C'est dans l'actuMonde

Philip Seymour Hoffman est-il mort d'un mauvais mélange d'héroïne et de Fentalyn?

Brian Palmer, mis à jour le 04.02.2014 à 10 h 19

Pour en savoir plus sur le cocktail de drogues qui a peut-être tué l'acteur américain.

De l'héroïne en poudre, REUTERS/photo de la Drug enforcement administration américaine.

De l'héroïne en poudre, REUTERS/photo de la Drug enforcement administration américaine.

L'acteur Philip Seyour Hoffman a été retrouvé mort dans son appartement de Manhattan dimanche 2 février. La cause présumée du décès est une overdose de drogue impliquant possiblement un lot de soi-disant «mauvaise héroïne» qui a déjà posé des problèmes sur la côte est des Etats-Unis.

Y a-t-il une nouvelle forme d'héroïne mortelle dans les rues américaines?

Pas vraiment. Les autorités dans plusieurs Etats ont envoyé des alertes à l'«héroïne contaminée» au cours des semaines passées. Les lots problématiques contiennent le narcotique sur ordonnance Fentanyl qui est soit présenté à tort comme de l'héroïne, soit mélangé à de l'héroïne et vendu sous un nom marketing comme «magic», «theraflu» ou «bud ice».

Le Fentanyl est proche de l'héroïne mais moins cher et de 50 à 80 fois plus puissant, ce qui en fait un substitut attirant pour les trafiquants de drogue et les consommateurs. Beaucoup de dépistages de drogue n'arrivent pas à le détecter parce que sa concentration dans l'urine du consommateur est généralement plus faible que celle de l'héroïne.

Le cocktail Fentanyl-héroïne n'a rien de nouveau; la combinaison est disponible dans la rue depuis les années 1970. L'abus de Fentanyl tue des dizaines de personnes chaque année, souvent parce que les utilisateurs ne se rendent pas compte de la puissance d'une dose.

Il semble y avoir une hausse des décès liés au Fentanyl en ce moment. Rien que dans six comtés de Pennsylvanie, 22 personnes seraient mortes de ces réserves d'héroïne contaminée. De telles éruptions semblent se produire régulièrement à quelques années d'intervalle quand des fournisseurs trouvent une source prolifique et bon marché de Fentanyl ou que ce cocktail de drogues gagne en popularité dans la rue.

La plus importante série de décès liés au Fentanyl s'est produite en 2005-2006, quand presque 1.000 personnes en sont mortes dans tous les Etats-Unis. Elle a particulièrement inquiété les autorités à cause de son échelle nationale (la plupart des vagues de décès liés au Fentanyl sont locales).

La grande majorité du Fentanyl qui circulait dans la rue a finalement été retracée jusqu'à une seule et même usine à Toluca, au Mexique. Quand les autorités mexicaines ont pris d'assaut le bâtiment en mai 2006, le taux de mortalité est vite revenu à son niveau habituel. On ne sait pas encore si la hausse actuelle de morts liées au Fentanyl est imputable à une seule source ou si les fabricants illicites de cette drogue se sont diversifiés face à la pression de la police.

Le Fentanyl semble être un mélange apprécié des trafiquants et des consommateurs de drogue: les autorités ont aussi saisi des mélanges du produit avec de la cocaïne. Le taux de présence de la drogue dans les mélanges varie beaucoup, ce qui explique pourquoi ces combinaisons sont si dangereuses: l'utilisateur ne sait pas exactement ce qu'il prend.

Certains paquets de cocaïne contiennent simplement des traces de Fentanyl, tandis que d'autres en sont composés pour un quart. Les mélanges héroïne-Fentanyl comprennent souvent jusqu'à 50% de Fentanyl.

Brian Palmer

Traduit par Grégoire Fleurot

Brian Palmer
Brian Palmer (157 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte