans ses bureaux d'Ålesund, les cargos drones pourraient croiser en Baltique d'ici une dizaine d'années, d'après Rolls Royce.

Ces bateaux sans équipage seraient plus sûrs, moins chers et moins polluants. D'après Moore Stephens LLP, une entreprise de consulting citée par Bloomberg, les salaires des marins représentent 44% du coût d'un voyage de cargo. En remplaçant le pont où logent l'équipage par des containers, Rolls Royce espère alléger le cargo à vide de 5% et lui faire économiser de 12% à 15% de fuel.

Cependant, le projet ne convainc pas tout le monde. Pour Derek Hodgson, secrétaire général de l'International Association of Classification Society, ce n'est pas une bonne idée:

«Pouvez-vous imaginer ce que ce serait d'avoir un vaisseau cargo télécommandé qui naviguerait en haute mer? Il y a déjà assez de problèmes avec un équipage à bord. Il y a un grand nombre d'obstacles à surmonter avant que vous ne puissiez ne serait-ce que le mettre sur la planche à dessin.»

A commencer par la législation: les conventions internationales imposent un équipage à chaque navire.

Newsletters

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

En cette période de récession provoquée par la pandémie de Covid-19, il est plus important que jamais de prendre soin de nos smartphones et ordinateurs.

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

L'Université de Californie à San Francisco, une institution de recherche médicale, a payé la rançon pour éviter une cyberattaque du groupe de hackers Netwalker.

Newsletters