Monde

Les talibans afghans exhibent un chien de la coalition qu'ils ont kidnappé

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo postée par les Talibans le 5 février 2014. Source: Le Washsington Post
Capture d'écran de la vidéo postée par les Talibans le 5 février 2014. Source: Le Washsington Post

Le 5 février 2014, un compte Twitter utilisé par les talibans a posté un lien vers une vidéo sur laquelle un groupe de combattants tient en laisse un chien —un petit malinois, une variété de berger belge– vêtu d'un équipement militaire.

Le Washington Post écrit qu'un porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, a affirmé que le chien avait été capturé après un long échange de tirs entre les forces de la coalition et les combattants talibans dans la province de Laghmân, le 23 décembre dernier. Les kidnappeurs, qui arborent dans la vidéo des armes prises à leurs adversaires, ont expliqué que le chien était équipé d'une lampe-torche et d'un GPS.

«Le chien est d’une haute importance pour les Américains», estime le porte-parole des talibans. Selon le Washington Post, il porte le grade de colonel, les chiens ayant un rang supérieur à leur maître-chien pour être traités avec déférence. Mais d'autres médias croient savoir que «Colonel» est son nom.

Un gradé de la coalition a confirmé que ses forces avaient bien perdu un chien en décembre et selon une autre source militaire officielle, il s’agit d’un chien qui appartenait à une unité des forces spéciales britanniques. Selon le Telegraph, la date du 23 décembre coïncide avec une opération à l'est de Kaboul lors de laquelle un membre des forces spéciales britanniques a été tué.

Ces bergers malinois, légers et endurants, sont entraînés à sauter en parachute ou à faire du rappel –accompagnés de leur dresseur– et ils sont utilisés par les militaires pour détecter des explosifs. L’un d’eux, Cairo, a même fait partie de l’unité qui a retrouvé et tué Oussama ben Laden au Pakistan en 2011.

L’article du Washington Post note qu'il s'agit sans doute d'une première dans l'histoire de la propagande militaire par vidéo. «Colonel» n'est en revanche pas le premier chien à être pris en otage dans ce conflit. Ainsi Fitas, un malinois appartenant au 132e Bataillon cynophile de l’armée de Terre (BCAT) de Suippes, avait été enlevé cinq moins en Afghanistan, lisait-on sur le blog Opex360 en septembre 2011. Après avoir repéré des insurgés dans une maison, le chien a été capturé par une quinzaine d’entre eux. La patrouille a dû quitter le village et abandonner le chien à ses ravisseurs, raconte le maître-chien dans un reportage de TF1.

Après plusieurs contacts avec les kidnappeurs, l’armée française a fini par le récupérer en vie mais portant des traces de coups.

En 2008, une jeune labrador appartenant aux forces spéciales australiennes, Sabi, avait été portée disparue en Afghanistan pendant 14 mois. Selon le Telegraph, un leader taliban l'avait adoptée et avait tenté de la revendre à ses propriétaires. La chienne avait été retrouvée par un soldat américain.

Newsletters

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Après l'avoir saccagé, les individus ont remplacé l'obélisque par une croix en bois.

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

La nouvelle loi permettra aux Britanniques de s'affirmer en tant que leaders mondiaux en matière de bien-être animal.

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix ou chef de guerre en Éthiopie?

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix ou chef de guerre en Éthiopie?

Le Premier ministre éthiopien, prix Nobel de la paix en 2019, mène aujourd'hui une opération militaire contre le Front de libération du peuple du Tigré, un mouvement sécessionniste du nord du pays.

Newsletters