Monde

Ne vous fiez pas à la bouleversante photo du petit garçon syrien traversant seul le désert

Temps de lecture : 2 min

Photo de l'UNHCR
Photo de l'UNHCR

Cette photo est bouleversante:

Le Parisien, qui la reprend, comme de journaux français ou internationaux, la décrit ainsi:

«L'enfant traîne un sac plastique, seul dans le vaste désert. Il est retrouvé par des membres d'une équipe de l'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR). La photo de cette scène, largement diffusée sur la toile, a ému les réseaux sociaux. Le petit Syrien a 4 ans et s'appelle Marwan. Selon l'HCR, le petit homme était perdu dans le désert, seul, en Jordanie, près de la frontière syrienne. Il avait perdu la trace de sa famille en route et poursuivi son chemin.»

Le quotidien français rapporte «l'issue heureuse»: Marwan retrouve ses proches.

Mais sur Twitter, le représentant de l'UNHCR (agence des Nations unies pour les réfugiés), Andrew Harper, qui a le premier posté cette photo émouvante, a ensuite tweeté ceci («Merci à Jared pour cette photo montrant Marwan à l'arrière de ce groupe de réfugiés. Il est à l'écart –il n'est pas seul.»)

Le Jared en question est un photographe de l'UNHCR en Jordanie, Jared Kohler, qui était sur place et prenait des photos de ce groupe de réfugiés. Il rajoute d'autres photos de contexte:

Si la remise en contexte de cette image de l'enfant permet de montrer qu'il n'a pas traversé véritablement seul le désert de Jordanie, cela ne minimise évidemment pas la violence de la situation générale. Et d'autres photos d'enfants traversant le désert prises par Jared Kohler, plus contextualisées, sont aussi frappantes.

Comme le rappelle Reuters, le conflit en Syrie, qui dure depuis près de 3 ans, a tué plus de 130.000 personnes et forcé six millions à être déplacés. Selon l'UNHCR, 2.486.000 réfugiés ont fui la Syrie pour rejoindre le Moyen-Orient.

Newsletters

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

En souhaitant effacer de l'histoire certaines personnalités, les Romains ont fait tout le contraire. Une leçon à méditer, surtout avec des ex-dirigeants comme Trump.

En prenant des selfies, les touristes pourraient transmettre le Covid-19 aux gorilles

En prenant des selfies, les touristes pourraient transmettre le Covid-19 aux gorilles

Génétiquement proches des humains, les gorilles des montagnes qui vivent dans les parcs nationaux d'Afrique de l'Est peuvent facilement attraper nos maladies et virus.

Newsletters